Tramway de Casablanca : un nouveau mort    Julian Assange, confus et bredouillant devant la justice à Londres    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migrants    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    Brexit: Guérilla attendue au Parlement britannique sur l'accord    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Technopole Foum El Oued : Une cité du savoir et de l'innovation au service des jeunes    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Les fantaisies d'un président!    Journées musicales de Carthage. Un festival courageux !    Azrou promeut la culture coréenne    PLF 2020: Les chiffres à retenir    Label'Vie. "Une valeur de croissance au profil résilient"    Conformité fiscale/Personnes physiques : un cadre légal spécifique est en vue    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Une belle leçon des joueurs botolistes    Akhannouch appelle à favoriser l'emploi des jeunes    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Au-delà d'une LDF    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Attijariwafa bank décroche le titre «Top Performer RSE» de l'année    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Belle distinction de Yasser Daho    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Imilchil enterre ses femmes décédées lors d'accouchements : Colère populaire
Publié dans L'opinion le 28 - 02 - 2016

Des chutes de neige importantes se sont abattues dernièrement sur plusieurs régions du Royaume, qui ont également été touchées par une vague de froid sévissant au niveau de l'ensemble des localités des régions montagneuses et, notamment, celles relevant de la province de Midelt. Des conditions atmosphériques qui rendent la vie difficile aux habitants des douars les plus reculés, où les populations locales trouvent d'énormes difficultés pour s'approvisionner en
bois de chauffage, en denrées alimentaires de première nécessité et en aliments pour leur bétail.
Dans la foulée, et bien que S.M le Roi ait donné ses Hautes instructions pour que la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec les services médicaux des Forces Armées Royales, vienne en aide aux habitants d'Angfou, d'Azilal et de Tinghir, d'un côté, et au ministre de la Santé, de l'autre, afin de déployer un hôpital de campagne à Khénifra. Bien que le ministre de l'Intérieur ait demandé aux walis et gouverneurs d'apporter toute l'aide nécessaire aux populations touchées par le froid, en application des Hautes directives Royales, on vient d'apprendre que des voix se sont élevées dans la Caïdat d'Imilchil, relevant de la Province de Midelt, pour crier fort et du haut des montagnes du Haut Atlas Oriental que les populations des Aït Hdiddou sont toujours livrées à elles-mêmes, sans secours, et comptent encore, de nos jours, des femmes qui meurent à l'accouchement.
En effet, des centaines de personnes (hommes, femmes et enfants), représentant les 40 douars que comptent la commune rurale d'Imilchil et celle de Bouzemou, dans la Caïdat d'Imilchil, ont observé, depuis dimanche dernier, un sit-in de protestation motivé par la mort d'une première femme en accouchement, dans une ambulance en cours de route vers l'hôpital Moulay Ali Cherif d'Er-Rachidia, le 11 janvier. Goutte qui a fait déborder le vase : le décès d'une seconde femme, lundi 22 février dernier, à l'accouchement, à l'hôpital Moulay Ali Cherif d'Er-Rachidia, en l'absence d'un centre hospitalier et d'une maison d'accouchement digne de ce nom à Imilchil, qui ne compte qu'un petit centre de santé avec deux sages-femmes travaillant dans des conditions déplorables, sans les moyens matériels nécessaries, situation aggravée par l'absence pure et simple d'un médecin généraliste (pour ne pas demander un gynécologue), dans un édifice qui ne porte aucune indication spécifiant sa fonction (hôpital, centre de santé rural ou maison d'accouchement ? Dieu seul sait).
Il faut noter aussi que la femme décédée a été enterrée à 1h00 du matin pour éviter le débordement, ce qui a encore mis de l'huile sur le feu.
Suite à ce sit-in marquant la colère des populations, qui interpellent le gouverneur de la province de Midelt, une réunion des protestataires a eu lieu à Imilchil, jeudi 25 février, pour élire une commission représentant les populations en colère des différents douars et composée, notamment, de quelques conseillers communaux, qui s'est rendue à Midelt pour rapporter les doléances et le mécontentement de ces populations enclavées et laissées-pour-compte aux responsables, avec à leur tête le gouverneur de la Province de Midelt.
Selon la dernière information qui nous est parvenue, la commission en question a tenu effectivement une réunion urgente avec le gouverneur de la province de Midelt le soir même, de 23h aux environs de 1h du matin.
Lors de cette réunion, les protestataires ont eu gain de cause, puisque le gouverneur s'est engagé à répondre favorablement aux quatre points urgents de leur cahier revendicatif en leur promettant de faire en sorte que dès lundi 29 février prochain, les doléances en question seront satisfaites.
Il est question de l'affectation d'un médecin, de façon permanente, au centre de sante rural d'Imilchil, sa dotation d'un appareil d'échographie et de médicaments mis à la disposition de la pharmacie du centre de santé d'Imilchil.
Un gynécologue devrait aussi mener des visites périodiques (bimensuelle ou mensuelle) pour assurer des consultations au centre de santé sus-cité.
Le gouverneur de la province de Midelt s'est également engagé à ce qu'un intérêt très particulier soit accordé au secteur de la santé publique dans la région d'Imilchil pour subvenir aux besoins des populations locales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.