Bourse de Casablanca : Les sociétés cotées tirent profit de la reprise économique    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Soudan/Coup d'Etat : Le bilan des victimes s'alourdit    Cette semaine en LaLiga...    Prime Covid-19: Khalid Ait Taleb annonce le versement de la deuxième tranche    Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU [Par Mehdi Hijaouy]    Covid-19: Le CNDH lance un appel pour une adhésion « responsable » à la campagne de vaccination    La Barbade quitte la Couronne britannique et élit sa présidente    Le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que « superfétatoire »    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    Quels adversaires pour Quartararo en 2022 ?    Premier League: Manchester United humilié à domicile face à Liverpool    RAM : Reprise des vols directs avec Miami, Doha et Montréal    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Campagne nationale de sensibilisation sur le dépistage    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    Paris : Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains à Universcience    Pegasus : avant le procès, les écrans de fumée de l'Humanité    Israël lève l'avertissement concernant les voyages au Maroc    Intempéries : Des morts en Algérie et Tunisie suite à de violentes inondations    Sahara : Alger rejoue la carte des dinosaures du lobbyisme américain    L'Opinion : Au Maroc, gouverner c'est aussi recevoir    Yémen: 105 rebelles Houthis tués lors des dernières 24 heures    Melilia : Les autorités marocaines déjouent une tentative de migration massive    Renault et Mathieu Lehanneur réinventent la 4L    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire au menu du prochain Conseil du gouvernement    Scrutins 2021... UN TOURNANT !    Sahara : Depuis le Kenya, Mokhtar Ghambou dénonce l'ingérence d'Alger    Course folle au vaccin    Aviation : Boeing voit grand pour l'Afrique    Dr Saïd Guemra : « Il n'y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l'efficacité énergétique »    EasyJet et TUI assureront des vols de rapatriement du Maroc vers le Royaume-Uni    Lydec dans les « Top Performers RSE » et dans le Top 5 des « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris    Soudan : Emmanuel Macron condamne le coup d'Etat et appelle «au respect de l'intégrité du premier ministre»    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Covid-19 : Le Maroc reçoit ce mardi 850.000 doses du vaccin Pfizer    Je vous emmène sur le terrain...    Une Allemande de l'Etat islamique écope de dix ans de prison    Interview avec Fatima Abouali : Les cas de dopage en baisse au Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 50 millions de déplacés
HCR : A cause des crises et des guerres
Publié dans L'opinion le 21 - 06 - 2014

Pour la première fois depuis la 2ème guerre mondiale, le nombre de déplacés dans le monde quittant leur foyer en raison des conflits et des crises a dépassé le seuil des 50 millions, selon un rapport publié vendredi par le HCR (Haut-Commissariat pour les Réfugiés), une agence de l'ONU.
A fin 2013, «51,2 millions de personnes étaient déracinées, soit 6 millions de plus que les 45,2 millions comptabilisés fin 2012», a indiqué Antonio Guterres, Haut-Commissaire pour les réfugiés, en présentant le rapport à la presse.
«Nous sommes confrontés à une énorme augmentation de tous les déplacements forcés», a indiqué M. Guterres, en ajoutant qu'il y a eu 2,5 millions de nouveaux réfugiés syriens et 6,5 millions de déplacés internes en Syrie depuis le début du conflit.
De nouveaux importants déplacements de population ont aussi eu l'an dernier en Afrique, notamment en Centrafrique et au Soudan du Sud.
Selon M. Guterres, deux raisons expliquent cette forte croissance, d'une part «la multiplication de nouvelles crises», qui poussent les populations à quitter leur foyer, et d'autres part «la persistance des vieilles crises, qui semblent ne jamais vouloir mourir».
La communauté internationale, a exhorté M. Guterres «doit surmonter ses différences et trouver des solutions aux conflits actuels au Soudan du Sud, en Syrie, en République centrafricaine et ailleurs».
«Il y a actuellement autant de personnes déracinées que la population totale de pays tels que la Colombie, l'Espagne, l'Afrique du Sud ou la Corée du Sud», a ajouté M. Guterres pour donner une idée de l'ampleur du phénomène.
Les déplacements forcés regroupent trois catégories de population : les réfugiés, les demandeurs d'asile, qui agissent à titre individuel, et les déplacés internes, qui restent dans leur pays, mais qui ont quitté leur foyer.
Le nombre de réfugiés qui ont choisi le chemin de l'exil a atteint 16,7 millions de personnes, un nombre record depuis 2001.
Les Afghans, les Syriens et les Somaliens représentent les groupes de réfugiés les plus importants.
Par région, l'Asie et le Pacifique comptent le plus grande nombre de réfugiés au monde, soit 3,5 millions de personnes. Quelque 2,9 millions vivent en Afrique sub-saharienne et 2,6 millions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.
86% des réfugiés vivent dans des pays en développement.
Par ailleurs, 1,1 million de personnes ont déposé l'an dernier une demande d'asile (+15%), pour la plupart dans les pays développés.
Il s'agit d'un nombre record depuis 10 ans, qui s'ajoute aux 1,2 million de personnes qui ont déjà déposé une demande d'asile et qui attendent d'être fixés sur leur sort.
L'Allemagne a été en 2013 le pays le plus recherché par les demandeurs d'asile, détrônant les États-Unis, avec 109.600 demandes, soit une hausse de 70% par rapport à 2012.
Ce sont surtout des Russes, des Serbes et des Syriens qui ont déposé une demande d'asile en Allemagne.
Concernant les demandeurs d'asile russes, leur nombre a plus que quadruplé en 2013 à 14.900.
Le nombre de demandeurs syriens a doublé à 11.900, alors que les demandeurs serbes ont augmenté de 50% à 14.900.
Le nombre de demandeurs érythréens est aussi passé de 650 en 2012 à 3.600 en 2013.
Outre l'Allemagne, les trois autres pays de prédilection pour les demandeurs d'asile sont les États-Unis (84.000 +19%), l'Afrique du Sud (70.000, -15%) et la France (60.200, +9%).
«La qualité des infrastructures d'accueil et la situation économique sont les deux raisons qui expliquent l'attrait pour ces pays», a indiqué M. Guterres.
Enfin, les déplacés internes ont atteint le nombre record de 33,3 millions de personnes, soit 7,6 millions de plus qu'en 2012.
Les 4 pays les plus concernés par les déplacés internes sont la Syrie (6,5 millions), la Colombie (5,3 millions), la République démocratique du Congo (2,9 millions) et le Soudan (1,8 million).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.