Le roi adresse ses condoléances aux membres de la famille d'Yves Coppens    Coronavirus au Maroc: 3.235 contaminations ce samedi, plus de 100 cas graves    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Maroc : Les e-visas au grand bonheur des professionnels du tourisme    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mali: l'armée annonce avoir «neutralisé» plus de soixante djihadistes    FRMF: plusieurs joueurs du WAC et du Raja lourdement sanctionnés    Tirage des éliminatoires / CAN de Beach Soccer 2022 : Le Maroc affronte la Côte d'Ivoire    Equipe nationale : Coach Vahid, de plus en plus, sur un siège éjectable!    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    ONMT. Le «Light Tour» fait sensation à Sao Paulo    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Latifa Akherbach : «Les doubles standards antagonisent les opinions publiques et renforcent l'incompréhension entre les sociétés»    Températures prévues pour le dimanche 26 juin 2022    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Sécurité alimentaire mondiale : lettre ouverte des Ambassadeurs et Chefs de mission près le Royaume du Maroc    Insolite : un Marocain de 68 ans fait Amsterdam-Dakar à vélo !    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    L'aéroport Mohammed V de Casablanca dans le Top-5 des aéroports «les plus améliorés» au monde    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Paris : Ouverture du 17e Salon de l'immobilier marocain «SMAP Immo»    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    La météo pour ce samedi 25 juin 2022    Assaut de clandestins subsahariens sur Mellilia: le bilan s'alourdit    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Légalisation du cannabis : Le décret publié dans le BO détermine les modalités
Publié dans Maroc Diplomatique le 12 - 04 - 2022

C'est durant le mandat de l'ancien chef de gouvernement que le Maroc a opté pour une politique de réglementation de l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques. Ce faisant, il a été établi un cahier des charges défini et édicté par l'ONU afin d'aider les cultivateurs de cannabis, qui vivent pour la plupart dans des conditions de vie précaires, à sortir de leur misère. En outre, les propriétés médicales de plus en plus émergentes du cannabis, notamment dans le traitement de la douleur, doivent être intégrées au développement d'une industrie pharmaceutique.
Le projet de loi propose une agence nationale pour le cannabis et les coopératives agricoles pour réglementer la culture. La légalisation du cannabis serait « l'idéal pour que le Maroc attire des investissements à grande échelle dans les infrastructures nécessaires pour desservir le marché lucratif », selon un rapport du cabinet de recherche sur le cannabis New Frontier Data de 2019. Les agriculteurs marocains auront alors également la possibilité d'entrer le commerce d'autres produits liés au cannabis, selon New Frontier Data.
Au Maroc le business du cannabis a atteint environ 5,2 milliards de dirhams. Selon le gouvernement, environ 73 000 hectares de terres sont à réserver pour la culture du cannabis dans la région dans le Rif, peu fertile pour l'agriculture générale et difficile d'accès. Mais les agriculteurs ne gagnent que très peu par rapport à la culture. Depuis que la culture est illégale jusqu'à présent, tout s'est fait plus ou moins en secret. Ceux qui ont profité du commerce du cannabis ont utilisé leurs énormes profits pour échapper aux contrôles officiels et exercer une influence sur l'économie du pays.
Le décret sur l'usage légal (et non la consommation) du cannabis au Maroc, dont la culture et la production sont autorisées dans certaines zones, a été publié au BO 7078, est donc entré en vigueur.
Les zones de culture déterminées
Les trois provinces du nord du royaume où le cannabis peut être cultivé et fabriqué à des fins légales sont Al Hoceïma, Chefchaouen et Taounate. Les agriculteurs de ces régions pourront exploiter des fermes de cannabis pour les occasions d'utilisation légales.
Des régions supplémentaires pourraient être approuvées à l'avenir pour répondre à la demande des investisseurs locaux et internationaux.
Pour encourager les investissements dans ce secteur, l'Agence Nationale de Régulation des Activités liées au cannabis peut accompagner les demandeurs dans les démarches.
Un comité consultatif est mis en place pour examiner les demandes de licence. Il est présidé par le directeur général de l'Agence et composé de membres de l'Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (ONSSA).
En outre, pour empêcher que les licences de culture de cannabis ne soient utilisées à des fins illégales, les producteurs agréés sont tenus de soumettre à l'agence des rapports mensuels détaillant les entrées et les sorties de cannabis et l'état des stocks de graines, de plantes et de produits fabriqués à partir de celles-ci au cours de l'année.
Les titulaires de licence sont également tenus de soumettre un inventaire des plantes, graines, plantes et produits de cannabis de l'année précédente au plus tard le 31 janvier de chaque année.
A noter enfin que les teneurs admissibles en tétrahydrocannabinol (THC), principal principe actif du chanvre, dans les cultures utilisées doivent encore être déterminées par un arrêté conjoint des différents ministères concernés (Santé et Intérieur).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.