Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rallye OiLibya Maroc 2014 / Le Qatari Nasser Al Attiyah, sacré champion du monde
Publié dans L'opinion le 11 - 10 - 2014

Le pilote qatari Nasser Al Attiyah, au volant de sa MINI X-RAID, a été sacré champion du monde par la Fédération Internationale Automobile (FIA) en remportant, jeudi à Marrakech l'édition 2014 du Rallye OiLibya du Maroc organisée, du 3 au 9 octobre dans le sud-est du Royaume, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.
Al Attiyah, vainqueur du Dakar 2011, signe sa toute première victoire dans ce second rallye Tout-Terrain au Monde, en dominant le classement général à l'issue de la 6e et dernière étape (113 KM de spéciale) qu'il a lui même remportée.
Copiloté par le Français Matthieu Baume, Al Attiyah, inscrit son nom pour la première fois au palmarès de la compétition avec un timing total de 16h 12min 15sec, soit 1min 42sec devant l'Argentin Orlando Terranova, vainqueur de l'édition 2013 et le Néerlandais Erik Van-Loon, qui offre le triplé à l'écurie MINI, à 41min 47sec du grand vainqueur.
«Je suis tellement heureux de remporter le championnat du Monde dans un pays qui m'est très cher», s'est félicité Al-Attiyah dans sa déclaration, notant qu'il a mis les bouchées doubles en vue de creuser davantage l'écart avec Terranova qui n'était qu'à 15 secondes lors de l'avant-dernière étape.
«Cette victoire qui je considère comme un test grandeur nature pour le Rallye Dakar 2015, a été rendue possible grâce à la persévération, le travail assidu et la collaboration de mon équipe», explique Al Attiyah, qui n'a pas manqué de saluer la réactivité et l'intérêt que portent les Marocains à ce genre sportif.
Cette édition a été ponctuée par un niveau technique fort élevé et une compétitivité très serrée, notamment avec l'entrée en lice d'une armada de pilotes aguerris, a relevé le pilote qatari, soulignant que bien qu'éprouvants, les six jours de compétition lui ont permis d'apprécier la splendeur et la diversité des paysages naturels dont regorge le Royaume.
«J'ai dépassé le Sud-Africain Giniel De Villiers (vainqueur de la 5e étape NDLR), bien que j'aie démarré aujourd'hui en 4e position sur la ligne de départ», a déclaré? pour sa part, Terranova, qui a «dû ouvrir la piste sur au moins les trois quarts de l'étape».
Sur deux roues, bien que l'Espagnol Joan Barreda (HONDA) ait remporté la 6ème et dernière étape, c'est son compatriote Marc Coma (KTM) qui s'est adjugé le titre du Rallye, ainsi que celui du championnat du monde après avoir dominé le classement général (17h37:58). L'Espagnol, quadruple vainqueur du rallye Dakar (2006, 2009, 2011 et 2014) a devancé de loin son coéquipier, le Britannique Sam Sunderland (17h43 :26) et le Portugais Helder Rodrigues (HONDA), auteur d'un chrono de 17h 50 :11.
«J'étais confiant tout au long de la course, et j'ai su tirer profit des pénalités infligées aux autres concurrents en raison d'excès de vitesse sur les liassions», a affirmé Coma.
Quoique Barreda ait décroché cinq des six étapes, Il est reparti bredouille en raison d'une lourde pénalité de 30minutes, qui lui a été infligée pour excès de vitesse sur une liaison lors de la 2e étape pour se faire éjecter du podium (4è position).
Du Côté des camions, le duo Gérard deRou (NED)/ Rodewald Dariusz(POL) a remporté le titre avec un temps total de 18h45min28sec, à 19min 08sec d'avance sur le tandem Johannes Stacey (NED)/Serge Bruynknes (BEL). Le couple français Jérôme Penichet/Eugénie Decre complète le podium à 28min35sec du vainqueur.
Chez les quads, le titre est revenu au Polonais, Sonik Rafal, auteur d'un temps total 21h 49min 36sec devant les deux Espagnols Marcos Echaniz et Fernandez Suarez.
Le rallye OiLibya Maroc 2014, second rallye Tout-Terrain au Monde après le Dakar, avait relié en six étapes, Erfoud à Marrakech via Zagora avec au programme un parcours de 2.000 km de course, dont 1.450 km de secteurs sélectifs à travers des pistes montagneuses, des oueds ensablés et de grands ergs de dunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.