Liga Le Barça et l'Atlético gagnent a minima avant la C1    Signature d'une convention pour la promotion de l'emploi associatif    Chutes de neige, pluies et temps froid attendus la semaine prochaine    Benslimane: Plus de 800 bénéficiaires d'une caravane médicale multidisciplinaire    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    Bouzineb: La culture marocaine a toujours fasciné et inspiré les grands écrivains espagnols    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Un élan haussier royal!    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Lydec se rattrape au second semestre 2018    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Divers sportifs    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Divers    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des tréfonds du Festival des Musiques sacrées, l'appel fervent d'Othman Skiredj :
« La spiritualité pour le rapprochement des croyances » !
Publié dans L'opinion le 14 - 06 - 2012

« Vous y avez traité ce que certains savants musulmans ont cherché dans les relations entre les chiffres et les lettres qui traduisent les significations des symboles spirituels ainsi que les secrets de l'univers...
» Vous avez essayé d'apporter du nouveau à ce sujet à partir du Saint Coran, des nouvelles données scientifiques et des secrets des lettres et les évaluations numériques des phrases qui avaient fait l'objet de recherches de plusieurs savants marocains depuis l'antiquité.
» Nous vous félicitons pour vos efforts scientifiques qui visent à concilier les données physiques et les réalités de notre patrimoine spirituel, à consolider le dialogue et la compréhension entre les différentes religions et cultures et à participer à l'effet de trouver des solutions aux divers paradoxes vécus par la nouvelle jeunesse qui cherche à comprendre les valeurs de nos deux univers : spirituel et matériel ».
C'est en ces termes que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a rendu hommage à l'ouvrage du Dr Othman Skiredj : « L'âme et l'esprit ». Un ouvrage de 260 pages où l'auteur, à travers une analyse scientifique universelle, esquisse des réponses aux interrogations de l'Homme sur son origine et sa destinée.
Condensée, certes, mais éminemment instructive et suggestive, la conférence donnée par Dr Othman Skiredj dans le cadre du Festival de Fès des Musiques Sacrées aura édifié les heureux festivaliers présents – toutes confessions confondues – sur les mille et une thèses et théories de création de l'univers toutes convergentes vers l'unicité divine. D'où, prêche Dr Skiredj, la recherche du rapprochement des cultures et des religions à travers la spiritualité universelle.
Mais si l'appréhension du monde présent s'avère relativement perceptible à travers diverses approches matérielles, qu'en est-il de « l'Au-delà » ??
Pour Dr Othman Skiredj, l'univers astral est connu à travers plusieurs versets du Coran ainsi que par prophètes et... voyageurs dans l'Astral dont le « Voyage Nocturne » du Prophète Mohammed (voir verset 1, sourate 17) et rapporté par le Hadith d'Imam Ben Abbas.
A cet égard, les visions d'Ibn Al Arabi – acteur de la recherche théologique et mystique-corroborent ledit hadith.
En Occident, l'écrivain français Meurois et le médecin tibétain Rampa réalisent à travers leurs observations des constats édifiants : « La mort est une naissance dans le monde de la croyance de chacun » ; ou encore : « Dans cet univers, la terre n'est qu'un endroit insignifiant comparé aux autres univers. Les univers grouillent de vie, les valeurs terrestres sont erronées et seules comptent celles de la vie future », etc.
Preuves mathématiques de la nature sacrée du Coran
Invitant les sceptiques du monde à l'évidence et l'entêtement des chiffres, Dr Othman Skiredj s'adonne alors à une leçon d'arithmétique on ne peut plus dépouillée, se référant à l'étude du Dr Rashad Khalifa.
Ce docteur en informatique démontre qu'un grand nombre de lettres, mots et phrases sont répétés « un multiple de fois, 19 » dans le Coran (voir verset 30, sourate 74).
Constat tellement avéré que la probabilité pour que ces multiples de 19 ne soient que pure coïncidence est de l'ordre de un sur cent millions de milliards de milliardièmes !!!
De fait, telle probabilité atteste que le Coran est incontestablement la Parole de Dieu, et donc certainement pas d'origine humaine.
Devant les limites apparentes de la science, le recours à la spiritualité se révèle inéluctable. Le célèbre mathématicien Einstein n'a-t-il pas reconnu lui-même en 1936 déjà : « Tous ceux qui sont sérieusement impliqués dans la science finiront un jour par comprendre qu'un esprit se manifeste dans les lois de l'univers, un esprit immensément supérieur à l'esprit de l'homme ». Une prédiction qui semble inspirer la « science sacrée des lettres et des nombres ».
En effet, clame notre conférencier, ladite science vient confirmer la création des univers telle que décrite par la théorie du... Big-Bang et par... le Coran !
Parmi cultures et confessions, Arabes et Hébreux persistent et signent : cette science est sacrée et ésotérique et ses composantes contiennent « les secrets de la création des univers ».
Dans le détail, il est prouvé - mathématiquement parlant - que l'ESPRIT (Arrouh) a comme valeur spirituelle : 245 (la même que Jibril), ou que Satan (Achchaïtan) a comme valeur : 1.101 !
