Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Biden, Obama, Bush et Clinton prêts à se faire vacciner publiquement contre la Covid-19    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Botola Pro D1 "Inwi" / MAS-AS FAR (2-1) : Les Massaouis surprennent les Militaires !    Cannabis. Un indice que le Maroc pourrait légaliser    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Vague de froid: forte mobilisation à Taounate    The Banker magazine : Attijariwafa bank, "meilleure banque au Maroc en 2020"    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    Mariage de raison    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale des zones humides : Pour la prévention des risques de catastrophes
Publié dans L'opinion le 09 - 02 - 2017

En commémoration de la Journée Mondiale des Zones Humides au Maroc, le Haut Commissariat aux Eaux et Forets et à la Lutte Contre la Désertification a organisé le mardi 7 février 2017 dernier une manifestation à Tanger, et ce, dans le but de communiquer sur la stratégie nationale et le plan d'action des zones humides 2015-2024 et de fédérer l'ensemble des parties prenantes autour d'objectifs communs pour la conservation et la valorisation des services éco-systémiques rendus par les zones humides.
Organisée sous le théme «Des zones humides pour la prévention des risques de catastrophes», cette Journée mondiale des zones humides est commémorée sous cette thématique pour mettre l'accent sur l'importance des zones humides en matière de protection des infrastructures humaines contre les événements climatiques extrêmes telles que les inondations et les sécheresses, et ce, par le stockage de l'eau dans le sol ou sa rétention en surface. Quant aux zones humides côtières telles que les lagunes et les marais, elles jouent un rôle primordial de protection du littoral en diminuant aussi bien la force que la vitesse des vagues.
Dans ce cadre, le Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Dr Abdeladim Lhafi, qui était accompagné du gouverneur de la province de Fahs Anjraa, a présidé mardi 07 février 2017 à Tanger la cérémonie d'ouverture de cet manifestation environnementale marquée par la présentation de la stratégie nationale pour les zones humides 2015-2024 et la signature de quatre importantes conventions de partenariat.
Par la même occasion, le Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et le gouverneur de la province de Fahs Anjra se sont rendus au Site d'intérêt écologique et Biologique (SIBE) de Jbel Moussa ou ils ont donné le coup d'envoi à une opération de lâcher de cinq vautours fauves organisée en partenariat avec le Jardin Zoologique National et le CREPOM/Birdlife dans le Site naturel de Jbel Moussa, lançant ainsi un programme de réintroduction du vautour fauve, à long terme, et symbole fort de l'engagement du HCEFLCD et du Jardin Zoologinque national de Rabat, dans la réhabilitation de la faune sauvage à travers la réintroduction des espèces ayant disparu de la nature au Maroc avant de procéder à la remise du matériel d'observation pour le suivi des oiseaux à Jbel Moussa au personnel du HCEFLCD et aux membres du GREPOM/Birdlive et du BMC Rif.
Aussi, Abdeladim El Hafi, accompagné du gouverneur de la province de Fahs Anjra, se sont rendus notamment à la bibliothèque et à l'école de la localité de Belyounech où ils ont fourni des livres et des jeux éducatifs sur la Réserve de Biosphère Intercontinentale de la Méditerranée (RBIM) à des enfants du village de Belyounech situé au cœur du détroit et assisté à la présentation d'une séance de sensibilisation et d'éducation à l'environnement au profit des écoliers de cette belle localité et à la présentation de deux panneaux concernant notamment le plan d'action de la RBIM 2015-2024 et celui du SIBE de Jbel Moussa proposé à être classé Site Ramsar.
Par ailleurs, il y a lieu de signaler que la cérémonie d'ouverture officielle de cette journée à Tanger a été suivie par les travaux d'un séminaire auquel ont pris part des enseignants chercheurs, des étudiants doctorants, des experts des instituts scientifiques et de recherches, des ingénieurs des eaux et forêts et des représentants des associations de la société civile intéressés par les zones humides.
