Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    La CAN 2025 retirée à la Guinée    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Retrait de la CAN à la Guinée    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Au Maroc, les femmes âgées sont plus vulnérables que les hommes    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Suicide d'une jeune médecin: Le CHU Ibn Sina dément    Le Crédit Agricole du Maroc reçoit le label de certification de l'IFACI    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Casablanca abrite le 1er forum du sport en entreprise en Afrique    Marrakech: le Caïd de l'annexe administrative d'Azli suspendu pour corruption    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    De l'eau extraterrestre trouvée dans une météorite, une première    Les dirigeants de l'Union européenne «rejettent» l'annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes    Exclu: la preuve que le motif de Zellige utilisé par Adidas est bien Marocain (Documents)    Lions de l'Atlas: la pilule ne passe toujours pas pour Vahid Halilhodzic    Hakimi l'exemple qui coute cher!    Maroc : 86% des jeunes marocains insatisfaits des partis politiques    Tanger Med : le troisième campus de l'école 1337 accueille sa première promotion    Le Crédit Agricole du Maroc auréolé du label de certification de l'IFACI    La FAO et le PNUE lancent un appel pour combattre le gaspillage alimentaire    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Poutine signe l'annexion de quatre régions d'Ukraine    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Le 3ème campus de l'Ecole 1337, accueille sa première promotion d'étudiants    L'essentiel de l'avis du CESE sur l'aménagement durable du littoral    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Le jeûne du ramadan, source de crispations dans le football français ?    Fadila Benmoussa se joint aux honorés du 11ème Festival maghrébin du film d'Oujda    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Clap de fin pour «Rachid Show» ? Allali brise le silence (PHOTO)    Concert virtuel de Saad Lamjarred: on connait le prix des billets (PHOTO)    Croissance économique : net ralentissement à 2% au T2-2022    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    Des alliés des Etats Unis comme le Maroc, «sont visés par les forces du mal et leurs proxies»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Guerre et paix : Manœuvres tous azimuts
Publié dans L'opinion le 17 - 08 - 2022

Séoul et Washington mèneront des exercices militaires conjoints à grande échelle, au moment où Caracas accueille du 13 au 27 août douze pays amis de la Russie dans des Jeux militaires.
Le Comité des chefs d'état-major interarmées sud-coréens a annoncé ce mardi que Séoul et Washington envisagent de mener des exercices militaires conjoints à grande échelle, la semaine prochaine, dans un contexte de tension persistante dans la péninsule coréenne.
Certains analystes estiment que les exercices militaires annuels entre Washington et Séoul pourraient accroître la tension dans la région, la Corée du Nord avait, en effet, effectué plusieurs tirs d'essais de missiles l'année dernière, en réponse à des exercices similaires.
"Les exercices militaires annuels entre les Etats-Unis et la Corée du Sud doivent commencer à partir de lundi prochain, et se poursuivre jusqu'au 1er septembre", a déclaré l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant le Comité des chefs d'état-major sud-coréens.
Le Comité a expliqué que "ces exercices annuels réguliers sont de nature défensive et visent à améliorer la préparation au combat conjointe des Alliés".
Cette année, les deux alliés prévoient également de mener une série d'exercices de terrain, dont des exercices de tir, rapporte la même source.

Plus tôt au cours de la semaine, les forces américaines, sud-coréennes et japonaises ont également mené des exercices trilatéraux de défense antimissile, dans les eaux proches de l'île américaine d'Hawaï.
À ce propos, le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré ce mardi que "les marines de la Corée du Sud, des Etats-Unis, du Japon, de l'Australie et du Canada ont mené les exercices" Pacific Dragon "au large de la côte pacifique d'Hawaï".
Les olympiades martiales

