Dahirs royaux de nomination pour 22 ambassadeurs dont Amrani, Abouyoub, Rahhou, Naciri…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    OPCI, BMCE Capital est au rendez-vous    Importante délégation du Maroc au Forum Invest in Tchad    Edito : Service public rentable    La nouvelle Résidence-Hôtel des Œuvres Sociales, un lieu d'estivage pour les familles des militaires des FAR    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Erdogan craint la perte d'Istanbul    Succession de Juncker: Le casse-tête européen    L'UE intransigeante face au Brexit    Mawazine: Une programmation plurielle et un parterre de stars- Reportage photos, Abdelmajid BZIOUAT    Festival gnaoua et musiques du Monde: Un moment de grâce dans la ville des Alizés    QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    Plusieurs conventions signées en marge du Salon Bio Expo Maroc    Divers Economie    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    30 kg de résine de cannabis saisies à Bab Sebta    La canicule s'installe sur l'Europe, records de chaleur attendus    Mohamed Ali Bensouda : «Nous souhaitons aborder la question des retraites et de notre rapport aux jeunes et aux aînés»    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste dans la région d'El Haouz    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Bénin-Ghana. Match-test sans meneur pour les Ecureuils    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Edito : Bronzette    Insolite : Mis en examen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Observatoire urbain veillera désormais sur la promotion de Casablanca
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

L'Observatoire urbain du Grand Casablanca est le nom d'une nouvelle organisation qui vient d'être créée à l'initiative de l'Association du Grand Casablanca carrières centrales.
L'annonce de la création de cet Observatoire a été faite dimanche à Casablanca lors d'une conférence de presse tenue devant un parterre composé d'acteurs institutionnels publics et privés ainsi que des associatifs.
Pour le président de l'Association du Grand Casablanca carrières centrales, Mostapha Mellouk, cet Observatoire aura pour mission de contribuer activement au développement de Casablanca en tant que force de proposition et ce, pour une meilleure prise de décision.
Sa création, a-t-il dit précisé, est motivée par ''le constat alarmant quant à la situation de l'agglomération de Casablanca tant au niveau de la qualité de la vie que sur le plan de son attractivité économique'', montrant du doigt six domaines qui sont, selon lui, particulièrement défaillants dans la métropole à savoir ''une mobilité devenue impossible, une forte présence de l'habitat insalubre et un déficit important en logement, des services publics urbains jugés peu performants, un patrimoine culturel faiblement valorisé et une offre en loisirs insuffisante, l'absence d'espaces verts associée à une forte pollution et enfin un environnement des affaires peu favorable''.
Pour preuve, soutient-il, le dernier baromètre Valyans-la vie éco qui a mis à nu les faiblesses de Casablanca, la classant dernière au niveau du climat et de l'environnement, 7ème sur 10 villes marocaines de plus de 300.000 habitants sur le registre des services de bases et du logement, 6éme au niveau de l'attractivité foncière et 5ème sur le plan de la place réservée à la culture.
Pour se faire, l'Observatoire urbain du Grand Casablanca travaillera sur les thématiques qu'il jugera importantes et appuiera à la demande les acteurs de la ville dans leurs projets respectifs.
Parmi les actions programmées par l'Observatoire, M. Mellouk a cité la réalisation des études et enquêtes, la veille prospective pour anticiper les besoins à venir de la ville, l'organisation de débats et rencontres réunissant des professionnels publics et/ou privés pour produire des propositions favorables au développement de l'agglomération de Casablanca, l'élaboration de recommandations de projets, d'actions et de politiques de développement, la participation auprès des acteurs de la ville dans la définition et la mise en oeuvre de leurs politiques ou encore la promotion de Casablanca auprès des leaders d'opinion.
Pour son baptême, l'Observatoire se focalisera sur 6 chantiers prioritaires et non des moindres, en l'occurrence, la collecte et le traitement des déchets ménagers et industriels, le transport urbain, la lutte contre la précarité, la politique culturelle et la préservation du patrimoine, l'urbanisme, architecture et paysages de la ville ainsi que la place des enfants dans les politiques urbaines.
Soulignant que la création de cet Observatoire figure parmi les actions engagées par l'Association du Grand Casablanca carrières centrales, organisme d'utilité publique actif dans les domaines du développement et de la solidarité dans la région du Grand Casablanca, M. Mellouk a rappelé les principaux chantiers auxquels l'Association a contribué ces 12 derniers mois, à savoir la participation au sein de la Ligue des associations régionales à la rédaction de deux mémorandums adressés respectivement à la Commission de la régionalisation et à la Commission de révision de la Constitution, la participation active au sein du comité de pilotage du projet de réhabilitation de l'ancienne médina de Casablanca et le lancement de plusieurs actions dans les domaines de la santé, de la solidarité, de la culture, de l'environnement et du sport.
Moment intensément émouvant lors de cette rencontre, cet hommage posthume rendu au Professeur Abderrahim Harrouchi, l'une des figures marquantes de l'action associative au Maroc, décédé le 20 août à Casablanca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.