Report des promotions: Les enseignants dénoncent!    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Pape Diouf, ancien président de l'OM, meurt du coronavirus    Nador : arrestation d'un individu en flagrant délit de possession de 3,8 kg d'héroïne    Coronavirus : 15 nouveaux cas confirmés, 617 au total, ce mardi 31 mars à 21h    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    Covid-19: nouvelles mesures au profit des établissements et entreprises publics    Le dirham se déprécie face à l'euro et le dollar    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Ouverture de la deuxième session législative le 10 avril prochain    Les éboueurs en première ligne à Fès    DGAPR : Soukaina Glamour et Ibtissam Batma ne bénéficient d'aucun traitement préférentiel    Communiqué du Bureau politique du PPS    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Le CCM met en ligne une série de longs métrages marocains    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Hicham Hajji : «La culture restera toujours présente. Elle est indispensable»    «Zhar El Batoul» : Une série historique attendue pendant le mois de Ramadan    Confinement : Le CCM met en ligne une série de longs métrages marocains    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    L'ensemble des indicateurs au vert à fin 2019 : Cosumar en bonne santé financière    Covid-19 : 20 millions de dirhams mobilisés par le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    La culture à portée de clic!    Port d'Agadir : Hausse de 7% de l'activité    Banque Populaire : nouvelles mesures en faveur des entreprises    Covid-19: le Consulat rassure les Marocains d'Italie    Coronavirus : le Maroc peut en sortir plus fort    Issam-Eddine Tbeur: «la peste soit sur le Coronavirus !»    Les pjdistes mangent à tous les râteliers, dont la maladie, pour se placer en pole position du triple échiquier électoral de 2021    Fonds anti-Coronavirus: Abdelilah Benkirane -t-il fait don de sa pension exceptionnelle ?    Le protocole d'enterrement des victimes du Covid-19    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Imilchil enterre ses femmes décédées lors d'accouchements : Colère populaire
Publié dans L'opinion le 28 - 02 - 2016

Des chutes de neige importantes se sont abattues dernièrement sur plusieurs régions du Royaume, qui ont également été touchées par une vague de froid sévissant au niveau de l'ensemble des localités des régions montagneuses et, notamment, celles relevant de la province de Midelt. Des conditions atmosphériques qui rendent la vie difficile aux habitants des douars les plus reculés, où les populations locales trouvent d'énormes difficultés pour s'approvisionner en
bois de chauffage, en denrées alimentaires de première nécessité et en aliments pour leur bétail.
Dans la foulée, et bien que S.M le Roi ait donné ses Hautes instructions pour que la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec les services médicaux des Forces Armées Royales, vienne en aide aux habitants d'Angfou, d'Azilal et de Tinghir, d'un côté, et au ministre de la Santé, de l'autre, afin de déployer un hôpital de campagne à Khénifra. Bien que le ministre de l'Intérieur ait demandé aux walis et gouverneurs d'apporter toute l'aide nécessaire aux populations touchées par le froid, en application des Hautes directives Royales, on vient d'apprendre que des voix se sont élevées dans la Caïdat d'Imilchil, relevant de la Province de Midelt, pour crier fort et du haut des montagnes du Haut Atlas Oriental que les populations des Aït Hdiddou sont toujours livrées à elles-mêmes, sans secours, et comptent encore, de nos jours, des femmes qui meurent à l'accouchement.
En effet, des centaines de personnes (hommes, femmes et enfants), représentant les 40 douars que comptent la commune rurale d'Imilchil et celle de Bouzemou, dans la Caïdat d'Imilchil, ont observé, depuis dimanche dernier, un sit-in de protestation motivé par la mort d'une première femme en accouchement, dans une ambulance en cours de route vers l'hôpital Moulay Ali Cherif d'Er-Rachidia, le 11 janvier. Goutte qui a fait déborder le vase : le décès d'une seconde femme, lundi 22 février dernier, à l'accouchement, à l'hôpital Moulay Ali Cherif d'Er-Rachidia, en l'absence d'un centre hospitalier et d'une maison d'accouchement digne de ce nom à Imilchil, qui ne compte qu'un petit centre de santé avec deux sages-femmes travaillant dans des conditions déplorables, sans les moyens matériels nécessaries, situation aggravée par l'absence pure et simple d'un médecin généraliste (pour ne pas demander un gynécologue), dans un édifice qui ne porte aucune indication spécifiant sa fonction (hôpital, centre de santé rural ou maison d'accouchement ? Dieu seul sait).
Il faut noter aussi que la femme décédée a été enterrée à 1h00 du matin pour éviter le débordement, ce qui a encore mis de l'huile sur le feu.
Suite à ce sit-in marquant la colère des populations, qui interpellent le gouverneur de la province de Midelt, une réunion des protestataires a eu lieu à Imilchil, jeudi 25 février, pour élire une commission représentant les populations en colère des différents douars et composée, notamment, de quelques conseillers communaux, qui s'est rendue à Midelt pour rapporter les doléances et le mécontentement de ces populations enclavées et laissées-pour-compte aux responsables, avec à leur tête le gouverneur de la Province de Midelt.
Selon la dernière information qui nous est parvenue, la commission en question a tenu effectivement une réunion urgente avec le gouverneur de la province de Midelt le soir même, de 23h aux environs de 1h du matin.
Lors de cette réunion, les protestataires ont eu gain de cause, puisque le gouverneur s'est engagé à répondre favorablement aux quatre points urgents de leur cahier revendicatif en leur promettant de faire en sorte que dès lundi 29 février prochain, les doléances en question seront satisfaites.
Il est question de l'affectation d'un médecin, de façon permanente, au centre de sante rural d'Imilchil, sa dotation d'un appareil d'échographie et de médicaments mis à la disposition de la pharmacie du centre de santé d'Imilchil.
Un gynécologue devrait aussi mener des visites périodiques (bimensuelle ou mensuelle) pour assurer des consultations au centre de santé sus-cité.
Le gouverneur de la province de Midelt s'est également engagé à ce qu'un intérêt très particulier soit accordé au secteur de la santé publique dans la région d'Imilchil pour subvenir aux besoins des populations locales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.