Ahmed Ouayach, président de la Comader : « La filière laitière est au bord du sinistre »    Mondial 2018 : l'Uruguay finit en tête du groupe A    Maroc-Portugal : récit d'un voyage    Fondation Mohammed VI : 21 plages reçoivent le Pavillon Bleu    Consécration pour le docteur Akiki    Huit recommandations pour sauver le système    Maroc-Espagne : Comment soigner sa sortie    DGSN: Arrestation d'un individu soupçonné d'avoir menacé de mort une chanteuse arabe    Quand art et football font bon ménage    Le Festival International du Film de Marrakech se renouvèle pour rayonner davantage    « Présence des sens et de l'esprit », de Abderazak Razak    Mamoudou Gassama collectionne les récompenses (vidéo)    Réunion autour de la Plateforme africaine des villes propres    Trump plaide pour l'expulsion immédiate des clandestins sans procès    Amazon et Alibaba retirent les produits dangereux de leur site    Travail des enfants : Halte à l'exploitation des mineurs    Flash hebdomadaire    Le « climat de terreur » à Tindouf dénoncé au Chili    Mondial 2018: Les Lions face la Roja, pour l'honneur    Mohammed VI écrit à l'Emir du Qatar    Maroc-France: Sécurité et coopération économique mobilisent les parlementaires    Le Conseil national de la presse : Au boulot !    La plus «Maâlema» des fêtes de la musique !    Lalla Hasnaa donne le coup d'envoi du Festival des musiques sacrées du monde    Engrais qualifiés de non-conformes: OCP Kenya dénonce des accusations infondées    Turquie: Erdogan réélu dès le premier tour pour un nouveau mandat    Réunion décisive à Rabat contre Daech    El Ouafi : « le gouvernement engagé à réussir la Stratégie nationale »    Un plan américain pour limiter les investissements chinois dans les technologies    Festival Gnaoua 2018: La dynamique des sociétés en matière d'égalité en clôture du Forum des droits de l'Homme    Lions de l'Atlas : Finir en beauté    Soyons sérieux !    Michel Onfray : «Les peuples européens ne veulent plus l'Etat maastrichien»    Il fait l'actu : Moulay Hicham El Kadiri Boutchich, nouveau Country Manager Maroc de Oman Air    Refonte globale du concours d'accès au cycle normal    Le portugais Simoldes opte finalement pour Kénitra    Commerce extérieur : La Banque populaire lance le service de paiement en ligne «[email protected]»    Le Maroc élu président du Réseau des Ecoles nationales d'administration d'Afrique    Edito : Violence    187.138 candidats décrochent leur baccalauréat au titre de la session de juin    Permis de conduire : Boulif dément la durée de la formation fixée à 6 mois    Mawazine 2018: Ambiance pop rock à la sauce Babylone au Théâtre national Mohammed V    Point de vue : Ces moments volés au temps    Victoire du boxeur Ahmed El Mousaoui face au Russe Evchenko    OCP victime collatérale d'un étrange imbroglio au Kenya    Violence scolaire: La recette El Othmani    El Othmani : Le Maroc s'engage à réaliser les Objectifs de Développement Durable    Election du conseil national de la presse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le régime algérien, un véritable «danger» pour la cohésion et la souveraineté nationales
Publié dans Albayane le 22 - 05 - 2018

Le régime algérien multiplie les atteintes aux libertés et aux droits des Algériens et constitue un véritable «danger» pour la cohésion et la souveraineté nationales, s'est indignée samedi la Secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Mme Louisa Hanoune.
Intervenant lors d'une réunion du Bureau politique du parti, Mme Hanoune a affirmé que «c'est le pouvoir en place qui empêche le vivre-ensemble en Algérie». «Quand l'Etat et les partis de la majorité fêtent la Journée internationale du vivre-ensemble, c'est pour moi une véritable mascarade, car les conditions nécessaires pour le vivre-ensemble sont inexistantes dans notre pays en raison de la ségrégation, des disparités sociales énormes, du fossé qui se creuse davantage entre le citoyen et le pouvoir, de l'atteinte aux droits et aux libertés, du mauvais traitement des migrants clandestins...», a-t-elle relevé.
Notant que «ce pouvoir financier constitue le principal danger pour la paix, la sécurité et la cohésion nationale», Mme Hanoune a affirmé qu'au Parti des travailleurs «la priorité est à la mobilisation pacifique pour faire partir ce régime politique et rendre la parole au peuple pour l'élection d'une assemblée constituante». Cela, ajoute-t-elle, «afin que les Algériens exercent pleinement leur souveraineté», estimant que «c'est de cette manière que nous allons fortifier l'Algérie de l'intérieur afin de la prémunir contre les risques extérieurs».
Elle a, par ailleurs, vivement critiqué la loi de finances complémentaire 2018 et les nouvelles taxes qu'elle contient. «Le recrutement, les salaires et les primes sont toujours gelés et même l'Education ne pourrait pas former, parce que 90% de son budget va dans le paiement des salaires. Les universités s'enfoncent dans la médiocrité et le manque de moyens humains et matériels», a dénoncé Louisa Hanoune.
«Ceux qui ont conçu la loi de finances 2018 méprisent les souffrances de la majorité des citoyens dont le pouvoir d'achat est mis à rude épreuve par la multiplication des taxes», retient-elle, mettant en garde qu'«ils sont en train de préparer le terrain pour une rupture totale entre le citoyen et l'Etat».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.