Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Meknès-News
Entretien avec le jeune réalisateur Omar El Bizi
Publié dans L'opinion le 05 - 03 - 2013

Jeune passionné par le cinéma, j'étais toujours dans les coulisses
Qui est Omar El Bizi ?
Jeune meknassi, né le 28 septembre 1984, passionné par le cinéma depuis mon enfance.
Comment êtes-vous venu au cinéma ?
En continuant à nourrir le rêve d'être réalisateur, j'avais cette passion d'être derrière les coulisses des films, diriger les acteurs. J'ai commencé par le théâtre, c'est là où j'ai appris la direction des acteurs, par la suite j'ai intégré l'école supérieure du cinéma et de l'audiovisuel à Rabat, branche réalisation. J'ai vu de nombreux films qui m'ont donné l'envie de faire moi-même un film, un jour.
Pourquoi réalisateur et pas autre chose ?
Quand j'étais jeune, je partais au cinéma pour voir les films projetés sur le grand écran, je constatais que beaucoup de monde se rendait au cinéma, à chaque fois je me disais, je veux que ce film soit le mien ! Faire rire les gens, donner des belles images, créer une belle Histoire... toutes choses pour lesquelles on doit être réalisateur. Alors quand je regardais un film, j'avais une autre vision de le voir, et je me posais les questions de savoir comment ce film a été tourné, le jeu des acteurs, les emplacement de la camera, etc. Donc j'ai tracé un chemin, celui de devenir réalisateur et j'ai foncé.
Avez-vous déjà réalisé des films?
Quand j'étais à l'école, en 1ère année, j'ai réalisé mon 1er court métrage, c'était un exercice pour déceler mes défaillances et les lacunes à combler. Surprise, le film a eu la chance de participer à de nombreux festivals au Maroc. Par la suite, j'ai réalisé mon 2ème court métrage intitulé “Casting", et c'était aussi une bonne expérience pour moi. Le dernier court métrage que j'ai réalisé intitulé “Et moi", j'ai pensé à faire appel à des acteurs professionnels pour faire un film au niveau des grands réalisateurs. Ce film a eu la chance de participer au grand festival du Maroc et aussi à l'étranger, Tunisie, France, Dubaï. Il a été primé comme meilleur film du festival des films de Meknès, meilleure réalisation au festival international de l'étudiant de Casablanca, meilleur rôle féminin et aussi a été sélectionné au festival international du film de Marrakech édition 2010. C'était une fierté pour moi que mon film soit vu par des grandes icônes du cinéma mondial.
Vos projets d'avenir ?
Je suis en train de préparer un nouveau film que je vais tourner très prochainement où je me propose de traiter le sujet de la schizophrénie et je vais faire appel à de grands acteurs, ce film sera tourné à Meknès comme mes autres films d'ailleurs.
Un dernier mot ?
Je remercie L'Opinion de m'avoir permis de me faire connaître du grand public et je vous promets que mes films seront à la hauteur pour donner une belle image du Maroc et faire avancer notre cinéma marocain.
Je suis un jeune très ambitieux, je continue toujours à étudier et à suivre l'évolution des grands réalisateurs nationaux et étrangers. Ce qui fait ma force.
Biographie
Jeune homme débordant de talent et maîtrisant la réalisation et la direction cinématographiques, Omar est né le 28 septembre 1984 à Meknès.
Son parcours auréolé d'éclat a commencé avec des études à l'Institut Spécialisé du Cinéma et de l'Audiovisuel (ISCA) de Rabat, mais cela n'a été que la pierre de base pour une route tout à fait lumineuse.
Animé par un désir insatiable de réussite et de progrès, Omar se distingue par la vivacité de ses travaux et ses réalisations teintées de modernité, d'émotivité et, surtout, caractérisées par une grande ingéniosité.
Tout le temps motivé par l'idée d'être la perle qui boostera le cinéma marocain, il n'a de cesse de perfectionner ses compétences et de les améliorer en côtoyant de grandes icônes du cinéma.
Ce jeune réalisateur a filmé bon nombre de clips pour des artistes de la nouvelle scène, pour enchaîner avec sa spécialité qui n'est autre que les courts métrages, avec deux réalisations dont une avec la star Meryem Raoui qui a déjà tourné dans la série AI Kadia et dans le film Allo Canada.
Le film Et moi, réalisé par Omar El Bizi, a été nominé au Festival International du Film de Marrakech Edition 2010.
La participation d'Omar El Bizi a été très marquante, puisqu'il a su attirer l'attention de grands artistes grâce à son talent indéniable.
Et l'émission Grand Angle qui nous a montré une des facettes d'Omar est sans doute un début sur la route de la gloire pour cet espoir du cinéma marocain. Les rêves d'Omar sont grands, tout comme ses aspirations, celles d'une plantureuse et grandiose étoile dans le monde du cinéma marocain et international, toujours sous le signe de la création.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.