En vidéo – Turquie : 9 morts et 47 blessés dans un accident de TGV    Risque de licenciement pour Yatim    CAN 2019 : L'Egypte en lice pour l'organisation    Le nouveau plan de la CGEM et de l'AMIC pour le financement des strartups    Atlantic Dialogues. Le populisme au cœur du débat    Publication de «La lettre de créance, apothéose de la vérité»    «My mina», une création d'Amina Bedraoui Idrissi    So Art Gallery Casablanca expose des palettes africaines    Nette amélioration recettes de la conservation foncière    Coupe du Trône de saut d'obstacles : La finale de la 6è édition du 14 au 16 décembre au RCSE Dar Es Salam    Coupe arabe des clubs champions : Le Raja souffre mais se qualifie pour les quarts de finale    Un «Pacte mondial d'avenir»    Un manifeste en 7 mesures pour les droits de la femme    L'armée égyptienne annonce la mort de 27 "terroristes" dans le Sinaï    Casablanca : Le festival du film arabe désormais sur la carte des événements marocains    Qatar hôte de la finale de la Supercoupe entre le Raja de Casablanca et l'Espérance de Tunis    Syrie.. Avertissement américain à l'égard de la Turquie    Accident de TGV en Turquie: au moins 7 morts et 46 blessés        Message de condoléances de SM le Roi au président français suite à la fusillade de Strasbourg    Venezuela: Les électeurs boycottent les urnes…    France.. De nouveaux reports pour les matchs de Ligue 1    Le groupe basque International Citrus Band présente son album "Latitudes"    Adoption des lois : Les députés mettent le paquet    Programme d'urgence de l'éducation nationale : Beaucoup d'argent, peu de résultats    Fondation BMCE Bank: 37 bacheliers des écoles Medersat.com primés    Akhannouch s'entretient à Abidjan avec le président de la BAD    Edito : Cour des comptes, la même chanson    Le modèle marocain en matière de financement des agriculteurs présenté à Libreville    La BRVM d'Abidjan lance la 2ème cohorte de son Programme Elite, soutenu par la BVC    Narjiss Nejjar. "Martin Scorsese est le parrain de la Cinémathèque de Rabat"    Rapport GermanWatch sur l'indice mondial des risques climatiques Le Maroc s'en tire à bon compte    News    Signature d'une convention pour la création d'une unité industrielle à Nador    La concurrence en Afrique est moins féroce qu'au Maroc    La qualité des produits du terroir marocain saluée au "SIAL Middle East 2018"    "Mbarek o masoud" Une pièce théâtrale interprétée par des détenus    Baisse de 38% du taux de mortalité infantile en sept ans    Divers    Divers Economie    Pedro Sanchez accuse les séparatistes catalans de mentir comme les Brexiters    Le sambo rejoint la famille olympique    Ligue des champions : Liverpool grâce à Salah    Guardiola soutient Sterling et appelle à combattre le racisme tous les jours    Juliette Binoche présidente du jury de la Berlinale    Le syrien Nabil Suleiman préside le jury du Festival international du film transsaharien de Zagora    Bouillon de culture    Haïti réitère son respect de l'intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté sur ses provinces sahariennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le "Boulevard des jeunes musiciens" à la FOL, à Casablanca
Publié dans MarocHebdo le 21 - 04 - 2000


LE ROCK PAR LA GRANDE PORTE
Le groupe Kéope
L'an 2000 sera rock à Casablanca. On pourra pour trente dirhams la soirée voir en tout 26 groupes qui ont réussi le test de présélection. Cela se passera les 21, 22 et 23 avril à la Fédération des uvres laïques (F.O.L.).
Il y a donc certainement plus de 60 groupes rock au Maroc et quelques centaines de hendrixo-metallico-paranoïdes et musiciens. Quant aux abonnés au son qui expriment toutes les révoltes et les joies de vivre de milliers de jeunes et de moins jeunes, ils ont eu de quoi vibrer. Depuis quelques mois, déjà, la musique pop-rock avait explosé en mille bourgeonnements. On avait pu voir Africa Band jouer 15 morceaux de Pink Floyd au Fandango puis donné un spectacle mémorable à Bouznika. Mais ensuite, de drôles d'envahisseurs sortis de quelque partition futuriste et triomphante dégainèrent leurs instruments barbares, trustèrent la scène et laissèrent des milliers de déjantés en transe, soirée après soirée à la FOL. Quel plaisir, quelle énergie, quelle joie de vivre, que de mal être, mais par-dessus tout, quelle musique et quelle santé !
