Drame migratoire : Ylva Johansson se joint à l'ONU et l'UA pour l'ouverture d'une enquête    Sahara: Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Sahara : Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Campagne agricole 2021-2022 : baisse de 69% des trois principales céréales    La Bourse de Casablanca termine en nette baisse    Phosphates et dérivés: Les exportations ont doublé à fin mai    Tunisie: Kais Saied défend son projet de Constitution controversé    L'euro au plus bas depuis 2002, l'économie de l'UE à la merci des vicissitudes internationales    France: plus de 200.000 cas de Covid en 24 heures    Jeux marocains du sport en entreprise : De l'or pour la MDJS dans la catégorie gaming    Covid-19/Maroc : 54 cas sévères admis en REA en 24H, pour un total national de 179 cas    Azemmour : La préservation du Malhoune, une priorité...    Non, Dounia Boutazout ne mettra pas un terme à sa carrière    Marrakech. Le groupe espagnol Baiuca fait sensation au FNAP    Coronavirus au Maroc: 11 décès enregistrés ce mardi, le taux de positivité grimpe à 28%    Le jeune marocain Chadi Riad prolonge avec le Barça    MOGA Festival revient à Essaouira : Du 28 septembre au 2 octobre 2022    La 17ème édition du festival Timitar du 15 au 16 juillet à Agadir    Clap de fin pour le Trophée Hassan II Tbourida 2022    La journaliste Abu Akleh « vraisemblablement » tuée par un tir israélien « non-intentionnel » (Département d'Etat)    Maroc: le procès des 65 migrants impliqués dans l'assaut contre Melilla reporté au 12 juillet    Harcèlement, viol, chantage... Quand la haute société française bascule dans le gore et demeure impunie    GNL. Remise en service des centrales à cycles combinés de Tahaddart et Aîn Béni Mathar    Dette des pays africains : SM le Roi pour de nouvelles options de financement à vocation structurelle    Remise en service des centrales de Tahaddart et Aîn Béni Mathar à partir du GNL importé    Une hausse de 173% des recettes touristiques à fin mai    Mohammed VI plaide pour une coopération internationale en faveur de l'Afrique    Voici le nouvel entraîneur du PSG    Températures prévues pour le mercredi 06 juillet 2022    Ligue 1: un Marocain rejoint l'OL    Dounia Batma s'offre un relooking (PHOTO)    Medias jordaniens : la gouvernance de la migration au Maroc encadrée par une vision humanitaire et solidaire    Condamné à mort, le Marocain détenu en Ukraine saisit la Cour suprême des séparatistes    CAN féminine 2022 : Ouganda – Maroc ce mardi soir    La France rapatrie 51 mineurs et femmes retenus dans des camps en Syrie    Une clôture aux rythmes gnaoua    Moussem d'Asilah : Une 43ème édition saison ouvre la saison estivale    La Cedeao a un nouveau président    Jeux Méditerranéens : La sélection marocaine de football U18 décroche la médaille de bronze    Météo au Maroc: les prévisions du mardi 5 juillet    Alerte Météo : Vague de chaleur du mercredi au samedi avec des températures allant jusqu'à 45°C    Rabat : La réclusion à perpétuité pour un MRE qui a tué son ex-femme    Imintanout : Démantèlement d'une bande de cambrioleurs de commerces    Bourita : « Le 25ème anniversaire des relations Maroc/Singapour, l'occasion pour une feuille de route de l'avenir de ces relations »    Aïd al-Adha au Maroc: la demande estimée à environ 5,6 millions de têtes    Le Wydad de Casablanca reçoit le trophée de la Botola Pro    Décès de Abdallah Charif El Ouazzani: les condoléances du roi Mohammed VI    Baccalauréat-2022 : Un taux de réussite de 97% chez les candidats non-voyants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le polisario subit une nouvelle humiliation au Mexique
Publié dans L'opinion le 04 - 05 - 2022

Les dirigeants du polisario ont subi un choc après leur humiliation au Mexique où une conférence organisée pour soutenir la thèse séparatiste a tourné au fiasco. Selon des sources diplomatiques, la conférence a tout réuni, sauf l'auditoire qui a manqué à l'appel !
De jour en jour, le front polisario accumule les échecs sur le plan international. En plus d'avoir perdu le soutien de plusieurs Etats qui le soutenaient auparavant, le front séparatiste ne jouit plus de la moindre considération même dans les pays qui le reconnaissent encore. C'est le cas du Mexique, où les cadres du front ont organisé une conférence pour plaider la cause séparatiste devant le public mexicain, en marge du Forum Social Mondial. Cette conférence a vite tourné au fiasco vu que personne n'y a assisté hormis une poignée d'individus. Contactées par nos soins, des sources diplomatiques nous ont confirmé cette information qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, en attestant l'échec de cette manifestation par laquelle la bande de Brahim Ghali espérait envenimer l'opinion publique mexicaine par son discours sécessionniste. " L'échec a été tel que les organisateurs n'ont pas pu se remettre de leur humiliation face à un auditoire presque vide", ajoutent les mêmes sources qui ont requis l'anonymat.
Ce nouvel affront prouve que la propagande polisarienne n'a plus d'échos au sein de la communauté internationale sur laquelle le mouvement séparatiste s'appuyait pour propager ses idées. Le Polisario jouit désormais de moins de soutien y compris dans les fiefs historiques tels que les pays d'Amérique Latine, où le dynamisme de la diplomatie marocaine constaté ces dernières années a renversé la donne en faveur du Royaume. En témoigne le cercle restreint des pays qui reconnaissent encore la pseudo "RASD" tels que la Bolivie, le Mexique, l'Uruguay, le Venezuela, Cuba, le Nicaragua, Guyana et le Trinidad et Tobago.
L'offensive diplomatique du Maroc se poursuit au Mexique. Bien que ce pays reconnaît toujours le polisario, le Royaume ne manque pas de renforcer les relations bilatérales en élargissant le champ de coopération. Un travail mené par l'Ambassade du Maroc au Mexique et qui donne d'ores et déjà des résultats. Rabat et Mexico ont renforcé leur coopération dans le domaine des phosphates et de l'éducation. L'ambassade a également lancé une campagne de promotion du Label "Made in Morocco".
Rappelons que le Maroc semble plus proche que jamais de régler la question du Sahara. L'initiative d'autonomie proposée en 2007 est soutenue par une grande partie de la communauté internationale y compris les pays les plus influents au Conseil de Sécurité, à savoir les Etats-Unis et la France, auxquels s'ajoutent l'Allemagne et l'Espagne qui a exprimé son soutien récemment. Un soutien de taille qui a brouillé les cartes du polisario et de son parrain algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.