De même : ÂME-ADAM = SATAN-IBLIS, car « l'Ame d'Adam est la résultante des actions de Satan (ou son corps inerte) et d'Iblis (ou son corps intellect) comme confirmée par versets du Coran et par hadiths.
Unicité de la création à partir du néant
Confortant la théorie de création des cieux et de la terre, Dr Skiredj introduit la notion du « néant » à partir duquel Dieu – le Seul et Unique – a créé le monde. Une création dont l'évolution obéit à des extrapolations horizontale et verticale d'un « point » dont la matière est la lettre d'Alphabet « A » et dont l'Esprit est représenté par le nombre « 1 ».
Ainsi, et par le fait de ces extrapolations du « point », on aboutit à des éléments de base de la création, à savoir : terre, eau, air, feu.
A partir de cet élément de base – ou matrice – se déclinent 3 univers : matériel, astral, spirituel, à plusieurs plans.
I- L'univers matériel
Cet univers a comme unité les lettres d'alphabet et comprend 3 plans parallèles. Le « Plan Inerte » débute par la volonté divine : « soit et elle est » (kou fayakoun).
Le plan végétal et animal correspondant au passage de matière inerte à matière vitale dotée d'intellect.
Le plan humain consacre un niveau d'évolution conséquent comme l'atteste la parole divine : Dieu a « insufflé en Lui de Son Esprit » (verset 72).
Mine de rien, et selon les progrès scientifiques, cette évolution a pris quelques milliards d'années !
II- L'univers astral
Tout aussi sidérant, et à côté de l'univers matériel, l'univers astral ou de l'âme (après la mort) a comme unité les appellations des nombres représentant l'esprit : un, deux, trois..., et comprend 6 plans parallèles.
Parmi les plus signifiants, le « plan astral inférieur » reçoit les âmes de tous les défunts... avant leur transit vers d'autres plans.
La mort n'est, en fait, qu'un transit – ou station de triage – où se décide montée au plan supérieur ou dégringolade vers un niveau inférieur. Faites vos jeux, fils d'Adam !
« Nous attachons au cou de chaque homme son œuvre ou sa destinée ». Autrement dit, l'âme de chaque défunt est jugée par elle-même.
Le plan astral supérieur permet de classer l'évolution des âmes, de leurs connaissances, croyances et épanouissement. Ainsi, des versets 27 et 28 : « ô toi, âme apaisée, retourne vers son Seigneur, satisfaite et agréée ».
Une fois que l'âme atteint le... 6ème plan, elle est transférée à l'univers spirituel.
III- L'univers spirituel
Celui-ci a comme unité les nombres correspondant aux appellations des chiffres représentant les âmes et comprend 2 plans parallèles : plan humain où l'âme perd toute trace de matière astrale (lettres) pour être remplacée par des valeurs numériques et trône divin qui est réservé exclusivement à Dieu qu'il est seul à connaître !
Pour comprendre ces plans parallèles, Othman Skiredj s'adonne à une démonstration alphabo-numérique un tantinet fastidieux dont la finalité renvoie au verset 28 de la Sourate 2 : « Comment pouvez-vous renier Dieu alors que vous étiez mort. Il vous a redonné la vie. Puis il vous fera mourir, puis il vous fera revivre et enfin c'est à Lui que vous retournerez ».
E fait, ces différentes étapes de morts et résurrections correspondent aux diverses stations de transferts d'âme jusqu'au transfert du plan supérieur des âmes (6ème Ciel) au plan spirituel (ou 7ème Ciel) après que les âmes se soient débarrassées de toute trace de matière astrale pour retourner à Dieu sous forme de... nombres.
A vrai dire, la science sacrée des lettres et des nombres est demeurée au secret par initiés arabes et cabalistes depuis des millénaires avant d'être dévoilée pour servir d'hypothèse à la formulation mathématique d'une analyse scientifique de la création des univers, précise Dr Skiredj qui cite dans ce sens l'avertissement non-équivoque d'André Malraux : « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas ».
Ultimes recommandations de l'héritier spirituel du Cheikh Ahmed Skiredj, guide de la Tariqua Tijania :
- Développer ses connaissances (à côté des œuvres) car primordiales pour l'évolution ici-bas tout autant que dans l'au-delà tel que révélé dans le verset 72 de sourate 17 : « Quiconque est aveugle en ce monde sera aveugle dans la vie future, et plus égaré encore ».
- Chercher à mieux connaître le créateur ainsi que rapporté dans le verset 99, sourate 16 : « Et adore ton Seigneur jusque Vienne à toi la certitude ! »
Moralité, la spiritualité se résume à la recherche de la connaissance de Dieu et de sa création ainsi qu'à l'amour de son prochain indépendamment de culture ou de religion.
Référence on ne peut plus éloquente à sa Fondation «S.R.C »*, docteur Othman Skiredj prône une spiritualité capable de servir de dénominateur commun à toutes les croyances.
Amen !
* SRC :Spiritualité pour le Rapprochement des Croyances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.