Trump se sert de Twitter pour contourner des médias "corrompus"    Exercice de gestion de crise à l'aéroport Fès-Saiss    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Attentat de Christchurch: Inhumation des premières victimes du carnage des mosquées    Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht    Malawi-Maroc. Le sélectionneur national convoque 18 joueurs    La droite européenne s'apprête à sanctionner le populiste Orban    Abus de publicité. 1,49 milliard d'euros d'amende pour Google    Bouteflika, seul au monde ?    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    British Council lance un appel à candidatures pour une formation au Royaume-Uni    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Les élèves de la Fondation Lalla Asmaa à la SNRT    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Taqa Morocco: une progression tirée par la résilience du business plan    Bank Al-Maghrib : Prévisions de croissance revues à la baisse    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Bank Al-Maghrib : Pas de changement de taux directeur    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Enseignants grévistes: La procédure d'abandon de poste activée    Condition de la femme : Des associations marocaines montent au créneau    Le Maroc, hub africain pour l'Inde    Sukuk. Encore du chemin à faire    Casanearshore SA et Technopolis Rabatshore deviennent Ewane Assets    Sadeem 2. Le youtubeur Abdelmoumen Aomari représente le Maroc    Casablanca : Partenariat pour la promotion des métiers de la vente et du commerce    Les Philippines quittent la C.P.I.    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Saisie de plus de 6.900 comprimés psychotropes et de 80 kg de cocaïne à Tanger    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Et si Facebook n'avait pas perdu 17 minutes?    Emploi : Le gouvernement mise sur les ONG    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Brahim El Mazned intègre la banque d'expertise -Unesco    Migration illégale et trafic de drogue : Quatre individus arrêtés à Nador et Driouch    Sahara marocain : Bourita appelle à «dépolluer» l'UA des «débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité»    Edito : Réseaux antisociaux    La Commission du droit d'accès à l'information fixe son plan d'action    Participation du Maroc au Forum de scoutisme arabe au Caire    Défection au Polisario    Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    Prime de Neymar au FC Barcelone : Le procès reporté au 27 septembre    Rude épreuve congolaise pour les U23    Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire    La Troupe Masrah Annas à la rencontre des Marocains de France    Un spectacle musical haut en couleur à l'ouverture des Journées culturelles algériennes à Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer à Ifrane pour l'intégration des normes de cyber-sécurité dans la loi marocaine (rencontre)
Publié dans MAP le 23 - 01 - 2010

Des experts marocains et étrangers oeuvrant dans le domaine des nouvelles technologies de l'information (NTI), ont plaidé pour l'intégration des normes de la cyber-sécurité dans la loi marocaine, en vue d'assurer une réaction rapide au nombre croissant des cyber-attaques.
Ils ont ainsi souligné, vendredi soir à Ifrane, dans la déclaration finale d'une rencontre régionale sur les enjeux de la cyber-sécurité, l'harmonisation des normes sur la cyber-sécurité au Maroc avec les standards internationaux pour réagir d'une manière consistante aux cyber-attaques à l'échelle globale et l'établissement de programmes de formation continue en matière de cyber-sécurité pour les juges et les avocats, les décideurs, et les intervenants-clés ".
Les experts des NTI ont appelé, dans ce cadre, à la sensibilisation des Marocains aux cyber-attaques, la promotion de la communication entre les différents partis sur les cyber-attaques et les mesures de cyber-sécurité et l'intégration de la cyber-sécurité dans les cursus scolaires et académiques au Maroc.
Les participants à cette conférence ont également élaboré une feuille de route visant à éclaircir les enjeux de la cyber-sécurité.
Etant donné qu'Internet est un outil permettant entre autres la communication ouverte et libre dans divers domaines comme le commerce, l'éducation, ou la communication privée, les experts ont insisté sur la nécessité d'instaurer une plate-forme visant à sécuriser les informations, et ce pour assurer une communication libre entre les gens et les organismes.
Dans ce cadre, le président de l'université A Akhawayn, M. Driss Ouaouicha, a fait savoir que son établissement procédera à l'ouverture d'un programme académique en cyber-sécurité qui, a-t-il dit, jouera un rôle clé pour les décideurs marocains dans l'ère du progrès numérique et de la cyber-sécurité.
M. Taieb Debbagh, secrétaire général du Département de la Poste, Télécoms et Nouvelles Technologies au Ministère de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, ainsi que M. Abdelhafid Debbarh, secrétaire général du département de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherché Scientifique, ont tous les deux exprimé leur intérêt à faire des recommandations de cette rencontre un point de départ pour une plus large coopération entre les membres des sphères académique, scientifique, et gouvernementale.
Co-organisée par le ministère de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et l'Université Al Akhawayn, cette conférence a pour objectif principal d'élaborer une feuille de route pour l'intégration de la sécurité des systèmes d'information dans le cursus de l'enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la formation continue.
Cette conférence régionale a réuni (21-22 janvier) plusieurs organismes internationaux notamment le groupe de la Banque mondiale, l'université Carnegie Mellon (USA), la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL, France), Union internationale des télécommunications (IUT), le Conseil d'Europe (COE) et la Commission économique pour l'Afrique (CEA).
Des organismes nationaux ont participé également à cet événement, notamment le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche scientifique, le ministère de la Justice et l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.