Rabat: Bourita reçoit son homologue singapourien    Conseil de gouvernement: l'ordre du jour de la prochaine réunion    La Bourse de Casablanca clôture ses échanges dans le rouge    Fin de l'idylle entre Ziyech et Chelsea ?    Formule E : Edoardo Morata remporte l'E-Prix de Marrakech 2022 (VIDEO)    JM d'Oran: La sélection marocaine U18 bat la Turquie (4-2) et décroche le bronze    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce lundi 4 juillet    Espagne. Des drones sous-marins pour acheminer de la drogue    L'opposition moque de« chaises musicales »    « Le plan d'autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région »    Le Conseil de sécurité publie la réponse de Hilale à son homologue algérien    La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023    Une édition déjà réussie    Pedro Sanchez : « L'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc »    Le MCO sauve sa place, le RCOZ relégué en D2    Tachkent-2022 : La sélection marocaine remporte trois médailles, dont une en or    Une convention pour la réalisation des travaux d'aménagement de la voie de «Taddart»    Les prix se stabilisent face à une offre abondante    Effondrement meurtrier d'un glacier en Italie: la catastrophe « est liée au réchauffement climatique »    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique « Samaoui », dédiée à l'art Gnaoui    « Morocco Now »: des Japonais saluent les avancées du Maroc    Intempéries : Les Australiens piégés par les pluies torrentielles    Moody's change la perspective de « négative » à « stable » pour le Maroc    [Alerte météo] Vague de chaleur (38 à 45°C) du mercredi au samedi    Les étudiants en médecine haussent le ton    Le drame de Mellilia : Pedro Sanchez n'a rien à reprocher au Maroc    Malhounyat. Le Festival international de l'art du Malhoune de retour à Azemmour    Rabat Salé : Mémoire et ICESCO signent un nouveau partenariat    Pedro Sanchez : l'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc    Lecture rapide et mind mapping : Le Maroc, champion du monde dans la catégorie « junior »Lecture rapide et mind mapping : Le Maroc, champion du monde dans la catégorie « junior »    Tétouan: des mesures sécuritaires spéciales pour le mariage de Nouâmane Belaiachi    (Billet 721) – Les Régions, ces enragées du bureau d'études et du cabinet conseil    Vidéo - La politique marocaine de l'Algérie expliquée par la boxe    Lancement de la célébration de Yaoundé capitale de la culture du monde islamique    La High Line Art de New York expose une sculpture de la Marocaine Meriem Bennani    Le film néerlando-marocain «Marokkaanse Bruiloft» rafle deux prix à Rabat    La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement à Lisbonne pour la 2e conférence de l'Océan    Le roi félicite le président américain à l'occasion de l'Independence Day    Chambre des conseillers: séance plénière mardi consacrée à la politique générale    Les 24 hélicoptères AH-64 Apache seront livrés au Maroc en 2023    Jazzablanca: Sur la Scène Casa Anfa, Erik Truffaz et Maâlem Hamid El Kasri ont ravi le public    La météo pour ce lundi 4 juillet 2022    Education : Il était une fois le Baccalauréat !    Ligue féminine des champions : Le Maroc officiellement organisateur de l'édition 2022, l'AS FAR qualifiée d'office    Nabila Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d'urbanisme    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 4 juillet    Joe Biden a reçu un message du roi Mohammed VI    Egypte : le vice-président de la BEI se félicite de l'achèvement réussi de la ligne 3 du métro du Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Salon du livre : Les voies du SIEL mènent à Jaouad Bounouar
Publié dans L'opinion le 25 - 05 - 2022

