Huawei Maroc lance la 1ère édition du Forum "Digitech Ecosystem Summit" (VIDEO)    79,2% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois (HCP)    La Bourse de Casablanca débute en bonne mine ce jeudi    Les services vétérinaires assurent la permanence jusqu'au 5ème jour de l'Aïd    Rapport ONU : plus de 800 millions de personnes touchées par la faim en 2021    Wydad-Raja: à quelle heure et sur quelle chaîne ? (Coupe du Trône)    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 7 juillet 2022    Covid-19: Tayeb Himdi se prononce pour une deuxième dose booster    Les enseignants marocains brillent à l'étranger, pas leurs universités    Bamako: inauguration officielle de la clinique périnatale Mohammed VI, financée par le Maroc    Casablanca : Deux Subsahariens interpellés à l'aéroport Mohammed V    Casablanca: Le Groupe l'Etudiant Marocain organise le Forum international des inscriptions    Des chansons de Michael Jackson retirées de plateformes de streaming    Le COD Meknès remporte le titre    Le gouvernement français s'attaque au pouvoir d'achat    Réunion du "Caucus Africain 2022" : la "déclaration de Marrakech" adoptée    Mesbahi: l'homme au sourire jovial s'est éteint    La palette de Yassine Cherkaoui mise à l'honneur    Plus de 100.000 participants effectifs aux concertations nationales pour l'amélioration de la qualité de l'Ecole    La cavalcade du Souss Massa    Patrimoine dans le monde Islamique    CAN féminine / Groupe C / 2e journée : Ce jeudi, deux beaux matches très prometteurs    Coupe du Trône / Derby Wydad-Raja (18h00) : Vaincre ou perdre n'est pas mourir! Ce n'est que du football !    Football : Putellas blessée, l'Euro féminin privé du ballon d'or 2021    Lions de l'Atlas : Walid remplacera Vahid, son staff révélé    Coopération japonaise en Afrique : Le Maroc se positionne en tant que catalyseur    L'ONMT met en ordre de bataille sa task force dans le monde    Revue de presse quotidienne de ce jeudi 7 juillet    Ex-ministre espagnol de la Défense: la position de Madrid sur le Sahara «doit être applaudie»    Touba: la RAM signe une convention avec la confrérie mouride prévoyant des avantages sur ses vols    Boris Johnson, donné démissionnaire, va s'adresser au pays    Corruption : 4 ans de prison ferme pour une ancienne ministre algérienne de la Culture    Belgique : Mohamed et Lina, prénoms les plus populaires à Bruxelles-Capitale en 2021    Sahara marocain : Bourita rencontre l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU    Enfin des œuvres sociales pour 10.000 fonctionnaires    Football: la CAF choisit le Maroc pour abriter la CAN des moins de 23 ans    La 51ème édition finit tout en beauté    La médina d'Asilah revêt ses couleurs d'été    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique «Samaoui», dédiée à l'art gnaoui    Les exactions contre les manifestants et les activistes du Hirak en Algérie dénoncées à Genève    Energies renouvelables : l'expérience marocaine inspire les pays andins    USA: Démission de la directrice de la communication de Biden    France: Elisabeth Borne présente les priorités de son gouvernement au parlement    Suède : un mort dans une attaque au couteau lors d'un événement politique    E-commerce : vers l'ubérisation des moutons à l'Aïd Al Adha?    Le Caire abrite la CAN de handball avec la participation du Maroc    Météo: les prévisions du jeudi 7 juillet    Maroc : Les Bouquinistes en ligne, une nouvelle vision de la littérature ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les changements climatiques augmentent les canicules
Publié dans Maroc Diplomatique le 26 - 05 - 2022

Le changement climatique causé par l'homme a rendu 30 fois plus probable la vague de chaleur qui s'est abattue en mars-avril sur l'Inde et le Pakistan, ont estimé des scientifiques spécialisés dans une étude.
Un événement d'une telle intensité a désormais une probabilité de se produire une fois tous les 100 ans, dans le monde où la température moyenne a augmenté de 1,2°C depuis les niveaux pré-industriels, ont expliqué récemment les scientifiques du World Weather Attribution (WWA), le réseau de scientifiques pionniers en matière d'attribution des événements extrêmes au changement climatique.
Sans changement climatique anthropique, la probabilité serait d'une fois tous les 3.000 ans, a fait savoir Friederike Otto, du Grantham Institute à l'Imperial College de Londres.
→ Lire aussi : Canicules: plus du tiers des décès attribuables au réchauffement
Si l'Inde et le Pakistan ne sont pas étrangers aux températures élevées, la précocité et l'intensité de cette vague de chaleur, bien avant la mousson, sont exceptionnelles, a fait savoir le WWA qui s'est concentré sur les températures maximales en mars et avril dans le nord-ouest de l'Inde et le sud du Pakistan.
« Dans une grande partie des deux pays, les gens n'ont connu que peu de répit pendant des semaines, avec un coût particulièrement élevé pour des centaines de millions de personnes qui travaillent à l'extérieur. Nous savons que cela va arriver plus souvent avec la hausse des températures et nous avons besoin de mieux nous préparer« , a averti Krishna AchutaRao, du centre pour les sciences atmosphériques de l'Institut indien de technologie de New Delhi.
Son collègue Fahad Saeed, climatologue basé à Islamabad, a mis en garde contre les « limites de l'adaptation » et la « menace existentielle » que représenterait un réchauffement au-delà de 1,5°C pour les populations les plus vulnérables, sans accès à la climatisation ou d'autre moyen de se rafraîchir.
Cette canicule a causé la mort de 90 personnes et provoqué des coupures d'électricité et des pénuries d'eau pour des millions d'habitants. Depuis 2010, les vagues de chaleur ont tué plus de 6.500 personnes en Inde.
Au Pakistan, les températures ont encore atteint 50°C mi-mai à Jacobabad, dans la province méridionale du Sindh, tandis qu'en Inde la température a dépassé 48°C au Rajasthan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.