Défaite et repli du «Polisario» maquillés en redéploiement tactique ?    A propos de sa demande de décharge de ses fonctions ministérielles : Ramid fait volte-face    La masse monétaire progresse de 9,2% en janvier    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie    Covid-19 : plus de 3 400 000 personnes vaccinées    Allemagne : la commission vaccinale envisage de recommander le vaccin AstraZeneca pour les plus âgés    La HACA et la SNRT lancent à Dakhla des visites aux sites régionaux de production et de diffusion de radio et de télévision    Covid19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 février 2021 à 18H00    Talib viré du TAS    L'ONU annonce de nouveaux dispositifs d'identification pour lutter contre la pêche illégale    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Des manifestations monstres contre les caciques : Les Algériens disent «degage» au régime    Luca Attanasio, ambassadeur italien, tué en RDC    Le secrétaire général du Polisario reçu par le président Algérien    Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février    Groupe Al Omrane: Mise en chantier en 2020 de 46 projets d'une consistance de près de 17.000 unités    Le Maroc, un modèle en matière de vaccination    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Marché de capitaux: 4,83 MMDH de levées en janvier 2022    Alerte – Veille – Relance post-covid19 – Investissements étrangers et compétition internationale – Ce que préparent les concurrents du Maroc    Les entrepreneurs marocains invités à investir au Burundi    Meurtre de Khashoggi: Washington accuse le prince saoudien...Ryad dénonce !    La Chambre des représentants libyenne tend à former un gouvernement provisoire restreint composé des compétences de toutes les régions du pays    Marrakech : 29 interpellations pour violation de l'état d'urgence sanitaire et aménagement d'une villa pour les jeux de hasard    ONCF: un chiffre d'affaires consolidé de 3,1 MMDH en 2020    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Une nouvelle Ecole Américaine à Benguerir    Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le personnel des FAR reçoit la 2è dose du vaccin anti-Covid-19    Percevoir le cannabis tout autrement    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Omar Hilale dénonce l'obsession sud-africaine au sujet du Sahara marocain
Publié dans L'opinion le 28 - 01 - 2021

Les Nations Unies ont publié, mercredi, la lettre adressée récemment par l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc, Omar Hilale, au Secrétaire général de l'ONU et au Conseil de Sécurité, dans laquelle il dénonce l'instrumentalisation par l'Afrique du Sud de sa présidence de l'Union africaine, afin de faire avancer son agenda idéologico-politique sur la question du Sahara marocain.
Dans cette lettre datée du 19 janvier 2021, l'ambassadeur Hilale décrie la croisade de Pretoria contre la marocanité du Sahara. La lettre du Maroc est publiée en tant que document officiel du Conseil de Sécurité et sera consignée dans ses annales.
L'ambassadeur du Royaume y a averti que «l'obsession de l'Afrique du Sud à polariser l'attention du Secrétaire général et du Conseil de sécurité sur la question du Sahara marocain, tout en occultant les causes existentielles africaines, dessert irrémédiablement ses prétentions dans la perspective de la réforme du Conseil de sécurité». La publication de cette lettre marocaine survient à la veille du Sommet de l'Union africaine prévu à Addis-Abeba, au début du mois de février.
L'Afrique du Sud y est fustigée pour sa tentative d'induire en erreur le Secrétaire général de l'ONU et le Conseil de sécurité, à travers une correspondance qu'elle leur a adressée, le 30 décembre 2020, faisant fallacieusement croire que le Sommet extraordinaire de l'Union africaine sur «Faire taire les armes » a été consacré exclusivement à la question du Sahara marocain.
«L'objectif non avoué de l'Afrique du Sud est d'orienter l'attention du Secrétaire général et du Conseil de sécurité sur une question parmi la quarantaine de sujets soulevés durant ce Sommet, et ce aux dépens des grandes préoccupations, des attentes et des espérances du continent», a écrit le représentant permanent du Maroc à l'ONU.
A cet égard, l'ambassadeur Hilale a précisé que l'unique paragraphe, qui est préambulaire et nullement opérationnel, concernant le Sahara marocain, dans les documents du Sommet extraordinaire de l'Union africaine de décembre dernier « demeure, à ce jour, contesté, car ayant été introduit dans la décision du sommet extraordinaire dans des conditions marquées par l'absence de transparence et la violation des règles et procédures du sommet. Ce qui a provoqué des interrogations et demandes de clarifications officielles du Maroc et de plusieurs autres Etats membres de l'Union africaine». Il a souligné que « ces réclamations demeurent, jusqu'à maintenant, sans aucune réponse». Par ailleurs, le diplomate a précisé que l'Afrique du Sud a sciemment passé sous silence les menaces et conflits qui handicapent le développement du continent africain, les politiques audacieuses et les avancées économiques structurantes, telle la Zone de libre-échange continentale africaine, pourtant discutés durant le Sommet extraordinaire et figurant dans sa décision et sa déclaration. De même, il a noté que la décision 693, adoptée par le Sommet africain de Nouakchott (1-2 juillet 2018), a clairement reconnu que la question du Sahara marocain est du ressort exclusif de l'Organisation des Nations Unies, précisant que cette décision a établi le mécanisme de la Troïka de l'Union africaine, dont le rôle se limite à «apporter un soutien efficace aux efforts conduits par les Nations Unies».
En outre, l'ambassadeur du Maroc a fait part du profond regret du Royaume que l'Afrique du Sud, qui assure la présidence de l'Union africaine, et celle du Conseil de sécurité, au moment de l'envoie de sa lettre, se soit départie de la neutralité que lui imposent ses fonctions, en particularisant la question du Sahara marocain, et en sacrifiant les challenges globaux de l'Afrique.
M. Hilale a, également, regretté que l'Afrique du Sud instrumentalise l'Union africaine et dévoie ses décisions et déclarations, au profit de son propre agenda, que les réalités historique, politique et juridique de la marocanité du Sahara contredisent de manière flagrante. Et d'ajouter que l'écrasante majorité des Etats membres de l'Union africaine ne partagent nullement la position de l'Afrique du Sud sur la question du Sahara marocain, qui est en déphasage total avec les résolutions successives du Conseil de sécurité.
Enfin, il a réaffirmé l'attachement du Maroc au processus exclusivement onusien, afin de parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis à la question du Sahara marocain, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité, qui ont consacré la prééminence, le sérieux et la crédibilité de l'Initiative marocaine d'autonomie. Le diplomate a conclu que cette Initiative est et restera l'unique solution à ce différend régional, dans le cadre de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.