Un attaquant marocain débarque au Club Africain    Séance sans relief    Sécurité sanitaire: Des milliers d'opérations de contrôle… et après?    Accès à l'information: Le CNDH prépare l'échéance de mars 2020    Cigarette électronique: Une fiscalité incomplète    Coronavirus : Contrôle sanitaire aux frontières    Festival international des nomades : la 17ème édition aura lieu du 19 au 21 mars à M'hamid El Ghizlane    Manifestations à Gaza contre le plan de paix américain    Insolite : Facturer la question idiote    Les officiels sur place à Laâyoune pour la CAN de futsal    Qualifications africaines aux JO de Tokyo    Divers sportifs    Le Groupe Addoha veut lancer des projets immobiliers au Ghana    Le port d'Essaouira en pleine restructuration    Une étude controversée sur la viande suscite une dispute entre une université texane et Harvard    Divers    Lancement du dispositif territorial intégré de protection de l'enfance    Protection de l'enfance : Le DTIPE est là pour « renforcer » les programmes existants, dixit El Othmani    A Tokyo, la préparation des JO passe aussi par celle des séismes    Billie Eilish, l'icône pop branchée qui réécrit les règles de la célébrité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Abdellah Ouzitane : Il faut favoriser les recherches portant sur l'universalisme des valeurs et le pluralisme des cultures    Casablanca : Arrestation d'un individu impliqué dans une agression à l'arme blanche    Pour la FIFA, «L'Afrique entre en piste pour rejoindre l'élite»    Une série de revalorisations pour les retraités de CDG Prévoyance    Hausse significative du trafic aérien à l'aéroport de Dakhla    Coronavirus : Le ministère de la santé appelle à la vigilance    Marathon international de Marrakech : Les athlètes marocains survolent la compétition    Dans sa galerie à Rabat : La Banque populaire expose les «Parcours croisés» de Moa et Kim Bennani    Le PPS au parlement    La Mauritanie à l'honneur    Liga: Le Real prend les rênes devant le Barça    Angola: Le scandale Isabel dos Santos…    Algérie : le crash d'un avion militaire fait deux morts    Le Mexique refoule 2.300 Honduriens entrés avec une caravane humaine    Brexit: Ce qui va changer au 1er février    Le RNI à l'écoute des Marocains de l'Afrique subsaharienne    Bruno Le Maire attendu au Maroc le 31 janvier    Le Roi Mohammed VI ordonne le rapatriement des Marocains dans la région de Wuhan    Benchamach recadre sévèrement Ouahbi pour son parallèle douteux entre le référentiel du PJD et la Commanderie des croyants    Relance du crédit aux entreprises : les nouvelles mesures de BAM    LDC Afrique-Coupe de la CAF: Le programme de la dernière journée    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Edito : Triste déballage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ifrane: La cure de jouvance : Une destination touristique de premier ordre au pays des cèdres
Publié dans L'opinion le 06 - 07 - 2013

Riche par ses forêts séculaires, ses lacs aux eaux tranquilles, ses montagnes neigeuses avec une nature vierge et éblouissante dans un environnement et un climat propices à la fois pour l'évasion, la thérapie, les sports, la chasse, la pêche, l'écotourisme, la province d'Ifrane rayonne de mille feux par son harmonie, ses contrastes, son hospitalité et sa chaleur humain qui permettent à tout visiteur de satisfaire ses curiosités et ses sens d'épanouissement, de dépaysement, de bien être, et d'avoir envie de revivre un équilibre parfait entre l'Histoire, la Nature, et les Hommes.
Château d'eau du Maroc, pays de la cédraie, pays d'accueil touristique, porte des parcs nationaux, cette province dispose d'un potentiel naturel et culturel unique qui lui permet de rivaliser avec les destinations touristiques les plus connues au Maroc, grâce notamment à sa cédraie qui s'étale sur une superficie de 115 920 ha, ses sources, lacs et rivières, ses belvédères, ainsi qu'à sa faune très riches.
