Sécurité routière : 550 nouveaux radars seront installés prochainement    Maroc Telecom. Les réalisations 2018 supérieures aux objectifs annoncés    Plus de 600 coureurs participent à la 2e édition de l'Eco-Trail    « Logintek Settat » à l'ordre du jour du prochain Conseil de gouvernement    CIMR : Le nombre d'adhérents a enregistré une hausse de 2 %    Vidéo – Algérie : Mouvements de protestations contre un cinquième mandat de Bouteflika    Sahara. Un nouveau revers pour les séparatistes    Flash hebdomadaire    Saison culturelle France-Maroc 2019 : Focus sur l'innovation et les arts virtuels    Conférence internationale de Varsovie. Jazouli expose la vision du Maroc    Botola Maroc Telecom : Le MAT stoppe l'IRT dans son élan    Beach-soccer : L'équipe nationale en stage de préparation à Casablanca    Lutte contre la corruption. La CNAC dresse son bilan    Table ronde sur «La biodiversité au Maroc: de la connaissance à la gouvernance»    Zoulikha Bouabdellah : « J'aime opposer les idées pour unifier ! »    Al Akhawayn. La cérémonie de clôture du projet MENARA à Rabat    PSA au Maroc. 700 millions d'euros en sourcing    Kevin-Prince Boateng cambriolé en plein match !    Réchauffement climatique : 61 % des marocains n'en ont jamais entendu parler    Accrochage entre l'armée indienne et les insurgés au Cachemire : 9 morts    L'employabilité des jeunes    Hydrocarbures : Lahcen Daoudi veut parvenir à une solution « acceptable par toutes les parties »    Nouveau record pour le SIEL : plus de 550.000 visiteurs    Rebel Spirit ou quand l'esprit libre de l'art urbain sublime Rabat !    Des partis australiens visés par un piratage commis par un « agent étatique »    Terres soulaliyates : La réforme en marche    Météo : Nouvelle vague de froid jusqu'à mercredi    Météo : Chutes de neige et temps froid dans plusieurs régions    Sommet de crise de l'Eglise catholique minée par les scandales sexuels    La Corée du Nord à « un tournant », disent ses médias avant le sommet    Rachid Talbi Alami lors d'une journée d'étude à Salé : «La formation, axe fondamental de la stratégie nationale du sport»    Hydrocarbures. Le Conseil de la concurrence prend de court le gouvernement    Aujjar : «La mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh ne doit pas faire l'objet de manœuvres politiciennes»    Divers    Ligue 1 : Marseille reprend des couleurs Monaco sort de la zone rouge    Appel à la protection des zones humides de la région Laâyoune-Sakia El Hamra    Divers    Driss Lachguar appelle à l'adoption d'un nouveau contrat social    Luis Rubiales : Peu de pays de par le monde disposent d'installations sportives comme celles du Maroc    Atlas Pro tour 2019 : Victoire de Duncan et distinction de Marjane    Mohamed Mouhib lors d'une rencontre organisée par la section locale du parti à Sidi Bernoussi    Un colloque national met la lumière sur les nouveautés de la loi de Finances    Une fusillade près de Chicago fait cinq morts    Bouillon de culture    "Nulle part loin de toi" de Mamoun Lahbabi    SIEL-2019 : Remise du Prix national de la lecture    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le "Boulevard des jeunes musiciens" à la FOL, à Casablanca
Publié dans MarocHebdo le 21 - 04 - 2000


LE ROCK PAR LA GRANDE PORTE
Le groupe Kéope
L'an 2000 sera rock à Casablanca. On pourra pour trente dirhams la soirée voir en tout 26 groupes qui ont réussi le test de présélection. Cela se passera les 21, 22 et 23 avril à la Fédération des uvres laïques (F.O.L.).
