ADM: Démarrage des travaux d'élargissement des derniers lots de deux autoroutes    Secousse tellurique de magnitude 4,7 degrés au large de la province de Laâyoune    CAN 2021 : Vahid Halilhodzic tacle gentiment la CAF    Maroc/Covid-19 : 18 décès et 7.756 nouvelles infections recensés en 24h    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 18 janvier 2022    Résidence culturelle : appel à projets 2022 sur le fait religieux    La mère de Gad El Maleh va livrer du couscous marocain dans le monde entier    Dominic Cummings, l'ex-éminence grise devenu l'ennemi juré de Boris Johnson    HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes    Azrou : Arrestation d'un individu en état d'ivresse, ayant provoqué un accident    Gabon – Maroc : Janny Sikazwe, officiel de la VAR    Tarfaya: 45 candidats à l'immigration sauvés par la Marine    M. Daki: La justice numérique, un des piliers de la réforme globale du système judiciaire    Covid-19. Omicron représente 95% des cas positifs au Maroc [Ministère de la Santé]    Paiement en commun : La ZLECAF esquisse les contours de la monnaie unique    Maroc-Espagne : les mots insuffisants de Pedro Sánchez    Commerce international : un partenariat CGEM-ADII pour l'accompagnement des entreprises    Cristiano Ronaldo remporte un « Prix spécial » de la Fifa pour son record de buts en sélection    Un nouveau ferry en partance de Tanger Med vers Marseille programmé ce 24 janvier    Le Parlement européen a une nouvelle présidente : La Maltaise Roberta Metsola    Un autre club de Serie A sur les traces de Sofyan Amrabat    CAN 2021 / Programme de ce mardi : Quatre matches décisifs pour la hiérarchie et la qualification    Pour Eric Zemmour, «c'est le pétrole que la France a trouvé en Algérie qui permet de nourrir sa population de 40 millions»    Plus de 4 700 signatures pour une pétition contre le maintien du couple Filali en France    L'Ambassadeure de l'UE présente ses lettres de créances au Souverain    Le Maroc un des leaders mondiaux en matière d'hydrogène vert    Sécurité routière: NARSA dévoile son plan national de contrôle (2022-2024)    Covid-19 : Le pic épidémique aura lieu vers fin janvier, selon Mustapha Naji    Maroc : Liberté provisoire pour la militante Fatima Zohra Ould Belaid    Tourisme : Le gouvernement accorde un montant de 2MMDH pour soutenir le secteur    Sahara : Washington réitère son soutien à l'envoyé onusien de Mistura    L'importance du tourisme pour le redressement économique en 2022 : l'essentiel du rapport de l'ONU    « La musulmanité face à l'islamisme : le nouveau défi de la République »    Une nouvelle ligne ferroviaire entre la Tanzanie et le Burundi    Une tempête de neige balaie le Canada    Météo: les températures baissent au Maroc, les détails par villes    Météo Maroc: temps assez froid ce mardi 18 janvier 2022    Conseil de gouvernement : la marque «Morocco Tech», en tête de l'ordre du jour    Tempête sur la côte Est américaine: plus de 200.000 foyers sans électricité    Le MEF obtient la certification TIer III d'Uptime Institute pour son DataCenter    Mehdi Bensaid déterminé à promouvoir le théâtre et le cinéma au Maroc    Peu de réussites, beaucoup de fustrations: un an de mandat Biden    CAN 2022: Sofiane Alakouch seul manquant à l'entraînement des Lions de l'Atlas avant le Gabon    Une anti-IVG favorite pour la présidence du Parlement européen    A la galerie casablancaise A2 : Patrick Lowie et Bilal Faris exposent leurs sculptures oniriques avec «Agitateurs»    Maroc: 150 nouvelles salles de cinéma verront le jour    Cinéma : Les salles de l'IF Maroc proposent une sélection des meilleurs films 2021-2022    Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El Jadida : L'apparition de crabes bleus, une menace pour la biodiversité marine...
Publié dans L'opinion le 28 - 10 - 2021

L'apparition inattendue et étrange sur les côtes d'El Jadida de redoutables crabes bleus considérés comme étant les plus féroces et ravageurs de leurs espèces, suscite beaucoup d'inquiétude.
Plusieurs pêcheurs d'El Jadida ont trouvé une grande quantité de crabes bleus, agressifs et peu connus par les plus anciens d'entre eux, piégés dans leurs filets. Mis au parfum, les départements nationaux concernés par les affaires de la mer ont, semble-t-il, déjà réagi en installant des cellules de veille dans les ports de pêches, alors que l'Université Chouaïb Doukkali (Faculté des sciences) se serait engagée dans l'étude biologique de ce crabe étranger à la région.
Une petite recherche concernant ces étranges visiteurs, fait état de « calamité qui a déjà été détecté pour la première fois sur la côte espagnole en 2012, puis en France en 2014 qui ne cesse d'activer des cellules de veilles, d'études et de surveillance très serrées en Europe, depuis qu'il a été détecté en méditerranée, alors que son royaume ou la région dont il est originaire, se situe en Amérique du Nord... »
Catalogué comme étant un omnivore des plus redoutables et des plus voraces, le crabe bleu peut tout dévorer sur son passage. Rien ne lui résiste, il se régale tout autant de mollusques, de petits poissons que d'algues, rapportent les mêmes recherches.
La thèse avancée par les connaisseurs de la chose maritime au Maroc, explique pour sa part Ahmed Chahid par qui l'alerte a été donnée, serait étroitement liée au déséquilibre de la biodiversité, dû à l'extermination systématique des populations de poulpes, qui subissent depuis un certain temps un vrai massacre, à un moment où ils se révèlent être les seuls remparts (étant les uniques prédateurs), en mesure d'arrêter, sinon limiter les invasions de cette « bête » qui risque d'être très nocive pour l'économie de la pêche à long terme.
Sous d'autres cieux où le phénomène est apparu comme la Tunisie, ajoute la même source, les tunisiens ne s'étaient pas pliés à cette fatalité. Afin de pallier à cette catastrophe, et en réponse à cette invasion facilitée notamment par un écosystème déjà affaibli et une surpêche du poulpe - son prédateur naturel -, les responsables politiques tunisiens ont décidé de tirer profit du côté valorisant de ce crabe bleu, en l'occurrence sa chaire qui est considérée comme étant des plus succulentes et des plus demandées, pour en faire de «l'or bleu», en mettant en place un plan national d'exploitation et une stratégie à long terme, devait-il mentionner.
Osons espérer, conclut Mohammed El Ghazouani, armateur expert dans la pêche maritime à El Jadida, qu'à l'instar de son voisin « notre pays puisse prendre toutes les dispositions nécessaires pour endiguer le mal et épargner nos côtes atlantiques de ce danger potentiel qui les guette... »
Mohamed LOKHNATI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.