411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le navire «The Changing Oceans Expedition» jette l'ancre à Salé pour sensibiliser à la nécessité vitale de protéger les mers au Maroc
Publié dans L'opinion le 28 - 09 - 2012

Le voilier «Fleur de Passion», utilisé par la Fondation suisse «Antinea» pour l'expédition «Changing Oceans», fait escale, du 23 au 27 septembre à Salé pour mener une mission de sensibilisation à la nécessité vitale de protéger les mers au Maroc et partout ailleurs.
L'équipe du navire, qui accoste à la Marina Bouregreg, organise, en collaboration avec le ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement et l'Ambassade de Suisse à Rabat, des visites ouvertes au grand public, aux élèves et aux étudiants, qui seront sensibilisés, à travers une exposition pédagogique, sur les enjeux de la préservation de la biodiversité marine.
Cette escale sera également une occasion pour présenter les résultats du projet pilote scientifique mené en 2010 sur le site de la baie d'Al Hoceima par une équipe de scientifiques étrangers et marocains afin de cartographier l'impact des activités humaines sur les océans.
Le directeur exécutif de l'expédition, David French, a indiqué lors d'une conférence de presse organisée en marge de cet événement que «c'est en étudiant des sites vierges et en les comparant avec des espaces dégradés que nous pouvons mieux comprendre les mécanismes de dégradation en cours».
Dans ce premier projet, les scientifiques se sont concentrés sur la baie d'Al Hoceima, un des sites les plus importants du point de vue environnemental et écologique, du fait de son emplacement au coeur de la mer méditerranéenne et de la présence d'une riche flore et faune endémique ou en voie de disparition dans le monde.
Malgré les efforts de sensibilisation, le parc national d'Al Hoceima est dans un état de dégradation «très avancé», déplore la mission scientifique de l'expédition dans un communiqué, ajoutant que le études menées ces dernières décennies montrent que «la biomasse diminue et que ce site marin est parmi les plus dégradés».
Des études menées sur de nombreux sites des côtes marocaines, particulièrement sur la zone de Rabat, montrent une biodiversité et une biomasse menacées par des phénomènes anthropiques, fait savoir la même source qui précise que cette menace provient essentiellement des effluents des eaux usées qui se déversent directement sur les plages.
Pour faire face aux multiples menaces et dangers qui guettent la biodiversité marine dans la baie d'Al Hoceima, «The Changing oceans Expedition» recommande l'organisation de campagnes d'éducation et de sensibilisation sur l'importance de la taille minimale et de la maturité des poissons pêchés et la protection du site de Takardat, qui est encore en bon état.
A l'origine bateau militaire allemand construit en 1942, «Fleur de passion» a été cédé à la marine française en 1945 au titre de dommages de guerre. Aujourd'hui, entièrement restauré, il a vocation pacifique et scientifique à la découverte de la planète, un vrai emblème pour un changement positif.
«The Changing Oceans Expedition» est un projet mené depuis juillet 2009 par la Fondation Antinea (Suisse) et parrainée par l'UNESCO et l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Prévue sur dix ans, la mission scientifique a pour objectif de cartographier l'impact humain sur les océans de la planète et contribuer à leur protection


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.