La région d'Ifrane jouit d'énormes potentialités culturelles très diversifiées : produits de terroir (miel, confitures de cerises et des prunes, couscous, plantes aromatiques et médicinales, eaux florales...), arts populaires Amazigh (Folklore, Ahiddous) et artisanat (tissage de tapis, Hanbal, babouches, tentes berbèr, sculpture sur bois, fer forgé...)
Au nombre de 60 et couvrant la totalité du territoire, les ressources touristiques de la province se présentent comme suit :
- 41 sites à fort intérêt naturel (cascades, lacs, sites géologiques, belvédères, espaces forestiers ...)
- 8 sites d'héritage (Cathédrale, Rocher Akchmir, Koudiat, Grottes, Cascade de Ain Leuh, Rhabet el Bahr...)
- 5 sites de récréation( Jardins, Places...)
- 6 sites living-culture (villages du Moyens Atlas, Zaouiats...)
De même ; la diversité et la richesse des potentialités et des ressources touristiques dont dispose la province d'Ifrane, permet à cette destination d'offrir des produits touristiques divers et adaptés aux différentes attentes des visiteurs et touristes, tout en ayant une grande sensibilité à la préservation de l'environnement et des milieux naturels visités.
Ces produits sont scindés en 5 catégories selon les résponsable du secteur a Ifrane totalisant 25 produits touristiques présentés comme suit :
- 9 produits sportifs et de loisirs (Complexe sportifs ; salles couvertes, ...)
- 7 produits de niche et de loisirs (Accro-cèdre, projet Parapente, Chasse et pêche...)
- 5 Écoproduits (Ecomusée, Maison de la Cédraie, Parc National,...)
- 3 produits culturels (Projet musée du moyen atlas, théâtre romain, amphithéâtre)
- 1 produit artisanal (Ensemble Artisanal, ateliers d'artisanat, bazaristes...)
La mise en tourisme de la richesse et la diversité culturelles dont dispose la province d'Ifrane donc, lui permet d'avoir un calendrier très riche concernant les manifestations touristiques et culturelles.
En effet, la province d'Ifrane dispose d'un calendrier de manifestations et d'événements très riche notamment en saison d'été avec l'ambition d'élaborer une programmation étalée sur toute l'année ; ce qui permettra à Ifrane d'offrir aux visiteurs des activités complémentaires et enrichissantes durant leurs séjours.
L'agenda des manifestations et des festivités organisées dans le territoire d'ifrane comprend 14 rendez-vous incontournables, sous forme de Festivals, Moussems et Rencontres
Selon la délégation provinciale du Tourisme d'Ifrane, l'offre de produit s'articule aussi sur une offre d'hébergement adaptée à toutes les catégories de clientèles couvrant la totalité du territoire de la province.
La capacité d'hébergement classée s'élève actuellement à 3228 lits dont 64% concentrés sur la ville d'Ifrane. Ce qui représente une augmentation exceptionnelle de l'ordre de 142% par rapport à 2010, et ce, grâce à la réalisation de 700 lits en Résidences Hôtelières dans le cadre du plan Biladi, l'ouverture d'autres nouveaux établissements d'hébergement ainsi qu'à l'opération de régularisation du non-classé. Il est à signaler en effet, que le premier projet Biladi des huit projets programmés au niveau national et visant la promotion du tourisme interne, a été implanté dans la province d'Ifrane.
Avec 62 Etablissements d'Hébergement Touristiques Classés toutes catégories confondues selon la même source, la province d'Ifrane représente plus de 30% de la capacité totale de la région Meknès-Tafilalet en terme de lits, permettant la création d'environ 1000 emplois.