Transe
Accoutrements bariolés, fausse sobriété, tenues du XVII ° siècle, mouhtajibate en transe, Marocains, Français, Espagnols, Italiens, tous communiant dans le même élan de l'âme : " le voyage phonique ". Il y en a même qui se sont produits avec le maillot du Brésil, au théâtre de la FOL. Le groupe Kéops issu d'on ne sait quelle planète, Orient, Total Eclypse, des seniors qui ouvriront le Festival.
On vit aussi une batterie avec un petit bout de zan derrière qui s'évertuait à prouver que c'était bien lui qui éreintait ses caisses et ses cymbales. La FOL, qui s'est engagée tout au long de l'année jusqu'à cette manifestation, voudrait transmettre le relais au public pour que les jeunes talents repèrent et captent tous leurs adeptes. Il faut rendre hommage à la FOL, à son bureau, aux bénévoles et aux convaincus : le rock marocain a eu la chance d'éclore en trouvant une salle prête à tous les accommodements qui bénéficieraient à la musique rock, en maintenant pleinement ses activités dans les autres arts.
Déjà en 1999, le Tremplin des Jeunes Musiciens qui s'était déroulé dans la même salle, en juin, avait connu un succès qui dépassait toutes ses espérances.
Promotion
En renouvelant l'expérience avec le Boulevard des Jeunes Musiciens, la FOL mérite amplement sa réputation de disponibilité pour les artistes mal connus ou pire, méconnus. Mais pour la pop et le rock, la FOL espère "produire plus de groupes, toucher un public plus large, motiver d'avantage tous les acteurs culturels, privés ou institutionnels. Les jeunes musiciens existent, ils sont courageux et enthousiastes et ne nous demandent qu'une seule chose: les écouter ". On reconnaît là la griffe des gens généreux. Car " ce festival n'est pas organisé dans un but lucratif, loin s'en faut, nous essayons tout au plus d'équilibrer les comptes ".
Quels sont les objectifs que s'est assignés ce festival?
"Détecter et découvrir des jeunes talents musiciens de tendances différentes, les promouvoir et les aider à se lancer dans le circuit professionnel. Encourager et développer la créativité musicale ainsi que la pratique instrumentale chez les jeunes. Promouvoir les groupes qualifiés lors de ces Rencontres à l'échelle nationale et internationale. Offrir au public un festival de musique de qualité qui comblera en partie le vide musical de la scène casablancaise. En enfin, entraîner dans son sillage d'autres structures (privées ou gouvernementales) et les encourager à ouvrir leurs portes aux jeunes artistes".
Si le programme est vaste, les spectacles réussis et les bonnes volontés sont à la mesure des ambitions.
26 groupes de rock et de folk local, dont 5 invités, se produiront donc durant les trois journées. Et si la FOL et ses partenaires, dont Maroc Hebdo International, veulent que notre musique ne soit pas assimilée à une intrusion clandestine. Le Maroc fourmille de musiciens et le diable serait qu'il y en ait qui ne soient à la hauteur du Printemps de Bourges. La musique est en pleine éclosion, la FOL est à son service, nos enfants ne nous font pas honte, tout va pour le mieux. 21 groupes de Rap, Hip-Hop, Rock, Hard Rock, Raï, Oriental, Fusion seront en compétition, à l'occasion de ce festival. Vendredi 21 avril à 19h15 samedi 22 à 15h et dimanche 23 à 15h. Un bon d'achat de 3.000 Dh offert par YAMAHA Musique pour chacun des groupes vainqueurs dans chaque catégorie. La remise des prix est prévue le dimanche 23 à 20h à la Fol, 16 rue Moussa Bnou Noussair, Tél. 26.67.51/43.03.32.