Covid-19 au Maroc: le dernier bilan par région    Audit en cours pour déterminer les causes exactes    Covid-19: le point sur la situation aux Etats-Unis, nouvel épicentre de la pandémie    «Mon Dieu gardez moi de mes amis, Quant à mes ennemis je m'en charge»    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Fonds spécial: la contribution du groupe Centrale Automobile Chérifienne    El Youbi: “On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie, à condition…”    OCP: Un Chiffre d'affaires de plus de 54 MMDH en 2019    Coronavirus : Le vrai du faux sur l'épidémie au Maroc ce mercredi 1 avril 2020    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    «Quand on vit de lecture et d'écriture, on s'habitue à la solitude»    La musique: Ce langage universel qui a sorti le monde de sa boule!    Assurances automobiles : La FMSAR s'organise pour garantir le renouvellement    Soyons des acteurs réactifs et encourageons les propositions positives    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    ADM : chiffre d'affaires en hausse de 8% à fin 2019    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    La Fondation de Salé pour la culture et les arts reporte toutes ses activités    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Fadel Iraki, mécène et acteur du monde culturel et des médias, homme d'affaires et d'engagements, s'est éteint    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Pour amortir le choc économique dû au coronavirus : Bank of Africa annonce ses mesures de soutien aux ménages et entreprises    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Les éboueurs en première ligne à Fès    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les stocks de poissons affaiblis par le réchauffement de la planéte
Publié dans L'opinion le 28 - 09 - 2012

Les mers souffrent de l'augmentation des quantités de dioxyde de carbone et d'acidité, qui porte gravement préjudice à la biodiversité. La baisse des effectifs de poissons devrait toucher de plein fouet certains pays particulièrement vulnérables à plusieurs titres.
Selon un rapport publié ce lundi par le groupe Oceana, les populations de poissons diminuent en partie à cause du réchauffement climatique. L'organisation met en garde contre l'insécurité alimentaire qui pourrait en résulter, notamment au Pakistan, en Libye, dans le golfe Persique, aux Îles Féroé, aux Îles Cook, en Érythrée, en Indonésie ou encore à Singapour. « Le Golfe Persique devrait être l'une des régions les plus durement touchées. En termes de prises de poissons, les pêcheurs devraient perdre plus de 50% de leurs pêches », a précisé Matt Huelsenbeck, auteur du rapport, cité par nos confrères du Guardian. L'Amérique, elle, devrait accuser une perte d'environ 12 % de ses capacités de pêche d'ici au milieu du siècle.
Ce rapport alarmiste est basé sur l'utilisation de modèles climatiques élaborés par l'University of British Colombia pour classer l'exposition des pays à la dégradation des océans face au changement climatique et à l'acidification. Les Etats aux prises avec des taux élevés de malnutrition, de faibles revenus et un accroissement démographique soutenu sont considérés comme étant à haut risque, tout comme les États insulaires, lesquels sont largement tributaires des récifs coralliens.
Une crise de la biodiversité d'ampleur internationale
Actuellement, près d'un milliard de personnes dépendent de la mer pour apporter par le biais des fruits de mer et des poissons la dose de protéines nécessaire à un organisme sain. Certains pays pour lesquels les ressources halieutiques revêtent une importance particulière devraient de surcroît perdre jusqu'à... 40 % de leurs prises de poissons d'ici le milieu du siècle.
Les changements majeurs observés dans nos océans, provoqués notamment par une absorption de quantités de dioxyde de carbone CO2toujours plus élevées, ont bouleversé l'écosystème marin, les récifs coralliens en particulier. De quoi légitimer l'adoption de nouvelles mesures pour lutter contre la surpêche et la création de nouvelles aires protégées, suivant le souhait de l'ONU et de la communauté scientifique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.