Entre le Maroc et la Palestine, une solidarité à toute épreuve    1/4 de finale de la Coupe de la CAF: Le Raja « fin prêt » pour arracher la victoire devant Orlando Pirates    FA Cup : Hakim Ziyech et Chelsea battus en finale par Leicester    Israël intensifie ses raids à Gaza, vive inquiétude internationale    Ghalta, une erreur très cher payée... Dimanche à 22h45 (Bande-annonce)    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 mai 2021 à 16H00    Covid-19 au Maroc : 112 nouvelles contaminations, 6 décès    Le beau message de Saad Lamjarred à Khadija Assad (VIDEO)    Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Instagram pour enfants: L'application fait débat
Publié dans L'opinion le 08 - 04 - 2021

La nouvelle version d'Instagram réservée aux moins de 13 ans provoque des inquiétudes au sujet du bien-être et de la vie privée des jeunes utilisateurs.
Depuis quelques semaines, Facebook a annoncé travailler sur une nouvelle version de l'application Instagram destinée aux enfants. Une plateforme qui se voudrait plus sûre pour les mineurs de moins de 13 ans. Néanmoins, ce nouveau projet fait débat. Aux Etats-Unis, quelques démocrates ont écrit une lettre au groupe, posant ainsi plusieurs questions techniques sur cette nouvelle application et font part de leur appréhension.

Les sénateurs Ed Markey, Richard Blumenthal et les législateurs Kathy Castor et Lori Trahan, tous démocrates, ont cosigné la lettre destinée à Facebook. Ils demandent notamment au groupe de clarifier comment les deux versions d'Instagram interagiront, et surtout si Facebook donnera la possibilité aux utilisateurs de l'application principale pour voir le contenu que les mineurs de moins de 13 ans publient.

Toutes ces interrogations font débat à travers le monde. De nombreuses questions visent des sujets pratiques. Par exemple, comment Facebook compte faire passer un enfant qui dépasse la limite d'âge de 13 ans, de l'application pour les juniors vers celle pour les adultes ? Est-ce que le réseau social compte inscrire automatiquement les jeunes sur Instagram ? Des questions qui n'ont pour l'heure pas de réponse.

Des antécédents qui ne jouent pas en faveur du groupe

En 2017, le lancement de l'application Messenger Kids, l'équivalent de la messagerie instantanée Facebook Messenger, mais réservée aux moins de 13 ans, faisait également polémique. Dans la lettre destinée aux équipes de Facebook, au sujet de la version junior d'Instagram, les sénateurs n'hésitent pas à évoquer la faille de sécurité apparue lors du lancement de la plateforme Messenger Kids, disponible au Maroc depuis juin 2020. Les jeunes utilisateurs avaient la possibilité d'entrer en contact avec des inconnus à travers le système de messagerie, alors que l'idée principale du projet était d'éviter cette situation.

Dans la lettre adressée au groupe, on peut lire : « Compte tenu des échecs passés de Facebook en matière de protection des enfants et à la lumière des preuves que l'utilisation d'Instagram peut constituer une menace pour le bien-être des jeunes utilisateurs, nous avons de sérieuses inquiétudes quant au développement de cette nouvelle application. L'approche alternative que Facebook semble prêt à adopter – à savoir pousser les enfants à s'inscrire sur une nouvelle plateforme qui peut elle-même représenter des menaces pour la vie privée et le bien-être des jeunes utilisateurs – implique de sérieux défis et peut faire plus de mal que de bien ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.