Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïcha Ech-Chenna, «porte-parole des sans voix», faite Chevalier de la Légion d'honneur
Publié dans L'opinion le 15 - 02 - 2014

L'actrice associative marocaine Aïcha Ech-Chenna, «porte-parole des sans voix», a été décorée, lundi soir à Rabat, des insignes de «Chevalier de la Légion d'Honneur» de la République française, en récompense à ses 52 ans de services en faveur des mères célibataires au Maroc.
Cette distinction, qui s'ajoute au palmarès de récompenses recueillies à travers le monde, est «une reconnaissance qui vous permet de devenir le porte-parole de ce que vous appelez les +sans voix+», a indiqué l'ambassadeur de France, Charles Fries dans une allocution de circonstance.
Pour M. Fries, il s'agit d'une occasion pour rendre hommage à «une femme de cœur, courageuse, tenace et audacieuse» pour son «engagement constant, déterminé, connu et reconnu» et son combat pour «confier un travail aux mères (célibataires, ndlr) tout en assurant la garde de leurs enfants». Dans le même ordre d'idées, il a souligné que cette décoration a été confiée à Mme Ech-Chenna en raison également de sa contribution à l'enrichissement des relations franco-marocaines dans le domaine social. Pour sa part, Mme Ech-Chenna a indiqué que cette distinction est une autre reconnaissance internationale du «travail au quotidien» de son association «Solidarité Féminine» et des valeurs humanistes pour lesquelles elle milite depuis plus de 50 ans.
Il est temps de mettre «la main dans la main pour régler les vrais problèmes» auxquels font face les femmes marocaines afin de construire «une société plus juste et plus humaine», a-t-elle dit.
Mme Ech-Chenna n›a pas manqué également de saluer le soutien total de SM le Roi Mohammed VI aux actions accomplies par l›association «Solidarité Féminine» et la haute sollicitude dont le Souverain ne cesse d›entourer les «catégories les plus défavorisées de la société marocaine».
La cérémonie de remise de cette distinction a été marquée par la présence de nombre de personnalités du monde politique, diplomatique, économique et du tissu associatif. La Présidente-fondatrice de l›Association «Solidarité Féminine» fait partie de la promotion de Pâques 2013 de la Légion d›honneur, au même titre que M. Charles Fries, ambassadeur de France au Maroc (Chevalier), de la Prix Nobel de Médecine François Barré-Sinoussi, co-découvreuse du VIH (Grand officier), de l›ex-footballeur Lillian Thuram, ainsi que d›autres personnalités françaises et étrangères. Figure de proue de la société civile au Maroc, Aicha Ech-Chenna a débuté son action associative dans le bénévolat en adhérant à l›éducation sanitaire au sein de la Ligue de Protection de l›Enfance et au sein de la Ligue de Lutte contre la Tuberculose.
Elle a également oeuvré en faveur du planning familial et adhéré à l›Union nationale des Femmes marocaines à Casablanca, avant de créer l›association «Solidarité féminine» dont la vocation est d›aider les mères célibataires à se prendre en charge par leur propre effort.
Mme Echenna a été récompensée pour cette action en novembre 2009 à Minneapolis (Etats-Unis) du Prix Opus, une sorte de Nobel de l'humanitaire doté d'un million de dollars.
En 1995 à Paris, elle a reçu le prix des Droits de l›Homme de la République française.
Aïcha Ech-Channa est née en 1941 dans la médina de Casablanca. Elle a passé son enfance à Marrakech pour revenir à Casablanca en 1953 où elle devait poursuivre ses études à l›Ecole française Foch et au Lycée Joffre, avant de rejoindre, en 1960, l›Ecole d›Etat d›infirmière où elle obtint un diplôme d'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.