Hajj 2021: nouvelle annonce du ministère des Habous    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Le quartier Cheikh Jarrah, centre de gravité du conflit israélo-palestinien    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    Euro 2021 : Programme et chaînes    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Roland-Garros: Djokovic fait tomber Nadal et file en finale (VIDEO)    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Evolution du coronavirus au Maroc : 400 nouveaux cas, 523.165 au total, vendredi 11 juin 2021 à 16 heures    Crise migratoire Maroc/Espagne: réunion d'urgence du parlement arabe    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Avec 220 km de long et 1.500.000 palmiers
Environnement La palmeraie du Drâa, la plus grande au monde
Publié dans L'opinion le 20 - 01 - 2010

Par sa diversité naturelle (Montagnes/plaines et Oasis/Désert) et la richesse et l'originalité de son patrimoine culturel, la vallée du Drâa présente le pole touristique le plus attrayant du Sud Est marocain. Située au Sud Est Marocain, vers le trentième parallèle et traversée en son milieu par le méridien 6° Ouest, la vallée du Drâa Moyen s'allonge sur plus de 200 Km et couvre 23 000 Km2. Elle est bordée au Nord par le jbel Sghro, à l'Est par la remontée Nord du jbel Bani, au Sud par la hamada du Drâa et à l'Ouest par l'Anti Atlas. La palmeraie du Draâ est en effet la plus grande palmeraie au monde, avec 200 km de long, 18 km de large et 1 500 000 palmiers.
D'un point de vue géographique, Zagora présente des formations géologiques très anciennes: le territoire de province de Zagora est dominé par la chaîne de l'Anti-Atlas, une vieille formation paléozoïque d'altitude généralement modérée. La zone est traversée par le Jbel Bani, chaîne ordovicienne constituant la limite Ouest de la cuvette de Tazarine et contournant en coude la zone de Tamegroute vers Foum-Zguid. La Topographie est variée, la région est compartimentée en plusieurs unités (vallées, montagnes, plaines et plateaux désertiques et dunes). Ce compartimentage offre diverses possibilités pour une exploitation variée et complémentaire du milieu naturel.
Ainsi, tout au long de la vallée du Drâa moyen, s'étend sur 26 000 ha un chapelet d'osais présentant une verdure insoupsconnable en ce milieu présaharien, notamment avec les six grandes et importantes oasis allant de Agdaz à M'hamid. La mise en culture dépend largement des apports en eau en provenance de l'extérieur. La pluviométrie à Zagora étant très faible, elle n'atteint pas les 100 mm par an. Les autres compartiments topographiques: montagnes, plaines et plateaux désertiques, sont exploités essentiellement pour des fins pastorales par des troupeaux sédentaires et nomades (camelins, chèvres et moutons).
Côté tourisme, la province de Zagora dispose de plusieurs atouts touristiques qui font un produit recherché par les marchés internationaux. Ce secteur constitue une activité économique principale au niveau de cette province. Les Sites touristiques les plus célèbres sont formés par les Kasbash, les oasis et les dunes de sable, le tout avec un hébergement typique formé par des maisons d'hôtes, des bivouacs qui émerveillent les visiteurs à chaque fois ainsi impressionnés et fascinés par l'absence totale de pollution, une luminosité exceptionnelle, un air pur tonifiant inégalable. Le spectacle des dunes de sable, des kasbah, de la palmeraie, des chameaux, des tempêtes de sable, et la beauté des paysages lunaires de montagne, ne peut laisser aucun visiteur indifférent, à tel point que certains visiteurs étrangers sont arrivés à leur 40ème voyage à Zagora et ses alentours sans jamais se lasser.
Les Dunes de Cheguaga à M'hamid Laghazlane sont d'une fascination indescriptible qu'il faut voir pour comprendre l'émerveillement qu'elles génèrent sur l'individu notamment lorsqu'on arrive d'un milieu urbain emprunt de nuisance et de pollution de tout genre. Dans le désert, on vit le silence, on se vide l'esprit et se régénère grâce à ces grands espaces qui vous permettent de se remettre en question à plusieurs niveaux notamment celui concernant le modernisme, le gain de l'argent, la course contre la montre et l'individualisme ingrat. Faire une randonné chamelière d'une semaine dans le désert est une expérience qui vous permet de vous remettre en question pour de bon aussi moralement que physiquement.
Les Oasis forment un attrait touristique fascinant constituant une verdure exceptionnel dans ce grand milieu désertique. Un chapelet de six palmeraies allonge et prolonge la vallée du Draâ. La palmeraie de Mezguita sur 34 KM à partir de la ville d'Agdaz ; la palmeraie de Tinzouline, la plus longue de 48 Km ; Tarnata, avec une belle prise panoramique, un beau spectacle de l'oasis de Draâ, bien perceptible à partir d'une terrasse surplombant le ksar de Tisserguate à 17 km de Zagora ; la palmeraie de Ktaoua, à 40 km au sud de Zagora et enfin la plus petite palmeraie, M'Hamid qui se perd dans le désert saharien.
Sachez enfin que d'après les historiens, le climat qui régnait sur la vallée du Draâ, il y a 7000 ans était humide. La végétation était dense et permettait l'existence d'une faune et d'une flore riche et variée, dont des éléphants, des rhinocéros et des antilopes, en témoignent la richesse des peintures rupestres qui se trouvent dans la région à Ait Ouazik, principalement mais également du côté de N'Kob et de Tamgrout, entre autres. Preuve que le désert n'était pas aussi désert que maintenant, d'où une belle ballade qui s'impose dans ce milieu qui forme une des belles richesses des atouts touristiques du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.