Concours national de langue russe    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Sopriam inaugure un nouveau DS Store à Casablanca    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    RAM: ouverture d'une nouvelle ligne Dakhla-Paris    Gestion d'actifs: une révolution est en marche    Le Maroc élu meilleur émetteur africain sur le marché financier international en 2021    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    Prévisions météorologiques pour le vendredi 18 juin 2021    SEM Pekka Hyvönen, Ambassadeur de la Finlande au Maroc : « Nous comptons faire du Maroc le pont entre la Finlande et les autres pays africains »    ONDA : 15 aéroports obtiennent le label "Airport Health Accreditation" de l'ACI    Coupes de la CAF : WAC et Raja pour briller sur le continent    Quatre ministres d'origine marocaine au sein du nouveau gouvernement israélien    Autriche: Retour à la normalité, le masque FFP2 n'est plus obligatoire    MRE/Prix des traversées maritimes: un projet de décret adopté    Nouvelle consécration pour Fouzi Lekjaa    Euro 2020: le Danemark tombe face à la Belgique (VIDEO)    Officiel : Sergio Ramos dit adieu au Real Madrid    Championnat d'Italie: Buffon de retour à Parme    CGLU : Boudra appelle à une réponse rapide aux exigences des villes africaines en matière de développement post-pandémie    La promotion des relations bilatérales au menu des entretiens de M. Bourita avec le président de l'Assemblée nationale de Serbie    Maroc/Covid-19: le bilan de ce jeudi 17 juin    Ouverture d'un hôpital privé à El Jadida    Météo Maroc: de la pluie attendue ce vendredi 18 juin    9 personnes arrêtées pour fabrication et vente d'armes blanches    Voyages : Ryanair lance une action en justice contre le gouvernement britannique    Le Maroc, premier pays arabe et africain à devenir «Membre Associé»    Après Biden-Poutine, Moscou salue le « bon sens » américain sur le dialogue stratégique    L'effet papillon et l'énergie créatrice    Disney investit l'animation africaine de science-fiction    Botola / IRT-RCA (0-3) : Le Raja assure et se rassure    Le chef du Hamas loue le rôle du Royaume dans la promotion de la paix    Législatives algériennes : les islamistes envisagent de faire partie de la prochaine coalition    Les Etats-Unis adoptent un jour férié commémorant la fin de l'esclavage    Allemagne : deux morts dans une fusillade, opération policière en cours    RAM. Vols additionnels à partir de l'Europe: voici les détails (PHOTO)    Célébration de la Journée nationale de la résistance : Une consécration de l'épopée de l'histoire de la lutte nationale    Sahara marocain: le Gabon apporte son « plein soutien » à l'initiative d'autonomie    L'ONMT lance une campagne de communication dédiée à la diaspora    Le projet de loi portant charte des services publics adopté à l'unanimité    La justice met la pression sur l'armée espagnole    Botola Pro : Victorieux, le Raja revient à trois points du WAC    Championnat arabe d'athlétisme : les Lions de l'Atlas débutent avec 3 médailles au 1er jour    Le réalisateur marocain Chakib Benomar n'est plus    Le clip de la chanson est porté par Assaad Bouab : Jihane Bougrine sort «Serek F'Bir»    Exposition: Hé, voilà une abstraction ni arrogante ni froide !    Parution: roman trépidant d'une trahison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des eurodéputés lancent une procédure contre les pratiques illégales d'usurpation menées par le polisario et l'Algérie
Publié dans L'opinion le 14 - 05 - 2021

Un groupe d'eurodéputés a lancé une procédure formelle d'examen et d'intervention contre les pratiques illégales d'usurpation de titres, de qualités, de logos et de l'identité visuelle du Parlement européen, menées par le polisario et l'Algérie dans le cadre de leur lobbying toxique destiné à tromper l'opinion publique européenne et à faire croire à un quelconque soutien de la part de l'UE aux thèses séparatistes.
Après la saisine de la présidence du Parlement européen par l'eurodéputée belge Frédérique Ries, suite à la publication par l'appareil de propagande du polisario et de l'Algérie d'une annonce d'un webinaire sur les réseaux sociaux estampillée d'un faux logo du Parlement européen, c'est tout un groupe d'europarlementaires qui s'est insurgé contre ces pratiques illégales.
Ces eurodéputés, appartenant à différents groupes politiques, ont adressé une lettre solennelle au Président de l'instance parlementaire européenne David Sassoli afin de mettre un terme à ces manœuvres visant à instrumentaliser le logo du Parlement européen à des fins de propagande séparatistes.
Dans cette lettre, les eurodéputés érigent une objection ferme à l'activisme hostile et aux pratiques de certains de leurs collègues instrumentalisés par l'Algérie et le polisario dans le cadre d'un groupe informel soutenant les thèses séparatistes dit «intergroupe Sahara occidental».
Ils appellent le président du Parlement européen à dénoncer les infractions aux procédures internes commises par ledit intergroupe, qui consistent notamment en l'utilisation du logo du Parlement européen dans leur matériel de communication, «ce qui constitue une nuisance aux relations avec un pays partenaire», en l'occurrence, le Maroc.
En effet, selon la réglementation régissant la constitution des intergroupes, ces derniers «ne sont pas des organes du Parlement européen et ne peuvent donc pas exprimer le point de vue de celui-ci».
Ils ne peuvent pas non plus utiliser «le nom ou le logo du Parlement européen, ni le nom ou le logo des groupes politiques qui les composent, ni des dénominations qui pourraient prêter à confusion avec des organes officiels du Parlement européen, comme les commissions parlementaires, les délégations interparlementaires et les commissions parlementaires mixtes».
Ces intergroupes, ajoute la réglementation, «ne peuvent mener des activités pouvant prêter à confusion avec les activités officielles du Parlement et de ses organes ou susceptibles d'affecter les relations avec les autres institutions de l'Union ou les relations avec les pays tiers».
Dans leur lettre, les députés européens s'élèvent contre la manœuvre de cet intergroupe qui associe, dans ses tracts de propagande polisarienne, le logo du Parlement européen à une carte contestée de ce qu'il appelle «le Sahara occidental» sur laquelle apparait le soi-disant «drapeau» de la fantomatique «rasd» autoproclamée «qui n'est reconnue ni par les Etats membres de l'UE, ni par les Nations Unies».
Pour les signataires de cette missive, «la confusion semée, une fois de plus par cet intergroupe avec les activités officielles du Parlement européen, laisse penser qu'elle reflète la position de ce dernier», notant que cet activisme nuisible «attise les tensions, dessert le processus de règlement en cours sous l'égide de l'ONU et porte atteinte à l'image du Parlement européen».
«Cet activisme pourrait gravement nuire aux relations de l'Union européenne avec son partenaire reconnu et important qu'est le Maroc», estiment-ils, appelant le président du Parlement européen à prendre les mesures qui s'imposent pour garantir le respect des règles et l'intégrité de l'institution parlementaire européenne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.