Journée mondiale du diabète : Le bilan de ce côté-ci est alarmant    Rabat: Remise de certificats et trophées aux lauréats du Cycle international de formation en diplomatie    Les tarifs du TGV Al Boraq sont très abordables selon Rabie Khlie    Jets de piment et de fournitures de bureau au parlement sri-lankais    Julian Assange inculpé aux Etats-Unis, selon WikiLeaks    El Othmani : GMT+1, les protestations spontanées des élèves contre sont «compréhensibles»    Facebook lance une « cour d'appel » pour contenus controversés    Brexit : Theresa May réconfortée par des soutiens de poids dans son gouvernement    El Othmani en Ethiopie pour un sommet extraordinaire de l'UA    Les défis de la mondialisation    Météo : Une semaine pluvieuse en perspective    Le PLF 2019 adopté à la majorité par les représentants    Benatia : Gagner pour ne pas jouer la survie au Malawi    11 personnes inculpées dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi    La Chambre des représentants approuve la première partie du projet de loi de finances 2019    Finale de la Coupe du Trône / WAF-RSB : Qui aura le dernier mot ?    Immigration irrégulière. L'Espagne interdit les go-fast    Lo Celso restera sûrement à Betis    Le groupe OCP reçoit la médaille d'or HSE à Pékin    Crédit agricole du Maroc. Démarrage de la 5e session d'éducation financière    Maroc-Algérie. Guerre de lobbying à Washington    Lancement de l'opération Riaya en faveur des zones touchées par la vague de froid    Signature d'une convention et suivi de plusieurs projets : Aziz Akhannouch au chevet de l'Oriental    L'Afrique et le Maghreb ont leur TGV !    Spotify : Le service de streaming musical arrive au Maroc    Mohammed VI-B bientôt dans l'espace    Le Maroc nommé président de l'Observatoire Africain de Sécurité Routière    Santé. Le secteur attend un traitement de choc    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    News    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit    1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fouad Douiri, président
de directoire de la compagnie RMA Watanya Un champion de l'assurance
Publié dans MarocHebdo le 15 - 02 - 2008


Fouad Douiri, président
de directoire de la compagnie RMA Watanya
Un champion de l'assurance
Tout réussit à Fouad Douiri, ce jeune ingénieur, manager expérimenté et visionnaire hors pair. Il est aujourd'hui président de directoire de la compagnie d'assurance RMA Watanya alors qu'il n'a que 47 ans. Sa nomination a été entérinée par un conseil d'administration de la compagnie, tenu le jeudi 7 février 2008, sous la présidence de Othman Benjelloun. Ce dernier, séduit par le talent immense et les qualités humaines de M.Douiri, a tenu à ce que celui-ci reprenne les rênes de la société après le départ volontaire de Sébastien Castro, l'un des fondateurs de RMA Watanya et celui qui a développé la compagnie jusqu'à occuper son rang actuel.
Personne ne renie au nouveau patron de RMA Watanya ses capacités dans la gestion, sa maîtrise du secteur de l'assurance et sa grande diplomatie pour gérer les rapports humains. Même les anciens étudiants auxquels il a enseigné dans certaines écoles privées de gestion se souviennent d'un professeur qui sait communiquer et expliquer. Et sait aussi transmettre son savoir à qui veut acquérir une connaissance dans le domaine de l'assurance.
Amicale
Grand de taille, carrure athlétique, verbe facile, forte intonation, Fouad Douiri a toutes les qualités pour réussir. Lauréat de la prestigieuse école nationale des Ponts et Chaussées d'où sont sortis les plus grands managers de notre pays, il a également obtenu un doctorat à l'école des Mines de Paris en 1985. Deux grands diplômes délivrés par deux temples de formation les plus réputés et les plus cotés dans le monde. À ce titre, Fouad Douiri préside aujourd'hui l'Amicale des ingénieurs des Ponts et Chaussées, une association des anciens lauréats de cette école dans laquelle ils se retrouvent pour se remémorer les bons souvenirs des années d'études. Elle sert aussi de carrefour d'idées et de rencontres qu'aucun membre ne peut abandonner pour une raison ou pour une autre.