Deux panels ont marqué les travaux de ce séminaire de Tanger dont le premier a traité de la conservation des zones humides de la région Tétouan-Tanger-Asilah avec la présentation du plan d'action de la conservation de la grande outarde, du plan d'aménagement du marais de Smir et du concepy des villes Ramsar de la WWF. Quant au second panel consacré à la valorisation des zones humides par des modes de vie durable, il a mis le point sur la valorisation des zones humides par le tourisme durable et le tourisme ornithologique à l'instar du modèle de l'Andalousie en Espagne – Parc national de Donana- ainsi que sur le bilan du programme d'éducation à l'environnement dans les zones humides.
Rappelons à cette occasion que le Maroc a ratifié la convention Ramsar en 1980 et que le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, en sa qualité de point focal de la convention Ramsar, œuvre, en collaboration avec ses partenaires, pour la préservation de ces écosystèmes, pour les faire connaître, en révéler les potentialités et agir dans le sens d'une utilisation rationnelle qui en respecte l'équilibre.
Aussi, cette journée a été l'occasion de présenter les différents axes de la stratégie nationale des zones humides 2015-2024 qui prévoit plus d'une action et entre autres :
-l'inscription de 30 nouveaux sites Ramsar ;
-la mise en œuvre de 60 plans d'action intégrés de restauration des zones humides prioritaires ;
-la sensibilisation de près de 50.000 personnes par an dans le cadre du programme animation nature pour les zones humides ;
-le développement de 4 chaînes de valeurs durables au niveau des zones humides : birdwatching, pêche artisanale, aquaculture intégrée et tourisme halieutique.
Aussi, les quatre conventions de partenariats qui ont été signées à cette occasion ont pour but de renforcer la coopération et de mutualiser les moyens pour la préservation de ces écosystèmes naturels d'importance fondamentale.
La première convention réunit le HCEFLCD et le Fonds Mondial de la Nature (WWF MedPo) et vise à renforcer le partenariat et de mobiliser les ressources financières et humaines pour l'inscription de 15 nouveaux sites sur la liste des zones humides d'importance mondiale. Elle vise également à développer le nouveau concept des villes Ramsar au Maroc.
La deuxième convention lie le HCEFLCD, la Faculté des Sciences et Technologies de Tanger ainsi que des acteurs non étatiques (Birdlife Maroc et l'Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable) et concernent la mise en place de plans d'action intégrés au niveau de la zone humide de Tahaddart visant la conservation des espèces menacées et leurs habitats ainsi que la mise en place des actions de surveillance, de suivi scientifique et de sensibilisation.
La troisième convention concerne la valorisation des zones humides par le développement des métiers de la pêche touristique et de l'animation nature en partenariat avec l'Agence Allemande de Coopération Internationale (GIZ), l'Établissement Public d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole de la Lozère (France).
La quatrième convention porte sur le Projet de « Développement du tourisme durable dans les espaces naturels à travers les sports de Montagne ; notamment l'Escalade et le canyionisme » en partenariat avec la GIZ, la Fédération Royale Marocaine de Ski et Sports de Montagne et l'Union Internationale des Associations d'Alpinisme.
En effet, espace écologique, richesse économique et bien social, les zones humides ont constitué, depuis toujours, un élément fondamental pour la vie à travers les services fournis. Ces milieux représentent une grande partie de nos richesses naturelles renouvelables et de notre biodiversité. Cependant, elles restent parmi les milieux les plus menacés au monde à cause de la surexploitation de leurs ressources, du drainage et surtout les risques de pollution qui les guettent.
On estime aujourd'hui que l'étendue mondiale des zones humides a diminué de l'ordre de 64 à 71 % et que la perte et la dégradation de ces espaces naturels se poursuivent partout dans le monde. On estime également que ces changements négatifs subis par ces milieux particuliers, entraînent chaque année une perte en services éco-systémiques qui s'élève à plus de 20 milliards de dollars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.