Il y a donc certainement plus de 60 groupes rock au Maroc et quelques centaines de hendrixo-metallico-paranoïdes et musiciens. Quant aux abonnés au son qui expriment toutes les révoltes et les joies de vivre de milliers de jeunes et de moins jeunes, ils ont eu de quoi vibrer. Depuis quelques mois, déjà, la musique pop-rock avait explosé en mille bourgeonnements. On avait pu voir Africa Band jouer 15 morceaux de Pink Floyd au Fandango puis donné un spectacle mémorable à Bouznika. Mais ensuite, de drôles d'envahisseurs sortis de quelque partition futuriste et triomphante dégainèrent leurs instruments barbares, trustèrent la scène et laissèrent des milliers de déjantés en transe, soirée après soirée à la FOL. Quel plaisir, quelle énergie, quelle joie de vivre, que de mal être, mais par-dessus tout, quelle musique et quelle santé !
Transe
Accoutrements bariolés, fausse sobriété, tenues du XVII ° siècle, mouhtajibate en transe, Marocains, Français, Espagnols, Italiens, tous communiant dans le même élan de l'âme : " le voyage phonique ". Il y en a même qui se sont produits avec le maillot du Brésil, au théâtre de la FOL. Le groupe Kéops issu d'on ne sait quelle planète, Orient, Total Eclypse, des seniors qui ouvriront le Festival.
On vit aussi une batterie avec un petit bout de zan derrière qui s'évertuait à prouver que c'était bien lui qui éreintait ses caisses et ses cymbales. La FOL, qui s'est engagée tout au long de l'année jusqu'à cette manifestation, voudrait transmettre le relais au public pour que les jeunes talents repèrent et captent tous leurs adeptes. Il faut rendre hommage à la FOL, à son bureau, aux bénévoles et aux convaincus : le rock marocain a eu la chance d'éclore en trouvant une salle prête à tous les accommodements qui bénéficieraient à la musique rock, en maintenant pleinement ses activités dans les autres arts.
Déjà en 1999, le Tremplin des Jeunes Musiciens qui s'était déroulé dans la même salle, en juin, avait connu un succès qui dépassait toutes ses espérances.
Promotion
En renouvelant l'expérience avec le Boulevard des Jeunes Musiciens, la FOL mérite amplement sa réputation de disponibilité pour les artistes mal connus ou pire, méconnus. Mais pour la pop et le rock, la FOL espère "produire plus de groupes, toucher un public plus large, motiver d'avantage tous les acteurs culturels, privés ou institutionnels. Les jeunes musiciens existent, ils sont courageux et enthousiastes et ne nous demandent qu'une seule chose: les écouter ". On reconnaît là la griffe des gens généreux. Car " ce festival n'est pas organisé dans un but lucratif, loin s'en faut, nous essayons tout au plus d'équilibrer les comptes ".
Quels sont les objectifs que s'est assignés ce festival?
"Détecter et découvrir des jeunes talents musiciens de tendances différentes, les promouvoir et les aider à se lancer dans le circuit professionnel. Encourager et développer la créativité musicale ainsi que la pratique instrumentale chez les jeunes. Promouvoir les groupes qualifiés lors de ces Rencontres à l'échelle nationale et internationale. Offrir au public un festival de musique de qualité qui comblera en partie le vide musical de la scène casablancaise. En enfin, entraîner dans son sillage d'autres structures (privées ou gouvernementales) et les encourager à ouvrir leurs portes aux jeunes artistes".
Si le programme est vaste, les spectacles réussis et les bonnes volontés sont à la mesure des ambitions.
26 groupes de rock et de folk local, dont 5 invités, se produiront donc durant les trois journées. Et si la FOL et ses partenaires, dont Maroc Hebdo International, veulent que notre musique ne soit pas assimilée à une intrusion clandestine. Le Maroc fourmille de musiciens et le diable serait qu'il y en ait qui ne soient à la hauteur du Printemps de Bourges. La musique est en pleine éclosion, la FOL est à son service, nos enfants ne nous font pas honte, tout va pour le mieux. 21 groupes de Rap, Hip-Hop, Rock, Hard Rock, Raï, Oriental, Fusion seront en compétition, à l'occasion de ce festival. Vendredi 21 avril à 19h15 samedi 22 à 15h et dimanche 23 à 15h. Un bon d'achat de 3.000 Dh offert par YAMAHA Musique pour chacun des groupes vainqueurs dans chaque catégorie. La remise des prix est prévue le dimanche 23 à 20h à la Fol, 16 rue Moussa Bnou Noussair, Tél. 26.67.51/43.03.32.