Affaire Ghali: La justice espagnole "enterre" l'affaire après 1 an d'enquête    Météo Maroc: temps assez chaud à chaud ce vendredi 27 mai    L'acteur américain Ray Liotta, star des "Affranchis", décède à 67 ans    Hussein al-Cheikh, nouveau secrétaire général de l'OLP    [Vidéo] Jets d'oeufs et de tomates accueillent la visite de Tebboune en Italie, confronté à la diaspora du Hirak    Sénégal: Macky Sall limoge son ministre de la Santé après la mort de 11 bébés    Nayef Aguerd se rapproche de la Premier League    « Le Bleu du Caftan » de Maryam Touzani à Cannes    Au Maroc, les réserves de sang couvrent à peine quatre jours !    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    Un impératif et non une option pour le CESE    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Inflation : la facture de compensation s'alourdit de 15 milliards de dirhams    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Variole du singe: plus de 200 cas confirmés dans le monde    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Maroc : La production locale d'électricité en hausse de 4,1% au 1er trimestre    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Maroc: Les arrivées de touristes grimpent à 1,5 million à fin avril 2022    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    Les changements climatiques augmentent les canicules    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Revue des clubs amateurs : Sauver l'USK de la profonde usure !
Publié dans L'opinion le 28 - 11 - 2021


C'est terrible et inconcevable ce qui arrive à l'USK qui fut dans un passé récent un grand club qui avait agréablement meublé, durant de longues décennies, les différents terrains du Royaume au haut de la pyramide de notre football national. Aujourd'hui, c'est un club qui continue de vivre sur son passé et d'une saison à l'autre, ce prestigieux club s'effrite face aux grands problèmes/obstacles qui se manifestent devant l'inertie totale de ceux qui sont sensés le défendre/protéger de toute mauvaise gestion. Après avoir flirté avec la descente chez les amateurs, l'USK a fini par céder aux divers problèmes qui l'ont secouée et urgé sa descente aux affres de cette division où moisissent d'autres grands clubs. Cette saison, le club Cherradi, qui a gardé le nom sans aucune ''Union'', souffre dès l'entame et tient fort le témoin de la lanterne rouge avec zéro point au compteur après quatre défaites consécutives avant de se ressaisir avec deux victoires d'affilée. On a cru que le club allait se remettre de son inefficacité mais il a, vite, vite, rechuté dans la médiocrité et s'est retrouvé à la case du départ. Délaissée, l'USK est victime des erreurs des dirigeants qui se sont succédé ces dernières saisons à la tête du comité et auxquels s'ajoute l'inertie des pouvoirs municipaux et provinciaux qui assistent à son naufrage en spectateurs neutres. Les derniers présidents n'ont rien apporté au club qui s'est retrouvé au seuil de l'usure totale à plusieurs reprises quand il a failli rejoindre l'étage inférieur sans ces maintiens dans la douleur. Malgré l'appel et l'intervention de plusieurs associations et acteurs civils pour sensibiliser les hauts responsables qui veillent sur le sport dans la ville à se pencher sur le sort de ce prestigieux club, rien n'a été entrepris dans le bon sens pour le sauver et le remettre sur les bons rails au moment où sa situation empire d'une saison à l'autre comme c'est le cas de l'actuelle où le club est en train d'agoniser dès l'entame. Les milieux sportifs kacémis, qui sont en effervescence, endossent la responsabilité aux responsables de ville à tous les niveaux qui n'ont pas réagi aux appels des associations. Plusieurs conflits/problèmes/règlement de comptes politiques ont privé l'équipe de l'évolution à domicile (terrain impraticable !!??) et de soutien matériel qui ont urgé son usure. On attend à ce que les responsables, chacun de sa position, réagissent à temps pour faire sortir le club de cette léthargie qui n'a que trop duré. Sans ressources matérielles suffisantes ni assises solides ni relève, l'USK continue de sombrer dans la crise des résultats et risque de se retrouver au fond du gouffre des étages inférieurs des amateurs. Dépassés par la tournure des évènements, les dirigeants se retrouvent incapables de redresser la barre sans se soucier des conséquences désastreuses qui rongent le club. Va-t-on sauver l'USK, qui agonise, d'une éventuelle disparition qui se dessine à l'horizon !?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.