Météo: les prévisions du mercredi 25 mai    Le rachat de Chelsea approuvé par la Premier League    Fusillade au Texas. Biden: « Quand pour l'amour de Dieu allons-nous affronter le lobby des armes? »    Chelsea : Hakim Ziyech voudrait changer d'air cet été    Une fusillade dans une école au Texas tue 14 enfants, Joe Biden va s'exprimer    La Corée du nord a tiré 2 missiles selon Seoul    Sahara : Brahim Ghali menace l'Espagne    Smurfit Kappa choisit le Maroc pour son premier investissement en Afrique    Création à Rabat de la subvention «Al Qods» d'appui aux libertés de la presse    Officiel: Noussair Mazraoui rejoint le Bayern (PHOTOS)    Karim Benzema brise le silence après la décision de Mbappé    La tournée asiatique de Joe Biden    Errachidia: trois garçons décèdent dans l'effondrement d'un mur    Festival Taragalte fait son grand retour !    Sur les traces des mineurs marocains en France    « Les 50 noms de l'amour » pour mieux goûter aux délices des sentiments    Covid-19: 200 nouveaux cas, plus de 6,38 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus reconduit à la tête de l'OMS    Nador West Med. La BAD accorde un financement supplémentaire de 113 millions d'euros au Maroc    Le Groupe OCP rejoint le World Economic Forum    Agroalimentaire : Oland Group inaugure 4 nouvelles lignes de production de fromage fondu    CinépsyMaroc : La 4ème édition se tiendra les 27 et 28 mai    Le Maroc, l'Algérie et l'Espagne participent à un exercice maritime américain en Tunisie    Rabat: Le Procureur du Roi dément la disculpation de 17 accusés de viol    Lutte contre les changements climatiques : le Maroc estime indispensable une alliance africaine    AREF-RSK : Festival régional des clubs pédagogiques de musique    Le Maroc prend les rênes de l'Union maghrébine des jeunes avocats    Première expérience mondiale réussie de transplantation d'arganiers adultes    Maroc-Israël: un partenariat économique en phase avec les évolutions technologiques mondiales    Le Kenya et le Zimbabwe exclus des éliminatoires de la CAN 2023    Maroc: Prêt de 350 millions de dollars de la Banque mondiale en appuie à l'économie bleue    Variole du singe : le Maroc en embuscade    PSG : Mbappé conseillé par Macron et Sarkozy !    Finale Wydad -Ahly : Des vols spéciaux '' Caire- Casablanca- Caire'' à environ 6000dh    Visas : les autorités consulaires françaises au Maroc «rejettent une demande sur deux»    Ligue des Champions : Le WAC se prépare au Complexe sportif de Maâmora    Travailleurs migrants. L'ONU salue la politique migratoire d'ouverture du Maroc    La politique migratoire du Royaume mise en exergue à Stockholm    La Bourse de Casablanca débute en hausse    27è SIEL : Bensaid s'attend à une édition réussie    Chambre des représentants : adoption d'un projet de loi relatif à la régulation du secteur de l'électricité    Oxford Economics Group : La hausse des prix ne fait que commencer    Protection sociale: les artistes auront bientôt une fondation, assure Bensaid    A travers son édition limitée Bled El Fen Sidi Ali rend hommage au Maroc    Rabat: Création de la subvention "Al-Qods" d'appui aux libertés de la presse    Valse des représentants du Polisario en Espagne après le soutien de Sanchez au Maroc    Météo: les prévisions du mardi 24 mai    Les Etats-Unis vont vacciner les cas contact de Monkeypox    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



OMS :Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à une cuisine propre
Publié dans Maroc Diplomatique le 22 - 01 - 2022

Un tiers de la population mondiale, soit 2,6 milliards de personnes, n'a toujours pas accès à une cuisine propre, a déploré l'Organisation mondiale pour la santé (OMS), signalant que l'utilisation de combustibles et de technologies inefficaces et polluants constitue un risque pour la santé et une cause majeure de maladies et de décès, en particulier pour les femmes et les enfants des pays à revenu faible ou intermédiaire.
« Respirer la fumée produite par la cuisson avec des combustibles polluants peut entraîner des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des cancers, des maladies pulmonaires chroniques et des pneumonies », a averti l'agence sanitaire de l'ONU dans un nouveau rapport publié cette semaine sur l'utilisation des différents types de combustibles pour la cuisson aux niveaux mondial, régional et national.
Malheureusement, fait observer l'OMS, des millions de personnes continuent de mourir prématurément chaque année à cause de la pollution de l'air dans les foyers, produite par l'utilisation de fourneaux et d'appareils inefficaces associés à du bois, du charbon, du charbon de bois, du fumier, des déchets de récolte et du kérosène.
L'accès aux combustibles et aux technologies propres pour la cuisson des aliments est inégalement réparti dans le monde.
→Lire aussi : « Aucun pays n'est tiré d'affaire » avec Omicron, selon l'OMS
De 2010 à 2019, le taux d'accès aux combustibles et technologies de cuisson propres n'a augmenté que d'environ 1,0 % par an, selon l'Organisation, relevant qu'une grande partie de cette augmentation est due à l'amélioration de l'accès à la cuisson propre dans les 5 pays à revenu faible et intermédiaire les plus peuplés – Brésil, Chine, Inde, Indonésie et Pakistan ; le taux dans les autres pays à revenu faible et intermédiaire a peu évolué.
L'OMS vient de publier de nouvelles données dans son Observatoire de la santé mondiale, notamment des estimations mondiales, régionales et nationales détaillées des pourcentages et du nombre de personnes utilisant des combustibles polluants ou propres entre 1990 et 2020, en mettant l'accent sur six types de combustibles : l'électricité, les combustibles gazeux, le kérosène, la biomasse, le charbon de bois et le charbon. Les données sont également ventilées entre zones urbaines et rurales.
Les résultats montrent que le nombre de personnes utilisant principalement des combustibles polluants pour cuisiner a diminué, passant de plus de la moitié de la population mondiale en 1990 à 36 % en 2020.
Alors que les combustibles de cuisson gazeux dominent dans les zones urbaines, les combustibles issus de la biomasse sont encore courants dans les populations rurales, souligne le rapport. La dépendance à l'égard de l'électricité pour la cuisson augmente dans les contextes urbains.
Selon les estimations actuelles, un tiers de la population mondiale continuera d'utiliser des combustibles polluants en 2030, la majorité résidant en Afrique subsaharienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.