Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    Agro-alimentaire : bonnes performances des exportations en 2021    Du pétrole à Inezgrane : les précisions de l'ONHYM    Kaboul: Les talibans revendiquent l'attentat contre le ministre de la Défense    Liban : Joe Biden annonce 100 millions de dollars d'aide supplémentaire    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    Records du monde ou dopage technologique...    L'Espagne rejoint le Brésil en finale messieurs    Covid-19 : Le Maroc franchit, à nouveau, la barre des 10.000 cas    Vaccination anti-Covid : inauguration du premier vaccinodrome à la pointe de la technologie (Reportage)    La société civile se mobilise contre le travail des enfants    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    Micro-crédit. Les nouvelles dispositions légales entrent en vigueur    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Football. L'emblématique gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Edito : XXIème    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Liban : un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion, selon l'ONU    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne
Publié dans L'opinion le 21 - 06 - 2021

Des personnalités mondiales ont appelé Joe Biden à agir pour mettre fin à l'oppression du peuple palestinien par Israël, alors que 250 journalistes ont dénoncé les médias qui masquent les forfaits israéliens.
680 personnalités mondiales de 75 pays ont signé une lettre ouverte au président américain Joe Biden appelant à l'action pour aider à mettre fin à l'oppression du peuple palestinien par Israël.
Les signataires de la lettre ont indiqué qu'il était temps pour les Etats-Unis de briser la situation politique actuelle au Moyen- Orient, selon le site «premiereurgence. org». La lettre souligne que les soussignés « membres de l'Alliance mondiale de la société civile, les chefs d'entreprise, les artistes, les chefs religieux et politiques et les lauréats du prix Nobel, appellent les dirigeants des Etats-Unis à contribuer à mettre fin à l'hégémonie israélienne et à l'oppression systématique du peuple palestinien, sans quoi une paix durable et juste pour tous, demeure irréalisable si la politique américaine demeure telle qu'elle est actuellement.
S'adressait au président Biden, les signataires tout en lui rappelant qu'il a récemment déclaré que « les Palestiniens et les Israéliens ont le même droit de vivre en sécurité et de bénéficier de mesures égales de liberté, de prospérité et de justice », déplorent que « le fossé entre ces déclarations et la vie quotidienne des Palestiniens est très large ».
S'attaquer aux causes profondes de la violence
La lettre ouverte au président Biden rappelle que la police et les colons israéliens continuent de pratiquer la violence contre les Palestiniens, malgré le cessezle- feu officiel, par des expulsions forcées et des actions violentes contre des manifestants et des fidèles pacifiques à la mosquée Al-Aqsa, soulignant que ces politiques sapent le tissu social et empêchent tout progrès vers un avenir démocratique juste et pacifique.
Les signataires déclarent aussi qu'à l'avenir, « les Etats-Unis doivent s'attaquer aux causes profondes de la violence que les administrations successives américaines ont négligées ». Et d'interpeler l'hôte de la Maison Blanche pour « appliquer une pression diplomatique coordonnée afin d'aider à mettre fin à la discrimination et à la répression systématiques israéliennes toujours croissantes, et garantir les droits des Palestiniens ».
La lettre conclut qu'«il est temps d'établir une nouvelle norme dans la politique étrangère américaine qui conduira à la justice et à ouvrir la voie à une paix durable ». Parmi les signataires de la lettre figurent l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson, la militante yéménite Tawakkol Karman, lauréate du prix Nobel de la paix 2011, l'homme politique franco-israélien Abraham Burg et Marwan Muasher, ministre des Affaires étrangères et ancien député jordanien.
La liste des signataires comprend également le chef de l'Israel Middle East Project, Daniel Levy, l'auteur-compositeur-interprète britannique Peter Gabriel, Noam Chomsky, le linguiste et penseur américain, ainsi que plusieurs organisations tels que le prix Nobel de la paix IPPNW 1985, le candidat au prix Nobel 2021 CAAT, le Comité israélien contre les démolitions de maisons en Allemagne et en Finlande.
L'Alliance internationale pour la défense des droits et libertés en France, la Fédération internationale pour les droits et le développement en Belgique, le Mouvement pour une paix juste au Canada, et d'autres.
250 journalistes dénoncent l'oppression israélienne sur les Palestiniens
Par ailleurs, plus de 250 journalistes, dont des reporters du Washington Post, du Wall Street Journal, et du Los Angeles Times, signent une lettre appelant les médias à cesser de masquer l'oppression des Palestiniens. Cette lettre ouverte écrite par et pour les journalistes, appelle l'industrie de l'information à cesser d'ignorer l'occupation israélienne et l'oppression systémique des Palestiniens dans les médias.
Signée par des journalistes travaillant pour certains dans de grands médias du monde, la lettre, publiée la semaine passée, accuse les médias grand public de tromper leur auditoire et de commettre une « faute journalistique de plusieurs décennies », en cachant la réalité de l'occupation israélienne. « Rechercher la vérité et demander des comptes aux puissants sont des principes fondamentaux du journalisme. Pourtant, pendant des décennies, notre industrie de l'information a abandonné ces valeurs dans la couverture d'Israël et de la Palestine.
Nous avons déçu notre public avec un récit qui obscurcit les aspects les plus fondamentaux de l'histoire: l'occupation militaire d'Israël et son système d'apartheid », a souligné la lettre. Les signataires de la lettre appellent les journalistes et les médias à remplir leur devoir et à changer immédiatement en termes de couverture sur Israël et la Palestine.
Une trentaine de journalistes ont choisi de signer la lettre en ne fournissant que le nom de leur entreprise. Notamment ceux qui ont des contrats plus précaires, et en raison des réactions négatives que les médias et d'autres industries ont subies ces dernières semaines pour avoir dénoncé la politique d'occupation d'Israël.
Reprise des affrontements à Sheikh Jarrah
Les forces israéliennes et les jeunes palestiniens se livrent à de nouveaux affrontements dans la ville sainte occupée du quartier Sheikh Jarrah d'al-Qods au milieu de la reprise des provocations israéliennes incessantes.
Des affrontements ont commencé samedi entre les colons israéliens dans le quartier et les habitants de la région après que les Israéliens ont attaqué les maisons là-bas, ont rapporté les médias palestiniens..
Les échauffourées se sont poursuivies dimanche, lorsque des renforts israéliens ont été appelés dans le quartier, a écrit le journal israélien The Jerusalem Post. Plusieurs Palestiniens ont été blessés lors des affrontements de dimanche, rapportent des médias qui n'ont pas fourni de chiffre exact. Plus tôt également, au moins 54 colons, bénéficiant d'une forte protection des forces israéliennes, ont pris d'assaut l'enceinte de la mosquée al-Aqsa dans la vieille ville d'al-Qods, a rapporté le site Internet londonien New Arab.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.