Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Soutien constant et fort à la cause marocaine    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    L'Opinion : Les légendes ne meurent jamais    Belle opération de la Marine royale à Nador    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19 : Des vaccins «made in Morocco» vont approvisionner l'Afrique subsaharienne et le Maghreb    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 26 novembre    Culture : Un Show solo de Mohamed Abouelouakar à L'Atelier 21    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Microsoft : La cybercriminalité coûte à l'Afrique plus de 4 billions USD par an    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    L'Unesco et l'Association mondiale des éditeurs de presse s'unissent en faveur de la survie des médias    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Sidaction Maroc 2020 : lancement de la campagne à partir du 1er décembre    « Les parents tortionnaires ont souvent des antécédents de maltraitance »    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Madrid fait craquer l'Inter Milan, le Bayern et City qualifiés, Liverpool à la ramasse    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 26 novembre    PJD: Itimad Zahidi accuse la direction du parti de « mensonge »    Décès de Maradona: l'UEFA a fait une annonce    La Colombie commémore l'anniversaire de l'accord de paix avec les FARC sur fond de divisions et de violence    La Suède demande à l'Iran d'annuler l'exécution d' un scientifique irano-suédois    Musée Mohammed VI: L' art de découvrir Rabat autrement    Message du roi Mohammed VI au président du Suriname    Grande manifestation des marocains à Tarragone pour dénoncer les actes criminels du "polisario"    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tourisme: Les régions au cœur de la nouvelle Vision-2020
Publié dans MarocHebdo le 14 - 05 - 2014

Stratégie. Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Yassir Znagui, décline les grandes orientations de la nouvelle Vision touristique 2020. Le détail de cette vision sera révélé le lundi 30 novembre, lors des Assises nationales du Tourisme à Marrakech.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Le ministre du Tourisme et Artisanat,
Yassir Zenagui:«C'est le temps de devenir “agressifs”»
Une ambiance pour le moins “zen” règne à la salle Anfa du palace casablancais Hyatt Regency, ce lundi 22 novembre 2010, en début d'après-midi. Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Yassir Zenagui, y a reçu quelques journalistes de la presse écrite pour un débriefing informel autour de la nouvelle Vision touristique 2020, à la veille de la tenue des Assises nationales du Tourisme, lundi 30 novembre à Marrakech.
L'exercice n'est pas habituel, encore moins facile, quand on sait que la révélation détaillée de la nouvelle Vision du tourisme revient à la plus haute autorité de l'Etat. Mais le jeune ministre, qui a baigné pendant sa brillante carrière internationale dans un milieu d'ouverture et de grande communication, a tenu à en donner au moins les grandes orientations qui ont présidé à son élaboration.
La régionalisation, thème d'actualité politique par excellence, figure parmi ces grandes lignes. «Notre objectif aujourd'hui est d'associer toutes les régions potentiellement touristiques à cette Vision 2020. Désormais, on ne peut pas parler d'une Vision centrale, mais d'une Vision nationale à dimensions régionales», soutient le ministre. De retour d'une longue tournée qui l'a conduit dans les principales régions du Maroc, accompagné par les professionnels du secteur, M. Zenagui, qui qualifie la Vision 2020 comme la continuité de la Vision 2010 et non comme une rupture, comme certains peuvent le croire, évoque ce périple régional avec beaucoup d'attention et d'intérêt.
Visions régionales
«Les entretiens que nous avons eus avec les élus et les autorités de ces régions ont porté sur les potentialités touristiques de celles-ci. Certains nous ont félicités pour ce que nous avons fait, d'autres nous ont critiqués. Mais, dans toutes les manières, les échanges ont été vifs et constructifs», estime M. Zenagui. Et d'enchaîner que, malgré l'existence par le passé de plans de développement régionaux touristiques (PDRT), dont certains ont été transformés en contrats-programmes, l'intérêt aujourd'hui pour la région revêt un caractère hautement plus stratégique.
«S'il est vrai que Marrakech et Agadir apparaissent comme les plus grandes régions touristiques nationales, il n'en demeure pas moins que les autres régions ont elles aussi leur part du gâteau», estime, de son côté, le président de la fédération nationale du tourisme, Othman Chérif Alami, également patron d'Atlas Voyages. Celui-ci, avec son franc-parler habituel, parle d'une nouvelle approche touristique qui associe toutes les forces vives du pays pour construire un tourisme de qualité, efficace et apte à faire face à la concurrence étrangère. Et ce n'est pas le directeur général de l'Office national marocain du Tourisme (ONMT), Abdelhamid Addou, qui contredirait.
Tourisme culturel
Ce jeune quadra, qui se dit imprégné d'une culture de chiffres et de résultats, ajoutera que la région se trouve certes au centre de la nouvelle Vision touristique 2020, mais elle ne doit pas occulter le fait que le message promotionnel à destination des touristes étrangers doit être unique, reprenant le potentiel touristique marocain dans sa globalité.
Côté chiffres, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat avance quelques indicateurs pertinents. Le premier a trait au taux de retour. Il est actuellement de 59%. Comparé à celui de pays concurrents, comme la Turquie et l'Espagne, le nôtre est de loin le plus élevé. Autre indicateur: 39% des touristes étrangers viennent au Maroc pour le tourisme culturel, contrairement à il y a quelques années où le tourisme balnéaire détenait la part du lion avec 80%. «Cette évolution dans la perception du Maroc par les touristes étrangers traduit l'effort considérable consenti par notre pays pour diversifier son offre touristique tant sur le plan de la qualité que sur le plan de la quantité», explique le ministre qui conclut que le Maroc doit être la destination privilégiée des touristes étrangers.
Retour