Coupure d'électricité à Casablanca: 80% des clients rétablis selon Lydec    Produits finis: Le droit d'importation passerait à 40%    Transformation digitale documentaire: CaptureDoc s'implante au Maroc    Terrorisme: Une cellule liée à un combattant marocain démantelée à Barcelone    France: Nadia Hai, d'origine marocaine, nommée ministre délégué à la Ville    Covid19: 123 nouveaux cas au Maroc, ce mercredi à 10h00    Les plages où il fait bon se baigner cet été    Confinement et enseignement à distance L'Université Mohammed V de Rabat évalue l'impact    Driss Lachguar lors d'une réunion avec les membres du Conseil national de l'USFP issus de la région de Rabat-Salé-Kénitra    Driss Lachguar se réunit avec les membres du Front national pour la sauvegarde de la Samir    Côte d'Ivoire : mort du premier ministre et candidat à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly    Réunion du Bureau politique    Le stress test de BAM confirme la résilience des banques au choc induit par la crise liée à la pandémie    BAD : l'Algérie, 3ème économie la plus touchée par la récession en Afrique    Sahara marocain: un expert péruvien n'a pas été tendre avec l'Algérie    Les grossistes anticipent une baisse des effectifs employés    La contamination bat son plein : A qui la faute ?    Pour Tom Hanks, son nouveau film de guerre peut servir de leçon face au coronavirus    "Des peurs et des hommes, sous l'influence du covid-19", nouvel essai qui identifie les réponses psychologiques face à la pandémie    Une série d'activité culturelle et artistique à Assilah    Ouverture des frontières à partir du 14 juillet pour les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume    45.309 MRE rejoignent leurs pays de résidence    Zouhair Feddal tout proche du Sporting Lisbonne    Chelsea chasse Leicester du podium    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Coronavirus : 3212 cas actifs mercredi 8 juillet à 18 heures    Elections 2021: Réunion entre l'Intérieur et les partis    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    Avocat : voici le nouveau projet de loi encadrant la profession [Document]    Serie A: Ibracadabra renverse la Vieille Dame    Assilah respire un air artistique estival!    L'identité, selon Descombes    Premier League: Arsenal et Leicester se quittent sur un nul    Détournement d'aides dans les camps de Tindouf: la responsabilité de l'Algérie est entière    Liga : Valence souffle, l'Atlético freiné par le Celta    Le dissident algérien Karim Tabbou appelle à s'engager dans un «vrai» processus politique    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Alerte Météo : la canicule se poursuit au Maroc    Le Parlement marocain exige des excuses d'Amnesty    Hamza El Fadly « L'argent, la cause de tous les problèmes »    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    Météo : temps généralement stable avec ciel peu nuageux à clair, ce 8 juillet    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les produits du terroir, un marché en pleine éclosion
Publié dans MAP le 30 - 04 - 2010

Le secteur des produits du terroir, qui se trouve au cÂœur d'une véritable dynamique nationale de préservation, compte sur le 5-ème salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM) pour accélérer son processus de revalorisation et de labellisation.
- Envoyés spéciaux -
Plusieurs associations et coopératives sont venues de différentes régions du Royaume saisir l'occasion du Salon de Meknès pour étaler une grande variété de produits, allant des truffes au safran, en passant par les dattes, les olives, les plantes milifères, pastorales et aromatiques et les races ovines et caprines.
Elles aspirent toutes faire partie de la dynamique créée autour des produits du terroir, objet d'une attention particulière ces dernières années.
En fait, le secteur mise sur des atouts infaillibles pour faire sa mue: un fort potentiel favorisé par une biodiversité et des écosystèmes variés, un savoir-faire ancestral très riche et une force de travail importante avec une dynamique associative et coopérative, auxquels s'ajoute une tendance haussière prononcée de la demande nationale et mondiale pour les produits du terroir.
Une stratégie de développement des produits de terroir en trois points a été mise sur pied, à cet effet, par la division des Produits de terroir au département de l'Agriculture. Son ambition est d'opérer le passage d'un segment traditionnel, actuellement peu organisé et sous intégré, à un véritable secteur moderne offrant des gammes de produits de qualité, à forte valeur ajoutée destinées aussi bien au marché local qu'au marché international.
La feuille de route élaborée, à cet effet, comprend une multitude d'actions relatives à l'assistance technique, à la réalisation d'études sur le secteur, à la mise en place d'un programme de recherche-développement spécifique aux produits de terroir et à la mise en œuvre d'un programme d'appui direct aux groupements des producteurs moyennant des interventions à tous les niveaux.
Il s'agit entre autres de mener des études prospectives pour l'identification des produits de terroir, l'analyse des chaînes de valeur et l'élaboration des plans de mobilisation des acteurs, ainsi que l'acquisition et la distribution des intrants agricoles pour l'appui à la production.
Ces actions concernent aussi l'accompagnement et le soutien à l'équipement des exploitations, l'appui à la mise à niveau des unités de valorisation et l'organisation d'actions de promotion commerciale des produits du terroir.
+Le pole "Souk", La vitrine des associations
Les produits de terroir sont cette année bien mis en évidence dans le pôle "Souk" du SIAM, un espace spécialement aménagé pour les associations pour faire connaître leurs produits, exposer leur savoir-faire, fasciner les visiteurs par des produits authentiques, mais aussi pour nouer des partenariats d'affaires.
Habiba Afifi, une responsable au sein d'un groupement de trois coopératives à Al Hoceima, spécialisées dans la transformation et la commercialisation des amandes, a confié à la MAP que leur "projet, aussi petit qu'il soit, a permis aux femmes des coopératives d'améliorer leur quotidien et se sentir utiles".
A quelques mètres plus loin, une association portant le nom de "femme rurale", spécialisée dans la transformation des plantes médicinales et aromatiques à Hmamiouch dans la région de Tétouan, exposent ses derniers produits.
Soumia El Qatibi, la technicienne de l'Association souligne, elle, que "pour améliorer la qualité de leurs produits, les femmes de l'association ont reçu des sessions de formation pour la fabrication de cosmétiques et d'autres variétés de savon".
"Nous avons réussi à conclure des contrats avec des restaurants et des entreprises marocaines et étrangères", s'enorgueillit-elle.
Pour assurer la pérennité et le développement de leurs activités, Habiba, Soumia et les autres peuvent aussi compter sur les nouvelles mesures prises dans le cadre du Plan Maroc vert.
Cette nouvelle stratégie, dans son pilier II relatif à l'agriculture solidaire, vient en effet conforter la dynamique actuelle du secteur. Un grand chantier de labellisation des denrées alimentaires et des produits agricoles et halieutiques a été lancé dans ce sens.
La publication des décrets d'application de la loi 25-06 relative aux signes distinctifs d'origine et de qualité (SDOQ) en est la principale avancée.
La loi prévoit des signes distincts faisant office de label et permettant une reconnaissance internationale. Il s'agit, entre autres, de l'indication géographique (IG), délivrée aux produits dont la spécificité est liée à leur lieu de production, de l'appellation d'origine (AO), qui prend en considération l'origine géographique et le mode de production, et le label agricole (LA), qui concerne les qualités intrinsèques des produits combinés à leurs modes de production.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.