Le président sud-coréen, Yoon Seok-youl, avait déclaré précédemment que son voisin du Nord était prêt à effectuer un essai nucléaire à tout moment.
Yoon a ordonné à l'armée de punir Pyongyang "rapidement et sévèrement" en cas de provocation.
Depuis l'année 2021, les tensions sont montées d'un cran dans la péninsule coréenne, Séoul et Pyongyang ont, en effet, intensifié leurs exercices dans la région, dans le but de démontrer leur puissance militaire.
Par ailleurs, et dans une autre partie du globe, les Jeux militaires des pays amis de la Russie ont débuté le 13 août et se poursuivent jusqu'au 27, simultanément dans douze pays. C'est la première fois que le Venezuela, qui entretient d'étroites relations avec la Russie, accueille des compétitions de ces jeux annuels.
Au menu : des disciplines martiales auxquelles prennent part une trentaine de pays proches de Moscou, comme la Chine, l'Iran, Cuba, le Pakistan ou encore l'Inde.
Biathlon de tank, mission de sauvetage de soldats, ou encore compétition de déminage. Voilà quelques-unes des épreuves, parmi la trentaine aux programmes de ces Jeux militaires internationaux 2022.
Condamner les « agressions impérialistes » contre les peuples

Outre la nature des épreuves, la spécificité de ces olympiades guerrières réside dans la proximité avec Moscou des pays participants.
Cette compétition organisée depuis 2015 par la Russie prend cette année, dans le contexte de la guerre en Ukraine, une résonance particulière.
Les épreuves sont réparties dans différents pays, notamment dans la région du Xinjiang, en Chine, mais aussi au Venezuela qui accueille ces jeux militaires pour la première fois. La cérémonie d'ouverture des épreuves « Sniper Frontier » des Jeux militaires internationaux 2022, dont une partie a même été diffusée en direct à la télévision publique vénézuélienne, lundi 15 août, s'est déroulée en grande pompe avec des défilés, des chansons et des discours au fort Terepaima de Barquisimeto (nord-ouest).
Russie, Chine, Inde, Bolivie, Iran, Pakistan, Indonésie... Après avoir énuméré les participants, Vladimir Padrino López, ministre de la Défense vénézuélien, a exposé ce qui à son sens les réunissait.
« Ce sont les pays où l'on émet des vœux pour la paix dans le monde, là où l'on condamne quotidiennement les agressions impérialistes contre les peuples. Mais davantage que de montrer nos talents militaires, l'esprit de ces jeux, c'est avant tout d'unir les cultures et les peuples ».
Un semblant d'esprit olympique qui s'exprime tout de même avec une rhétorique guerrière. Dans une cérémonie d'ouverture similaire en Russie, où se déroulent d'autres épreuves, Vladimir Poutine a rappelé selon lui « les décennies d'avance dont disposent les armes russes » sur leurs équivalents étrangers.

La Corée du Nord tire deux missiles de croisière

La Corée du Nord a tiré deux missiles de croisière mercredi 17 août, selon le ministère sud-coréen de la Défense, mettant fin à un mois d'accalmie dans la série record d'essais d'armement de Pyongyang cette année.
« La Corée du Nord a tiré deux missiles de croisière en direction de la mer Jaune depuis Onchon, dans la province de Pyongan du Sud », a déclaré à l'Agence France-Presse un responsable du ministère. « Les autorités militaires américaines et sud-coréennes analysent les détails tels que la distance de vol », a-t-il ajouté.
La Corée du Nord n'a pas testé de missile de croisière depuis janvier, a précisé l'agence de presse Yonhap. Ce type de missile n'est pas interdit par les sanctions actuelles des Nations Unies.
La dernière fois que Pyongyang a effectué un essai d'armement remonte au 10 juillet, avec ce qui semblait être des lance-roquettes multiples. La Corée du Nord a procédé depuis janvier à une série d'essais d'armement, dont certains en contravention avec les sanctions en vigueur, notamment le tir d'un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017. Séoul et Washington estiment aussi que le régime de Kim Jong-un pourrait bientôt mener un septième essai nucléaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.