Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    OMS :Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à une cuisine propre    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Matières premières : une stabilisation des cours prévue en 2022    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    Le temps qu'il fera ce samedi 22 janvier 2022    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Biden et le Premier ministre du Japon promettent un front uni face à la Chine    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Barack Obama sur la terre natale de son père
Publié dans L'opinion le 05 - 04 - 2015


Plus de six ans après son arrivée à la Maison Blanche, Barack Obama se rendra cet été au Kenya, terre natale de son père, une visite qui fut un temps impensable en raison des poursuites dont faisait l'objet le président Kenyatta. « Mes liens personnels avec le peuple kényan resteront forts », lançait M. Obama, né d'une mère américaine et d'un père kényan, lors de sa première grande tournée en Afrique subsaharienne (Afrique du Sud, Sénégal, Tanzanie) en juin 2013.Lors de son déplacement à Nairobi en juillet, son premier sur place en tant que président, M. Obama participera au "Sommet mondial de l'entrepreneuriat" qui rassemblera plus de 1.000 créateurs d'entreprises venus d'Afrique et d'ailleurs afin de mettre l'accent sur l'innovation sur le continent, a indiqué l'exécutif américain.Lors d'un sommet ayant réuni plus 40 chefs d'Etat et de gouvernement africains à Washington en août 2014, M. Obama avait appelé à tisser des liens économiques plus denses avec ce continent, rappelant que sur l'ensemble des produits américains exportés, seuls 1 % allaient vers l'Afrique sub-saharienne.Les Etats-Unis ne pointent qu'à la troisième place au tableau des échanges commerciaux avec l'Afrique, loin derrière l'Union européenne et la Chine.Au-delà de ce volet économique, le déplacement aura aussi une forte coloration politique. Le porte-parole du président kényan Uhuru Kenyatta s'est félicité lundi que le président américain ait accepté l'invitation, soulignant que les deux dirigeants auraient une série d'entretiens bilatéraux, hypothèse difficilement envisageable il y a quelques mois encore.En décembre 2014 la Cour pénale internationale (CPI) a finalement renoncé à poursuivre M. Kenyatta pour crimes contre l'humanité pour son rôle présumé dans les violences post-électorales de 2007. La procureure Fatou Bensouda avait alors dénoncé une « série d'obstacles majeurs » à son enquête, évoquant de "vastes initiatives concertées pour harceler, intimider et menacer" les témoins. Les violences post-électorales de fin 2007 et début 2008 au Kenya, qui avaient fait plus de 1.000 morts, ont été les pires enregistrées dans ce pays d'Afrique de l'Est depuis son indépendance du Royaume-Uni en 1963.M. Obama s'était rendu au Kenya en 2006 en tant que sénateur de l'Illinois. Lors d'un discours devant des étudiants à Nairobi, il avait dénoncé avec force la corruption régnant dans le pays. « Comme dans beaucoup de pays de ce continent, là où le Kenya échoue, c'est dans son incapacité à créer un gouvernement qui soit transparent et responsable », avait-il lancé. Le gouvernement du président kényan Mwai Kibaki avait vivement réagi, jugeant que le sénateur démocrate avait insulté les Kényans sur des sujets sur lesquels il était "très mal informé".Interrogé sur la place qu'occuperait la question des droits de l'homme lors du déplacement à venir, l'exécutif américain a assuré que ce déplacement serait « une nouvelle occasion de dialogue avec le gouvernement et la société civile » sur le sujet. Il s'agira du quatrième voyage en Afrique sub-saharienne de M. Obama depuis son arrivée à la Maison Blanche. Interrogé sur d'éventuelles rencontres avec les membres de sa famille vivant au Kenya, la Maison Blanche n'a rien exclu mais n'a donné aucun détail sur le contenu, ni la durée, de cette visite. En 2006, M. Obama avait en particulier rendu visite à « Mama Sarah », qui fut la troisième femme de Hussein Onyango Obama, grand-père paternel du président américain. Bien qu'il n'ait aucun lien de sang avec Sarah, qui vit dans le village de Kogelo, dans l'ouest du Kenya, près de la frontière ougandaise, le premier président noir des Etats-Unis a toujours fait savoir qu'il la considérait comme sa grand-mère.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.