Affaire Ghali: La justice espagnole "enterre" l'affaire après 1 an d'enquête    Météo Maroc: temps assez chaud à chaud ce vendredi 27 mai    L'acteur américain Ray Liotta, star des "Affranchis", décède à 67 ans    Hussein al-Cheikh, nouveau secrétaire général de l'OLP    [Vidéo] Jets d'oeufs et de tomates accueillent la visite de Tebboune en Italie, confronté à la diaspora du Hirak    Sénégal: Macky Sall limoge son ministre de la Santé après la mort de 11 bébés    Nayef Aguerd se rapproche de la Premier League    « Le Bleu du Caftan » de Maryam Touzani à Cannes    Au Maroc, les réserves de sang couvrent à peine quatre jours !    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    Un impératif et non une option pour le CESE    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Inflation : la facture de compensation s'alourdit de 15 milliards de dirhams    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Variole du singe: plus de 200 cas confirmés dans le monde    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Maroc : La production locale d'électricité en hausse de 4,1% au 1er trimestre    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Maroc: Les arrivées de touristes grimpent à 1,5 million à fin avril 2022    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    Les changements climatiques augmentent les canicules    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Opinion : République fantoche
Publié dans L'opinion le 22 - 12 - 2021

A tous ceux qui considéraient que les expressions «République fantoche, fantomatique ou chimérique» utilisées depuis des décennies dans la littérature officielle et officieuse marocaine pour désigner le mirage de la RASD, étaient de simples éléments de langage propagandistes, un "ministre" de ladite république vient d'opposer une réponse claire et cinglante à l'occasion d'un meeting organisé dans la commune de Mantes-la-Jolie, en banlieue parisienne.
Actuellement en charge du portefeuille supposé des non moins supposés «territoires occupés», le "ministre" en question s'appelle Mustapha Sidi El Bachir. Une qualité qu'il se renie à lui-même comme à ses homologues du gouvernement imaginaire de la RASD, ainsi qu'à son hypothétique président, le criminel Brahim Ghali, alias Ben Battouche, qui semble collectionner les noms d'emprunt, puisqu'il serait inscrit selon la même source sous le patronyme Ghali Sid El Mustapha sur les listes du HCR.
Se définissant plutôt comme un simple réfugié contraint de vivre en dehors de son pays par la force des manigances des généraux algériens qui avaient créé sur le papier cette entité fantomatique au milieu des années 1970 dans l'unique but de contrarier le processus de décolonisation et donc de développement du Maroc, notre "ministre" polisarien révèle à travers son «coming out» les ficelles d'une gigantesque supercherie qui a induit en erreur beaucoup de pays et de gouvernements, retenant au passage en situation d'otage d'un conflit imaginaire, l'ensemble de la région du Maghreb.
Si l'on imagine facilement l'embarras que cette sortie suscitera parmi les généraux algériens dont l'ire ne manquera pas de s'abattre sur le pauvre et sincère responsable polisarien, il importe de s'interroger sur ses suites au niveau international et surtout continental. Comment la vénérable Union Africaine pourrait-elle en effet continuer à justifier la présence parmi ses rangs d'une entité reconnue fantoche par ses propres dirigeants ? Que comptent faire les gouvernements, institutions et pays induits en erreur ou carrément corrompus par l'Algérie pour reconnaître cette pseudo république ?
En attendant des réponses et des positions claires, le Maroc, quoique conscient et convaincu depuis des lustres de l'illégitimité de la RASD et de ses dirigeants, continuera à tendre une main pacifiste à ses enfants égarés pour un retour à la raison et à la nation clémente et miséricordieuse, dans le cadre de sa proposition d'une large autonomie.
Majd EL ATOUABI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.