Tronico Atlas brave la crise    Accor Hotels: Des nuitées à -50% pour la relance de l'activité du voyage    Electricité: La salle des marchés ressurgit    Covid19: 63 nouveaux cas ce mercredi à 10h00    Education: Appel à «une révolution de l'enfant»!    50 MDH pour le soutien aux projets d'art, d'édition et du livre    "Jemaâ El Fna en live", une manifestation artistique à distance    L'Académie des Oscars continue de s'ouvrir aux femmes et aux minorités    Cinéma: Un guide des pratiques de sécurité sanitaire    Les élèves marocains des établissements français non homologués discriminés    Lekjaa se réunit avec les membres de la Ligue des amateurs    Ligue 1 : Yunis Abdelhamid, 3e meilleur joueur africain de la saison    Nouzha Bouchareb sous la Coupole : Les centres ruraux seront classés en deux catégories    Affaire DHJ-Raja : La FRMF dépose une plainte après la fuite d'un document officiel    Décélération de la croissance nationale à 0,1% au premier trimestre    L'économie bleue, un relais de croissance durable et inclusive pour le Maroc    Visite de soutien et de solidarité du Premier secrétaire à l'Ambassadeur de Palestine à Rabat    Sur les traces du vaccin anti-Covid-19    Le Conseil économique, social et environnemental tient son assemblée générale    Le Maroc pour la relance de la Conférence sur le désarmement    Nasser Bourita : Le Maroc a matérialisé son engagement pour un pacte bicontinental UE-Afrique    Ferme soutien à l'intégrité territoriale du Maroc devant le CDH    Journée internationale du parlementarisme    «Le Maroc restera un «défenseur clé» de la cause palestinienne»    Un individu et sa compagne meurent asphyxiés dans un appartement à Ifrane    De nouvelles preuves accablent l'Algérie et le polisario    Covid-19 : l'opération de rapatriement des Marocains bloqués se poursuit depuis la France    Une forte mobilisation pour le bon déroulement des examens du baccalauréat    Le Wydad de Casablanca se prépare à défendre son titre    Partenariat entre Mehdi Qotbi et le ministère de la culture : 3 conventions signées pour le prêt d'œuvres, la solidarité et numérisation    L'hospitalité marocaine bientôt inscrite sur la liste du patrimoine immatériel de l'Unesco?    Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mercredi 1 juillet à 18h    Football: Covid-19 chamboule tout en Afrique    Reprise dans la sérénité et l'enthousiasme des réunions en présentiel    Algérie : d'anciens piliers du régime de Bouteflika sévèrement condamnés    Association nationale des médias et des éditeurs : L'heure est à l'union    Tennis : Prague accueillera un tournoi féminin en août avec 2.000 spectateurs    L'ANME déterminée à défendre la profession et les professionnels sans perdre de temps    Covid-19 : Le Championnat chinois de football débutera le 25 juillet    Découvrez Essaouira de mille manières    La terre a tremblé ce mercredi dans une région du Maroc    Coronavirus : 63 nouveaux cas, 12.596 cas au total, mercredi 1er juillet à 10h    Revivez le 700ème but de Lionel Messi (VIDEO)    Algérie. L'Europe dénonce la répression du peuple Kabyle    Au moins 18 morts dans une explosion dans une clinique de Téhéran    Le festival l'Anmoggar N jazz annulé !    Éthiopie : plusieurs morts dans des violences après le meurtre d'un chanteur    Jamila Moussali, la ministre qui ne sert à rien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïcha Ech-Chenna, «porte-parole des sans voix», faite Chevalier de la Légion d'honneur
Publié dans L'opinion le 15 - 02 - 2014

L'actrice associative marocaine Aïcha Ech-Chenna, «porte-parole des sans voix», a été décorée, lundi soir à Rabat, des insignes de «Chevalier de la Légion d'Honneur» de la République française, en récompense à ses 52 ans de services en faveur des mères célibataires au Maroc.
Cette distinction, qui s'ajoute au palmarès de récompenses recueillies à travers le monde, est «une reconnaissance qui vous permet de devenir le porte-parole de ce que vous appelez les +sans voix+», a indiqué l'ambassadeur de France, Charles Fries dans une allocution de circonstance.
Pour M. Fries, il s'agit d'une occasion pour rendre hommage à «une femme de cœur, courageuse, tenace et audacieuse» pour son «engagement constant, déterminé, connu et reconnu» et son combat pour «confier un travail aux mères (célibataires, ndlr) tout en assurant la garde de leurs enfants». Dans le même ordre d'idées, il a souligné que cette décoration a été confiée à Mme Ech-Chenna en raison également de sa contribution à l'enrichissement des relations franco-marocaines dans le domaine social. Pour sa part, Mme Ech-Chenna a indiqué que cette distinction est une autre reconnaissance internationale du «travail au quotidien» de son association «Solidarité Féminine» et des valeurs humanistes pour lesquelles elle milite depuis plus de 50 ans.
Il est temps de mettre «la main dans la main pour régler les vrais problèmes» auxquels font face les femmes marocaines afin de construire «une société plus juste et plus humaine», a-t-elle dit.
Mme Ech-Chenna n›a pas manqué également de saluer le soutien total de SM le Roi Mohammed VI aux actions accomplies par l›association «Solidarité Féminine» et la haute sollicitude dont le Souverain ne cesse d›entourer les «catégories les plus défavorisées de la société marocaine».
La cérémonie de remise de cette distinction a été marquée par la présence de nombre de personnalités du monde politique, diplomatique, économique et du tissu associatif. La Présidente-fondatrice de l›Association «Solidarité Féminine» fait partie de la promotion de Pâques 2013 de la Légion d›honneur, au même titre que M. Charles Fries, ambassadeur de France au Maroc (Chevalier), de la Prix Nobel de Médecine François Barré-Sinoussi, co-découvreuse du VIH (Grand officier), de l›ex-footballeur Lillian Thuram, ainsi que d›autres personnalités françaises et étrangères. Figure de proue de la société civile au Maroc, Aicha Ech-Chenna a débuté son action associative dans le bénévolat en adhérant à l›éducation sanitaire au sein de la Ligue de Protection de l›Enfance et au sein de la Ligue de Lutte contre la Tuberculose.
Elle a également oeuvré en faveur du planning familial et adhéré à l›Union nationale des Femmes marocaines à Casablanca, avant de créer l›association «Solidarité féminine» dont la vocation est d›aider les mères célibataires à se prendre en charge par leur propre effort.
Mme Echenna a été récompensée pour cette action en novembre 2009 à Minneapolis (Etats-Unis) du Prix Opus, une sorte de Nobel de l'humanitaire doté d'un million de dollars.
En 1995 à Paris, elle a reçu le prix des Droits de l›Homme de la République française.
Aïcha Ech-Channa est née en 1941 dans la médina de Casablanca. Elle a passé son enfance à Marrakech pour revenir à Casablanca en 1953 où elle devait poursuivre ses études à l›Ecole française Foch et au Lycée Joffre, avant de rejoindre, en 1960, l›Ecole d›Etat d›infirmière où elle obtint un diplôme d'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.