A signaler aussi que la Province d'Ifrane, est un haut lieu de villégiature et une destination par excellence du tourisme social et associatif et dispose ainsi, selon le recensement effectué par la délégation provinciale du tourisme, de 60 Centres d'accueil et d'estivage relevant des différentes fondations des Œuvres Sociales des secteurs privé et public et totalisant une capacité litière de plus de 2000 lits.
L'autre aspect de ce tourisme social et associatif, se traduit par la disponibilité de 6 sites abritant les colonies de vacances qui représente environ 40% du volume de la colonie de vacances dans le Royaume.
A l'instar d'autres destinations, l'hôtellerie réglementaire à Ifrane est concurrencé par l'hébergement informel qui se présente sous forme du logement chez l'habitant et la location des résidences secondaires. La régularisation de ce type de logement vers l'hébergement commercial formel ne peut se faire que dans le cadre de la stratégie ministérielle qui a été entamée par la régularisation du non classé en partenariat avec le ministère de l'intérieur.
Aussi, les arrivées au niveau de l'informel et au niveau du tourisme social et associatif ne sont pas comptabilisées au niveau de l'élaboration des statistiques que nous présentons dans ce qui suit.
Selon les statistiques communiquées par les professionnels de l'hébergement touristique classé, Ifrane attire encore plus de visiteurs. En 2012, ce sont plus de 84 399 touristes qui ont séjourné dans les établissements d'hébergement touristique classés soit une augmentation de 38% en comparaison avec l'année 2011. Au niveau des nuitées, la hausse est de 53% avec 175 003 nuitées consommées dans les établissements d'hébergement touristique classés.
Cela s'est répercuté sur les autres indicateurs touristiques. La durée moyenne de séjour s'est établis à 2 nuitées. De même, le taux d'occupation moyen a enregistré une évolution de 6 points pour atteindre 24% contre 18% une année auparavant.
L'année 2012 a clôturé la saison touristique sur des chiffres encourageants comme en témoignent le nombre des arrivées touristiques recensées au niveau des établissements d'hébergement touristique classés qui a atteint 84 399 contre 61 273 la même période en 2011, soit une augmentation de 38%.
Le tourisme interne continue son rythme de croissance entamé depuis le début de l'année 2012. Le volume des nuitées réalisées par les résidents s'est chiffré à 157281 nuitées soit 90% des nuitées totales, marquant une augmentation de 58%, en comparaison avec l'année écoulée.
Aussi, au titre de l'année 2012, il ressort des statistiques collectées au niveau des établissements d'hébergement touristique classés que la clientèle étrangère a généré 17 722 nuitées, contre 14 650 une année auparavant marquant une augmentation de l'ordre de 21% et une part de 4% des nuitées totales. Le marché français caracole en tête avec 4216 nuitées, ce qui constitue une augmentation de 8% par rapport à l'exercice 2011.En deuxième position, les pays arabes avec un volume de 3818 nuitées et une progression de 104%. Et en troisième position les espagnols avec une hausse de 23%. A noter que les non résidents, toutes nationalités confondues, et sans exception ont enregistré de bonnes performances par rapport à l'exercice 2011.
Lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors des Assises du Tourisme de Marrakech le 30 Novembre 2010, la vision 2020 ambitionne de faire du Maroc une des 20 plus grandes destinations mondiales à l'horizon 2020 et une référence du pourtour méditerranéen en matière de développement durable.
Etablie en 6 chantiers stratégique, la Vision 2020 s'inscrit dans une approche intégrée et volontariste d'aménagement du territoire national, elle prend ainsi appui sur 8 territoires présentant la cohérence touristique, l'attractivité et la masse critique nécessaires pour un positionnement international.
