Nouvel actionnaire de référence pour BMCE Bank    Nuits de la médina : Fès consacre les traditions mystiques du monde    Mohammedia : Elle invente son kidnapping pour passer la nuit avec son ex-fiancé    Tahannaout : Un père de famille égorge son épouse comme un mouton    Quand « L'Opinion » publiait les résultats du bac …    Les œuvres de Linda Bougherara à Dar Moulay Ali à Marrakech    «Valeurs humaines », exposition de Soly Cissé à la Galerie 38 de Casablanca    Jossour se produira à l'IF de Marrakech    Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Maroc/FADES : Signature de deux accords de financement    Il fait l'actu : Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la Coopération africaine    Mylan Maroc présente son unité de production pharmaceutique    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Trump lance sa campagne pour 2020 sur un air de 2016    En pleine tension avec l'Iran, Trump contraint de changer de ministre de la Défense    Succession de May : Boris Johnson en position de force    SM le Roi félicite Younes Moujahid suite à son élection à la tête de la FIJ    Kia Maroc intègre la nouvelle Ceed    un groupe marocain compte racheter le club français FC Sochaux    Mondial 2022: Michel Platini placé en garde à vue    L'ASMEX: Une nouvelle feuille de route à horizon 2025    Un deuxième centre pour Intelcia au Sénégal    OPV de Maroc Telecom. Les précisions du wali de Bank Al-Maghrib    Said Ibrahimi fait le point : CFC n'est pas un paradis fiscal !    Doukkali : Le Maroc soigne les immigrés, en situation régulière ou pas    CAN-2019 : Arrivée des Lions de l'Atlas en Egypte    Championnat du monde de Muay Thai, le 22 juin à Marrakech    Femmes, l'éternel défi    Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien    Fête de la musique. Casablanca sort le grand jeu    Rabat. Arrestation du chauffeur d'un autocar pour trafic de drogues    Réguler le Net, un impératif    Francophonie parlementaire: El Malki donne le la    La culture marocaine célébrée à Liège    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    Mise en place des mesures d'accompagnement pour faciliter le déplacement et le séjour des supporters du Onze national    Les applications pour dormir rendent… insomniaques !    Lutte contre la déperdition scolaire à Essaouira    Le Maroc domine le Championnat d'Afrique de sambo et taïjitsu    L'équipe nationale de boxe en stage de préparation à Cuba    Divers sportifs    S.M le Roi félicite Younes Moujahid pour son élection à la tête de la FIJ    Divers    Insolite : Fan de l'univers Marvel    Ces tournages qui ont tourné au drame : The Warrens of Virginia    Lancement des programmes "Tarfaya Moubadara" et "Irtikae"    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour les investisseurs en Afrique du Nord : Le Maroc, le pays le plus attractif
Publié dans L'opinion le 23 - 04 - 2017

Le Maroc est le pays le plus attractif en matière d'investissement dans la région d'Afrique du Nord, selon le l'Africa Investment Index publié par le cabinet Quantum Global Research Lab.
Le Royaume a été classé premier dans cette région grâce à "sa forte croissance économique, sa position géographique stratégique, l'augmentation des investissements directs étrangers, sa balance de couverture des importations et son environnement d'affaires globalement favorable".
L'Égypte occupe la deuxième position sur l'Africa Investment Index suivie de l'Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie.
Sur le plan africain, le Botswana vient en tête suivi du Maroc, l'Égypte, l'Afrique du Sud et la Zambie. Ces cinq pays ont attiré au total 13,6 milliards de dollars d'investissements directs étrangers (IDE) en 2016. Selon M. Mthuli Ncube, directeur du cabinet Quantum Global Research Lab, "en dépit des défis externes et de la chute du prix du pétrole, de nombreux pays africains manifestent une volonté accrue d'assurer leur croissance durable en diversifiant leur économie et en introduisant des politiques favorables pour attirer les investissements étrangers". L'Africa Investment Index (AII) prend en compte plusieurs indices macroéconomiques et financiers comme "Ease of Doing Business Indicators" (DBI) du Groupe de la Banque mondiale.
L'AII repose sur plusieurs facteurs, notamment la part des investissements nationaux dans le PIB, la part des entrées d'IDE en Afrique, les prévisions de croissance du PIB et la croissance économique en fonction de l'augmentation démographique.
Ce baromètre se base également sur le taux d'intérêt réel, la différence entre la croissance de la masse monétaire et la croissance du PIB, le taux d'inflation, la couverture d'importation, la dette extérieure, la balance des comptes courants, la facilité de mener des affaires et la taille de la population du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.