Le livre en général, francophone pour ne pas dire français, en particulier, doit beaucoup à Jaouad Bounouar. Honoré pour ses années d'intenses activités et promu « Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques » en 1989, il a été, des années durant, la référence en matière de livres à lire...
Sa carrière a commencé à Sochepress comme chef de rayon dès le début des années 70. Son passage de la distribution à la librairie, au milieu des années 70 comme directeur adjoint de la Librairie Kalila Wa Dimna, marquera un tournant dans sa vie professionnelle. Son itinéraire le mènera à la librairie de l'Agdal où il officiera avec Mustapha Alaoui, cheville ouvrière du Groupe Livre-Service et fondateur de la maison de diffusion et d'édition SMER dont la responsabilité éditoriale sera confiée à Abdelkébir Khatibi qui se fera secondée par Leila Chahid, qu'il finira par quitter à la suite du décès de celui-ci. Ce départ le marquera à jamais et ses passages dans les librairies de Casablanca, Omar Khayyam d'abord, Art et Culture, ensuite, marqueront encore plus sa rupture avec l'univers de la librairie.
Jaouad Bounouar fut parmi les membres fondateurs de la publication culturelle Sindbad dont il était le directeur de publication, avec Mustapha Alaoui Ismaïli, Fouad Bendorou, un autre membre du groupe SMER, qui seront rejoint par Hind Bennani qui dirigeait la Librairie Farraire à l'époque, et moi-même à la tête de la rédaction. Le magazine Sindbad fut l'organisateur, avec l'Ambassade de France, du colloque sur la presse nationale et du colloque sur l'édition et la distribution du livre au Maroc, colloque qui fut à l'origine de la création du Salon du livre international dont il fut par ailleurs commissaire, à plusieurs reprises : 1987, 1988, 1990-1992. Jaouad Bounouar fut également l'organisateur du Salon du livre de Beni-Mellal en 1994.
Dans le même registre, le magazine culturel Sindbad avait organisé un autre colloque international consacré à la presse nationale auquel furent conviés, outre le panel national, des responsables de la presse américaine, soviétique et française ... ce qui n'était pas une mince affaire en pleine guerre froide qui opposait l'Occident à l'Union soviétique !
Comment est né le Salon International de l'Edition et du Livre ? Ce Salon né en 1987 fut annoncé par le ministre de la Culture de l'époque, Mohamed Benaïssa, à l'ouverture du colloque sur l'édition et la diffusion organisé par le magazine Sindbad et l'Ambassade de France, en décembre 1986 : « Je saisis cette occasion pour vous annoncer que le ministère a décidé d'organiser une foire internationale du livre, la première du genre au Maroc, à Casablanca, dès l'année prochaine et qui ne manquera certainement pas d'avoir les plus heureuses incidences sur le marché marocain de l'édition et de la distribution ».
Lors de cette annonce de la création du Salon, un appel fut lancé aux professionnels de former « un comité de représentants des éditeurs et des distributeurs qui veillera aux côtés du ministère à la préparation et l'organisation de cette foire ».
De marocain et français, le Salon International de l'Edition et du Livre a élargi son horizon et s'est émancipé de l'édition francophone pour s'ouvrir largement sur l'édition arabe. Langues en usage oblige, les livres exposés sont essentiellement en français et en arabe, l'anglais occupant la portion congrue... qu'il occupe dans l'enseignement primaire, secondaire et supérieur.
Abdelkader Retnani, éditeur de La Croisée des Chemins, figure de proue dans le métier du livre (édition, diffusion, librairie, évènementiel, diplomatie culturelle par le livre) écrira ainsi à l'annonce de la disparition de Jaouad Bounouar que « le Salon devrait lui rendre hommage », hommage du Salon du livre, des professionnels, certes, mais des hommages du ministère de la Culture et des services culturels de l'Ambassade de France ne seraient que justice car ce qu'il a fait pour le livre français au Maroc, l'ambassade de France ne l'a pas fait malgré les moyens mobilisés.
Les Editions Kalam qui faisaient également de la distribution, fondées par Jaouad Bounouar, comptent dans le catalogue la réédition de Vomito Blanco de Abdelkébir Khatibi, la publication de L'hôpital de Ahmed Bouanani, L'ombre du chroniqueur de Noureddine Sail, Madinat ettourab, en arabe, de Driss el Khoury et le beau livre « Costumes du Maroc » de Besancenot. La direction littéraire des Editions Kalam était assurée par Abdallah Najib Refaif, journaliste et chroniqueur de référence dans la presse nationale, une autre façon de dire que le destin professionnel de Jaouad Bounouar fut également lié à celui des journalistes de la presse culturelle.

Abdallah BENSMAIN


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.