Ifrane avec les villes de Fès et Meknès, ancré dans le territoire « Maroc Centre » constitue la destination du voyage aux sources de la culture et l'histoire et du bien-être. Les actifs naturels d'Ifrane et son climat exceptionnel seront mis en avant à travers un positionnement notamment d'éco_tourisme (écolodges et gites ruraux), de sport et de loisirs de plein air (parapente, VTT, randonnées pédestres et équestres). Ce qui permettrait de véhiculer l'image de la destination Ifrane sous la marque :
« Ifrane, la cure de jouvence »
Les déclinaisons des dispositions du Contrat Programme Régional de Meknès Tafilalet signé le 30 Mai 2013 sous la présidence du Ministre du Tourisme, sur le territoire de la Province d'Ifrane a fait ressortir un plan d'action comprenant la réalisation de 13 projets à l'horizon 2018, nécessitant une enveloppe financière globale avoisinant 824 millions de dirhams.
Aussi, il y'a lieu de signaler que l'année 2012 a connu la réalisation de 13 projets d'établissements d'hébergement touristique avec une capacité litière de 710 lits ayant nécessité un investissement global de 101 626 000 Dirhams. Il est à noter que 84% de ces unités sont installées dans le milieu rural. (Auberges ; Gîtes ; Fermes d'Hôtes).
Le Nombre de projets en cours de réalisation est de 12 projets avec une capacité litière de 290 lits et d'un montant d'investissement de l'ordre de 33 350 000 Dirhams. Plus que la moitié de ces unités (58%) est localisées au niveau de la Commune Rurale de Ben Smim.
Cette tendance est confirmée au niveau des projets en cours d'instruction, qui sont au nombre de 15 projets d'établissement d'hébergement touristique, totalisant une capacité litière de 900 lits, mobilisant un investissement de 480 000 000 Dirhams.
Enfin, nous tenons a rappeler que comme toutes les destinations, la Province d'Ifrane est confronté à un nombre de contraintes qui freinent la dynamique de développement du secteur touristique à plusieurs niveaux dont nous pouvons citer, sans exhaustivité les éléments suivants :
- Au niveau du positionnement, la destination souffre d'un manque de visibilité concernant son image de marque, chose qui est due au non développement d'une stratégie Marketing spécifique.
- Concernant le produit, Ifrane connaît un grand manque au niveau de l'existence des prescripteurs et des prestataires de services en ce qui concerne l'organisation des différentes activités et pratiques éco-touristiques (location VTT, Randonnées,...)
- S'agissant des ressources touristiques, la Province d'Ifrane connaît une absence des panneaux d'orientation, d'information et d'interprétation dans les sites touristiques, ainsi qu'un manque d'aménagement et d'équipement dans les sites touristiques sans parler du déficit flagrant au niveau de la commercialisation des ressources touristiques d'Ifrane;
- Manque des ressources humaines qualifiées dans les métiers du tourisme ;
Pour palier aux différents problèmes dont souffre la destination, un nombre de mesures à prendre sont recommandées, dont voici une liste non exhaustive :
- Prospection et démarchage des prescripteurs liés aux activités touristiques ;
- Assurer la visibilité et l'accessibilité de l'offre de la destination Ifrane via une stratégie agressive de promotion du canal internet ;
- Elaborer et éditer un matériel publi-promotionnel adapté (site web, flyers, dépliants, photos, plans, carte, panneaux de signalisation des circuits, points d'informations ....)
- Impliquer les communes dans le financement des politiques de communication ;
- Etudier la faisabilité d'implanter un établissement de formation en écotourisme/tourisme durable et métiers de montagne à Ifrane, ou intégrer les trois filières au sein de l'ISTA d'Ifrane.
- Mettre en place des programmes de sensibilisation et de formation au développement durable pour l'ensemble des acteurs publiques et privés du secteur; à l'instar de la première formation action qui a eu lieu du 3 au 8 Juin 2013, visant la mise en réseau des ambassadeurs touristiques de la destination Azrou&Ifrane ; projet initié dans le cadre de la coopération décentralisée et le partenariat entre la ville de Blois (Région centre en France) et la ville d'Azrou (Région Meknès Tafilalet au Maroc).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.