Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    L'opération du 15 juillet ne signifie pas la réouverture des frontières (Bourita)    Maroc : l'état d'urgence sanitaire prolongé d'un mois    Il a été adopté en Conseil de gouvernement : Un nouveau texte pour réinventer la CCG    Maroc: l'état d'urgence sanitaire prolongé pour la 4ème fois    Coronavirus : le groupe Bio-Rad accélère la production de son test sérologique    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    Ecriture jubilatoire    Les parlementaires du PPS rejettent de manière catégorique toute tentative de nuire aux intérêts du Maroc    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Liga: Le Barça enfonce l'Espagnol    Le Real Madrid met Jovic en vente    Arsenal écarte Matteo Guendouzi !    Benabdallah: «renforcer la confiance des citoyens lors des prochaines élections»    Coronavirus: des pertes de plus de 240 MDH pour la presse marocaine (CNP)    Capitalisation boursière: les investisseurs étrangers détiennent une part de 31,94% à fin 2019    BAC 2020 : Le Prince Héritier Moulay El Hassan sous le signe de l'excellence    Fès: une femme porteuse du Covid-19 accouche d'un bébé sain    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    L'écriture pour quoi faire!    FNM: une programmation résolument marocaine pour la reprise    Transition énergétique : le Maroc doit revoir sa copie    La RAM met en place un programme de vols spéciaux    Ligue des champions : Le Cameroun toujours favori pour abriter les demi-finales et la finale    De nouveaux jalons pour l'écriture poétique proposés par Salah Boussrif    FII : le ministère de l'Economie met en place le « Plan d'urgence Covid-19 »    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen dépose un projet de résolution    La confiance des ménages atteint son niveau le plus bas depuis 2008 (HCP)    Covid-19 au Maroc: voici la région la plus touchée    Une résolution du Parlement européen pour dénoncer le détournement de l'aide humanitaire par l'Algérie et le polisario    Camps de Tindouf : L'Algérie responsable du détournement d'aides    Situation en Libye: le Maroc s'inquiète    PLFR-2020: ce qu'il faut retenir de la présentation de Mohamed Benchaâboun    Driss Lachguar se réunit avec les membres du Front national pour la sauvegarde de la Samir    Le stress test de BAM confirme la résilience des banques au choc induit par la crise liée à la pandémie    Réunion du Bureau politique    Côte d'Ivoire : mort du premier ministre et candidat à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly    Pour Tom Hanks, son nouveau film de guerre peut servir de leçon face au coronavirus    "Des peurs et des hommes, sous l'influence du covid-19", nouvel essai qui identifie les réponses psychologiques face à la pandémie    Une série d'activité culturelle et artistique à Assilah    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Zouhair Feddal tout proche du Sporting Lisbonne    Chelsea chasse Leicester du podium    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc admis à l'organe du Conseil de l'Europe chargé de la lutte contre la drogue
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

Le Maroc vient d'adhérer au Groupe Pompidou, instance du Conseil de l'Europe chargée de la coopération en matière de lutte contre l'abus et le trafic illicite des stupéfiants, a annoncé lundi cette instance basée à Strasbourg (Est de la France).
Avec cette adhésion, effective depuis le 1er juillet, le Maroc devient le premier pays non européen du groupe qui compte désormais 36 Etats membres, précise un communiqué de l'organisation.
Le Maroc avait demandé d'adhérer à cette structure en février 2010, lors du séminaire sur les perspectives de sa coopération avec le Conseil de l'Europe, mais sa collaboration avec le groupe en soi remonte à 1999, indique-t-on de même source.
Le Maroc avait participé, en novembre 2006, pour la première fois en tant que pays observateur, à la Conférence ministérielle du Groupe Pompidou.
Ce changement de statut officiel reflète l'intégration progressive du Maroc aux différentes structures chapeautées par le Conseil de l'Europe, à la faveur notamment du statut de Partenaire pour la démocratie octroyé au Royaume par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).
Le Groupe Pompidou avait débuté en 1999 ses activités dans la région méditerranéenne, avec l'organisation à Malte d'une conférence sur "la coopération dans la région méditerranéenne sur l'usage de drogues: mise en place de réseaux dans la région méditerranéenne", marquée par la participation du Maroc.
Cette conférence a été couronnée par la création en 2006 du réseau Mednet, visant à promouvoir la coopération, l'échange et le transfert réciproque de connaissances entre pays du Sud de la Méditerranée et pays européens membres du Groupe Pompidou, dans la perspective d'améliorer la mise en oeuvre des politiques en matière de lutte contre la drogue dans ces pays.
La mise en place du réseau intervenait suite à des activités conduites dans la région méditerranéenne dans le contexte du "Projet d'enquête sur la consommation d'alcool et d'autres drogues dans les milieux scolaires méditerranéens", baptisé "MedSPAD" qui donne des éléments d'appréciation concernant l'usage de drogues dans des pays du Sud de la Méditerranée.
Une enquête a été réalisée dans le cadre de ce projet à Rabat en 2005, puis en 2009, dans l'ensemble du pays sous la direction du Centre national de prévention et de recherche en toxicomanies de l'Hôpital Arrazi (Salé).
Créé en 1971 à l'initiative du président français de l'époque, Georges Pompidou, le Groupe Pompidou vise à contribuer à l'élaboration au sein de ses Etats membres de politiques en matière de lutte contre la toxicomanie, multidisciplinaires, innovatrices, efficaces et basées sur des connaissances validées.
Le groupe cherche à relier les politiques, la pratique et la recherche scientifique. Il se concentre également sur les problématiques locales liées à la mise en oeuvre des programmes de drogues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.