Elon Musk vend pour 7 milliards de dollars d'actions du groupe Tesla    Attaque à Tessit au Mali: 42 soldats tués    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Dakhla met en avant la contribution des MRE au développement local    Fès se met au rythme de la Journée nationale de la communauté marocaine de l'étranger    Jeux de la solidarité islamique : Le Maroc décroche quatre médailles, dont une en or    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Maroc : Oujda célèbre les Marocains du monde issus de sa région    Safi : Les Marocains du monde au cœur de la Journée nationale des migrants    Le Maroc se positionne comme un "hub d'affaires" vers l'Afrique    Sahara : L'Algérie courtise les nouvelles autorités colombiennes    Météo Maroc: températures maximales en légère hausse ce jeudi 11 août    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Hammouchi reçoit le patron de la police espagnole    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Le secteur de la santé se réforme, les financements s'annoncent lourds    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    La FRMF convie Vahid Halilhodzic à une réunion qui déboucherait sur son licenciement    Bourse de Casablanca: Clôture en légère hausse    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    Relever le nez du guidon !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 10 Aout 2022    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    44e Assemblée Générale de la CAF (Tanzanie) / Motsepé : "L'avenir du football africain est prometteur''    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Première offre bancaire dédiée aux 12-17 ans : La Banque Populaire lance «Swipe»    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mellilia ou l'horreur du Hrig violent
Publié dans L'opinion le 27 - 06 - 2022

Le drame survenu vendredi matin aux portes de Mellilia, lorsqu'environ 2000 assaillants issus pour la plupart de pays frères et amis ont tenté de forcer le passage vers cette ville marocaine en usant d'une extrême violence, nous interpelle tous de par sa gravité et ses nombreux impacts dont on n'a pas fini de compter les pertes et profits sur l'image de marque de notre pays et ses intérêts géostratégiques. Le bilan lourd et insupportable de 23 morts, qui risque de s'aggraver, ne doit pas nous empêcher d'analyser froidement les tenants et aboutissants de cette déplorable affaire, une fois l'émotion retombée.
Loin de toute volonté de dédouaner nos forces de l'ordre dont l'intervention est sujette actuellement à enquête, il importe de relever, comme en témoignent les quelques vidéos et images diffusées sur les réseaux sociaux, que l'assaut de vendredi, qui n'est nullement inédit, se distingue des précédents par sa nature foncièrement violente, voire malveillante. Armés de gourdins, de barres de métal et d'armes blanches, beaucoup d'assaillants semblaient cette fois-ci résolus à franchir les supposées barrières infranchissables de Mellilia, quitte à en découdre avec les divers corps sécuritaires déployés pour surveiller ce point de passage problématique pour notre pays, car situé sur la ligne de front de la lutte contre diverses formes de trafics, dont celui des êtres humains.
La riposte, musclée certes mais nullement disproportionnée puisqu'à l'écriture de ces lignes aucune preuve visuelle ou médico-légale n'atteste de l'usage de moyens de dissuasion dits létaux, comme des armes à feu par exemple, a permis de contenir l'assaut. Elle n'a en revanche pas pu empêcher la mort tragique de 23 migrants dont la plupart ont succombé suite à des bousculades et des chutes mortelles du haut des très surélevés grillages métalliques érigés par les autorités espagnoles. Les jours qui viennent nous diront s'il y a eu ou non abus et si nos militaires et nos policiers avaient le choix d'autres procédés que ceux déployés vendredi.
Mais force est de regretter que tant que nos frontières de l'Est resteront perméables à l'infiltration de milliers de candidats à l'immigration illégale sous l'oeil complice du régime algérien qui tente aujourd'hui de récupérer la mort de pauvres âmes en détresse pour noircir l'image de notre pays, ce drame ne sera sûrement pas le dernier. L'assaut qui a failli se reproduire à Sebta au lendemain de celui de Mellilia selon le même modus operandi, avant d'être avorté par la police marocaine qui a réussi à l'anticiper, en donne la parfaite illustration. Son évitement rappelle que la dissuasion et l'entretien de l'image d'imperméabilité de notre territoire restent les meilleurs boucliers contre la tentation de l'immigration clandestine ou par effraction, ainsi que contre les chants de sirènes des trafiquants d'êtres humains.
Cette lutte dont on aurait aimé se passer a un coût financier et humain considérable que le Maroc supporte aujourd'hui en grande partie. Nos autorités doivent veiller autant que possible à ce qu'elle reste respectueuse de la dignité humaine. Les images de violence et d'infinie détresse qu'elle charrie ne seront, elles, jamais «Instagrammables» et heurteront légitimement les âmes sensibles. Mais c'est une lutte inévitable.
Majd EL ATOUABI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.