Sahara marocain: Ouverture à Genève de la 2e table ronde    Migration irrégulière. Les pateras, un business qui rapporte gros    Communiqué du BP du PPS    Brexit: May demande un report à des Européens « fatigués » de la saga    Nicaragua : Le gouvernement va libérer tous les opposants pour relancer le dialogue    Fusillade d'Utrecht : Le suspect va comparaître pour homicides « terroristes »    La Nouvelle Zélande entièrement voilée vendredi    Motor Village et Marokoto, partenaires de la Raquette d'Or de Mohammedia    Tennis : Grand Prix Hassan II du 7 au 14 avril à Marrakech    3è Festival «Les Océanes» à Essaouira : Le surf et la protection du littoral à l'honneur    Mujer : Tout un numéro réservé au Maroc !    Flexibilité du DH: L'élargissement de la bande pas pour demain    Le détenteur de Sapress prend le contrôle de Sochepress    Centres hospitaliers universitaires. Opération sauvetage en marche?    Italie : 51 enfants pris en otage, échappent au drame de justesse    La cystite: une infection urinaire très féminine    Le cancer colorectal: le dépistage sauve des vies    Le ver dans le fruit !    Vidéo de l'attentat de Christchurch : Facebook s'explique    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    Préscolaire    AFMA: Résultat net consolidé en baisse de 15% en 2018    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    Baisse considérable de la fécondité au Maroc    Finances publiques. Une guide pour la programmation triennale    Le Onze national à Lilongwe en vue de peaufiner les ultimes réglages    Le PSG obtient gain de cause devant le TAS    Les enjeux de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019    Edito : L'eau    Organisation de la Femme Istiqlalienne    La jeunesse face à la classe politique    La Commission interministérielle spécialisée examine le plan de mise en œuvre de la déconcentration administrative    Radio Medi1 : Guergarate et Nouadhibou sur la fréquence 99.8    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Haute commission mixte entre le Maroc et le Rwanda    Etudiants et professionnels de Santé défilent contre Bouteflika à Alger    Brigitte Bardot pète les plombs    Syrie    Abdallah Laroui ou la nécessité de relire l'Histoire    Insolite : Promotion mensongère    Quand la langue de Molière nous rapproche et nous unit    Les Trophées de l'automobile 2019 décernent leurs prix    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Les Lions se préparent pour leurs prochaines échéances    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le régime algérien, un véritable «danger» pour la cohésion et la souveraineté nationales
Publié dans Albayane le 22 - 05 - 2018

Le régime algérien multiplie les atteintes aux libertés et aux droits des Algériens et constitue un véritable «danger» pour la cohésion et la souveraineté nationales, s'est indignée samedi la Secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Mme Louisa Hanoune.
Intervenant lors d'une réunion du Bureau politique du parti, Mme Hanoune a affirmé que «c'est le pouvoir en place qui empêche le vivre-ensemble en Algérie». «Quand l'Etat et les partis de la majorité fêtent la Journée internationale du vivre-ensemble, c'est pour moi une véritable mascarade, car les conditions nécessaires pour le vivre-ensemble sont inexistantes dans notre pays en raison de la ségrégation, des disparités sociales énormes, du fossé qui se creuse davantage entre le citoyen et le pouvoir, de l'atteinte aux droits et aux libertés, du mauvais traitement des migrants clandestins...», a-t-elle relevé.
Notant que «ce pouvoir financier constitue le principal danger pour la paix, la sécurité et la cohésion nationale», Mme Hanoune a affirmé qu'au Parti des travailleurs «la priorité est à la mobilisation pacifique pour faire partir ce régime politique et rendre la parole au peuple pour l'élection d'une assemblée constituante». Cela, ajoute-t-elle, «afin que les Algériens exercent pleinement leur souveraineté», estimant que «c'est de cette manière que nous allons fortifier l'Algérie de l'intérieur afin de la prémunir contre les risques extérieurs».
Elle a, par ailleurs, vivement critiqué la loi de finances complémentaire 2018 et les nouvelles taxes qu'elle contient. «Le recrutement, les salaires et les primes sont toujours gelés et même l'Education ne pourrait pas former, parce que 90% de son budget va dans le paiement des salaires. Les universités s'enfoncent dans la médiocrité et le manque de moyens humains et matériels», a dénoncé Louisa Hanoune.
«Ceux qui ont conçu la loi de finances 2018 méprisent les souffrances de la majorité des citoyens dont le pouvoir d'achat est mis à rude épreuve par la multiplication des taxes», retient-elle, mettant en garde qu'«ils sont en train de préparer le terrain pour une rupture totale entre le citoyen et l'Etat».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.