C'est que l'Amicale des ingénieurs des Ponts et Chaussées s'est construit une grande place dans le paysage économique national, que tous les hommes d'affaires et patrons de grands groupes sollicitent pour dénicher les oiseaux rares. Cette association regroupe aujourd'hui plus de 300 membres, dont plusieurs grands commis de l'Etat, mais également des dirigeants et cadres supérieurs d'entreprises. 85% d'entre eux exercent au Maroc et près de 28% dans l'administration, en grande partie au ministère de l'Equipement et des Transports.
Métier
Rentré au pays après une première expérience professionnelle à Paris, en tant qu'ingénieur d'études chez Campenon-Bernard, il fait ses débuts au Maroc à l'ancien Office d'exploitation des ports (Marsa Maroc actuellement), où il était désigné chef de division chargé de suivre les travaux de construction et d'équipement du terminal pétrolier du port de Mohammedia. Cette expérience a ouvert ses yeux sur beaucoup de choses, notamment le manque d'activité d'assurance dans notre pays, surtout pour ce genre de projets d'infrastructure réputés à haut risque.
Il avouera alors un amour particulier pour l'assurance, cette discipline qu'il n'a pas étudiée et dans laquelle il ne savait strictement rien sauf quelques notions apprises sur le terrain. Il décide en 1988 d'entrer à la compagnie Al Watanya sur un coup de tête. Vu son profil intéressant, ses études poussées et ses diplômes de haute facture, il se voit confier d'importantes responsabilités au sein de la compagnie. Il était notamment directeur marketing, un poste dans lequel il a brillé par son dynamisme, son esprit d'innovation et son ouverture sur la communication.
Quelques années après, Al Watanya devient la première compagnie nationale d'assurance en termes de primes collectées. On ne peut pas dire que seul Fouad Douiri a été seul à l'origine du succès de cette compagnie. Ce succès revient également en partie à l'ancien patron de celle-ci, Abdelatif Chraïbi, un homme compétent, doué et professionnel, de qui M.Douiri a dit, à maintes reprises, avoir appris le métier de l'assurance.
Après le rachat d'Al Watanya en 1999 par la RMA (Royale marocaine d'assurance) détenue par Othman Benjelloun, les deux sociétés fusionnent en une seule pour donner naissance au groupe RMA Watanya, un champion national de l'assurance. Fouad Douiri trouvera alors la parade pour mieux évoluer et mieux affirmer ses compétences. Il sera promu au poste de directeur général du nouvel ensemble, tandis que la présidence a été confiée à Saâd Bendidi qui a orchestré l'opération de fusion.
Ce dernier sera pour M.Douiri non seulement un patron, mais aussi un ami et un conseiller. Le départ de M. Bendidi a laissé un vide pour le jeune Douiri, mais il a su quand même s'imposer jusqu'à prendre récemment la présidence de directoire de la compagnie. Une consécration pour ce grand professionnel de l'assurance, qui occupe également le poste de vice-président de la fédération marocaine des sociétés d'assurance et de réassurance.
À RMA Watanya, le nom de Fouad Douiri est synonyme de performance, d'efficacité, d'éthique et de réactivité. Développement de nouveaux produits, lancement de campagnes tous azimuts et restructuration du réseau exclusif, sont là les quelques actions menées par ce jeune dirigeant à l'esprit vif et à l'œil vigilant.
Othman Benjelloun, qui l'a nommé au poste de président de directoire, sait qu'il compte sur un homme compétent qui ne recule devant rien et qui persiste sur la voie du progrès et de la réussite. Ceux qui connaissent le patron du groupe BMCE Bank, savent qu'il ne se trompe jamais de personne quand il s'agit de grandes responsabilités à assumer. Fouad Douiri est marié et père de trois enfants.