Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Agression d'une Allemande à Tanger, le suspect arrêté    Vidéo. Sit-in de soutien aux professeurs suspendus    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Visa se mobilise pour la CAN    Enseignement public payant: Le niet des parents    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Compromis européen sur un budget de la zone euro    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tournée historique du Parti de l'Istiqlal dans les provinces sahariennes du Maroc
A la rencontre du Grand Sud
Publié dans L'opinion le 04 - 04 - 2019

C'est une tournée chargée de symbolique que le Parti de l'Istiqlal s'apprête à mener dans les provinces sahariennes du Maroc. En ce mois d'avril 2019, cette région est littéralement sous les feux de la rampe.
En effet, la visite de l'Istiqlal se situe opportunément dans une période charnière pour l'avenir proche et moyen du Sahara marocain. Période marquée par l'enchaînement de plusieurs dates décisives. La première de ces dates est le 21 mars lors de laquelle fut organisée la 2ème table ronde concernant le Sahara qui a réuni à Genève les représentants du Maroc avec leurs homologues des autres parties concernées, en l'occurrence l'Algérie, la Mauritanie et les séparatistes du Polisario. L'issue de cette deuxième table ronde avait été marquée par un franc satisfecit de la partie marocaine qui, tout en rappelant que le Maroc s'est engagé dans ces négociations « avec un esprit constructif pour parvenir à une solution définitive à ce différend régional», a pu réaffirmer les constantes de sa position sur ce sujet. Notamment et surtout le caractère non négociable de l'intégrité territoriale et nationale.
Autre motif de satisfaction exprimé par M. Nasser Bourita en sa qualité de ministre des Affaires Etrangères, la 2ème table ronde a mis en exergue «le rôle important que jouent les représentants de la population des provinces du Sud et qui ont participé de manière active et intense aux travaux, en intervenant dans tous les points à l'ordre du jour de la réunion pour affirmer qu'il sont les représentants légitimes de cette population et que le nouveau modèle de développement des provinces du Sud a créé une grande dynamique dans cette région».
Notons à ce propos que les représentants de la population locale ayant pris part à la rencontre de Genève et dont M. Bourita a salué l'engagement sont tous les trois des membres actifs du Parti de l'Istiqlal. Il s'agit de M. Hamdi Ould Errechid, président de la région Laâyoun, Saqia Lhamra, M. Yenja El Khattat ainsi que Mme Fatema El Adli, acteur associatif et membre du Conseil régional de Smara. Notons également que plus de la moitié des élus de la région sont issus des rangs de l'Istiqlal. Autres dates importantes, les 9 et 10 avril prochain pendant lesquelles le Conseil de Sécurité de l'ONU se réunira pour se concerter sur la MINURSO. Ceci en prélude à l'organisation, le 29 du même mois, d'une réunion où sera adoptée la nouvelle résolution sur le renouvellement du mandat de la mission onusienne déployée au Sahara.
Au beau milieu de ce contexte politique crucial, le Parti de l'Istiqlal a donc décidé d'organiser sa tournée dans les provinces sahariennes. Celle-ci revêt une certaine singularité, aussi bien par son ampleur que par sa teneur. En ce qui concerne l'ampleur, ce sont en effet environ deux cent membres du parti qui seront de ce voyage organisé sur plusieurs étapes. Programmée à Lâayoune, le samedi 6 avril, la première de ces étapes verra l'organisation inédite de la réunion du Comité Central du parti en dehors de son siège à Rabat. Véritable plate-forme de réflexion et d'échange d'idées, le Comité central traitera de la thématique de grande actualité de l'enseignement et de l'éducation sous l'intitulé «Education, état des lieux et perspectives». Le même jour, une rencontre d'échange avec le Secrétaire Général du Parti, M. Nizar Baraka, se tiendra à la place du Méchouar en présence des membres du parti et des populations locales. La tournée se prolongera le lendemain dimanche 7 avril dans la ville de Smara, le lundi à Boujdour, avant sa clôture le mardi 9 avril à Dakhla. Dans l'ensemble de ses étapes, le parti ira à la rencontre de ses militants et des populations locales dans le cadre de meetings et de réunions de concertation et d'échange.
Cette tournée s'inscrit dans le cadre de la stratégie d'ouverture et d'échange initiée par le parti, en continuité des tournées récemment organisées dans les régions de Béni Mellal, Azilal, Khénifra, Larache et Ksar Lakbir. En plus d'être une occasion de rencontrer les populations locales, de jauger leurs attentes et leurs besoins, accompagnant ainsi les efforts du Maroc en vue d'ancrer les provinces sahariennes et leur population dans le processus global de développement que connaît le pays, elle sera l'occasion d'évoquer les grandes lignes du nouveau modèle de développement proposé par le Parti de l'Istiqlal à l'aune des particularités sociales, culturelles et économiques de la région. Elle met, de ce fait, en œuvre les grandes orientations de ce model de développement qui repose, entre autres ruptures, sur la réduction des disparités territoriales, notamment au niveau des zones frontalières, rurales, montagneuses et sahariennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.