Selon l'USFP, l'accueil de Brahim Ghali en Espagne est un «scandale» et une «trahison»    L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [document]    Gloire au peuple palestinien    Tétouan: Quatre personnes interpellées pour escroquerie et vol    Covid-19 : Un allègement du couvre feu prévu après le ramadan    M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne    Israël : Péril en la demeure    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour mercredi 12 mai    DGAPR : Une légère baisse des contraventions notifiées au ministère public    Samir Kheldouni Sahraoui: "Le tourisme marocain 2.0 post Covid nécessite une offre labellisée Covid Free"    Législatives 2021: Le PAM accélère la cadence    FC Séville: Lopetegui explique pourquoi il écarte El Haddadi    Pourquoi il faut réhabiliter le tourisme culturel    Le leadership marocain en matière de protection de la biodiversité mis en exergue à Tokyo    Indices PMI : les tensions inflationnistes continuent de se renforcer dans le secteur manufacturier    IRT-HUSA (1-1) : Le Hassania n'a pas volé le nul !    La LADDH dénonce "la grave" détérioration de la situation des droits de l'Homme en Algérie    Echec d'une manœuvre grossière du polisario au Parlement européen    Allemagne : Jusqu'à un tiers des emplois du secteur auto menacé par l'électrique    Edito : Data cash    Lutte contre la production de sacs en plastique interdits : Démantèlement d'un atelier clandestin à Benslimane    Ch'hiwa bel khef: pâte à pizza (VIDEO)    MCO-RCOZ (0-0) : Un nul et beaucoup de regrets !    Covid-19 : le variant indien détecté dans 44 autres pays    DHJ-OSC (0-1) : La rechute jdidie, l'arrêt de l'hémorragie mesfouie !    Météo/Maroc : Temps stable avec ciel dégagé ce mercredi 12 mai    Maroc/Conseil de gouvernement : L'ordre du jour de la réunion de ce mercredi 12 mai    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Akid sanctionné par l'OCK    Le dirham s'apprécie face à l' euro du 29 avril au 5 mai    Report de la séance mensuelle de politique générale de la Chambre des conseillers    Botola pro D1 : Le Raja lorgne de nouveau la pole position    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    Botola Pro D1: le classement provisoire (16e journée)    Chelsea : Des changements contre Arsenal avant la finale de FA Cup    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    Le Maroc réitère son rejet catégorique des violations qu'a connu Al Qods    Fatima Tabaamrant : la voix engagée !    Musique : Un album posthume du rappeur DMX prévu pour le 28 mai    France: "covid" au masculin et en minuscule dans "Le Petit Robert" 2022    Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère)    Patrimoine: la Villa Harris fait peau neuve    L'ONU "profondément préoccupée" par la violence à Al Qods-Est    Gaza : Israël dit avoir frappé 130 cibles militaires et éliminé 15 militants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Egypte: un général de police tué dans un nouvel attentat au Caire
Publié dans L'opinion le 24 - 04 - 2014

Un général de la police a été tué hier mercredi par une bombe placée sous sa voiture au Caire, nouvel attentat visant les forces de l'ordre dans une Egypte théâtre d'une sanglante répression visant les partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi, a annoncé la police.
L'attaque a été perpétrée dans le quartier huppé du 6 Octobre, dans l'est de la capitale, selon des responsables policiers, et visait le général de brigade Ahmed Zaki, haut responsable de la police anti-émeute, une unité toujours aux premiers rangs des forces de l'ordre dans la répression des manifestations des pro-Morsi.
Il s'agit de la cinquième attaque visant la police en une semaine, et M. Zaki est le troisième général tué depuis le début de l'année dans des attentats revendiqués principalement par des groupes jihadistes armés disant s'inspirer d'Al-Qaïda et assurant agir en représailles à la répression menée contre les partisans de M. Morsi, seul président jamais élu démocratiquement en Egypte.
Depuis sa destitution et arrestation par l'armée le 3 juillet, plus de 1.400 manifestants islamistes ont été tués par les policiers ou les soldats --dont 700 au Caire dans la seule journée du 14 août--, et plus de 15.000 de ses partisans ont été arrêtés et des centaines condamnés à mort dans des procès expéditifs.
Dans le même temps, les attentats et attaques visant la police et l'armée se sont multipliés: le gouvernement installé et dirigé de facto par l'armée assure que plus de 250 policiers, près de 190 soldats et une soixantaine de civils ont péri dans ces attaques, qu'il attribue, lui, aux Frères musulmans, l'influente confrérie de M. Morsi, décrétée «organisation terroriste».
Le 2 avril déjà, trois attentats à la bombe au Caire avaient tué un général de la police et fait cinq blessés, dont un autre général proche conseiller du ministre de l'Intérieur et un colonel. Ces attaques avaient été revendiquées par un groupe jihadiste jusqu'alors peu connu, Ajnad Misr (les soldats de l'Egypte), qui assurait agir en représailles à «l'intensification de la campagne d'arrestations des femmes et filles» égyptiennes.
Mais la majorité des attentats et attaques armées perpétrés depuis le 3 juillet ont été revendiqués par Ansar Beït al-Maqdess, un groupe jihadiste qui dit s'inspirer d'Al-Qaïda, et basé dans le Sinaï, d'où il tire également régulièrement des roquettes sur Israël.
Ce nouvel attentat mercredi survient neuf jours après que l'homme fort de l'Egypte, l'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi qui a destitué M. Morsi, eut déposé officiellement sa candidature à l'élection présidentielle prévue les 26 et 27 mai, qu'il est assuré de remporter tant l'implacable répression visant les Frères musulmans qu'il a engagée est populaire dans une majorité de l'opinion publique et en l'absence de rival crédible.
Seul Hamdeen Sabbahi, un candidat figure historique de la gauche, a osé se présenter face à lui, mais les experts unanimes ne lui attribuent aucune chance de l'emporter face au maréchal à la retraite Sissi, qui a promis d'»éradiquer le terrorisme».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.