Salé : Saisie d'une importante quantité de cigarettes et de tabac à narguilé    Aïd Al-Adha: Le CNPAC appelle à davantage de vigilance sur les routes    Dernière minute: Black Coffee & Virgil Abloh a l'Oasis Festival    Hamza Mendyl file à Schalke 04    Aid Al Adha, les conseils de LG pour bien conserver la viande    Aéroports du Maroc : Plus de 2 millions de passagers en juillet 2018    inwi passe de la 4G à la 4,5G... une 1ère au Maroc !    Le ministère de la Culture veille à la mise en œuvre des dispositions de la loi relative à la presse et à l'édition    PUMA signe Luis Suarez    Aïd Al Adha : les conseils de Autoroutes du Maroc    Le tramway de Casablanca s'adapte à Aïd Al Adha    PLF 2018 : la lettre de cadrage de El Otmani    Munir El Haddadi décide de rester au FC Barcelone    Italie : un séisme d'une magnitude de 5,2 touche le centre du pays    Coupes africaines : Des destins opposés attendent le Wydad et le DHJ    Le cadrage royal    Le Maroc et l'Australie-Méridionale examinent les opportunités de coopération    Le BCIJ loue la coopération antiterroriste avec l'Espagne    Le potentiel d'Agadir Ida Outanane!    50.000 enseignants contractuels déjà en ordre de bataille    Averses orageuses fortes et temps chaud attendus vendredi et ce weekend dans plusieurs provinces ce weekend    La crise de la livre turque : est-ce vraiment un complot ?    Madona, «Berber Queen» pour son anniversaire à Marrakech    Mohamed Brahmi, le Cheikh qui veut moderniser la danse Reggada    Recrudescence de cyberattaques sur les comptes Instagram    Edito : Jeunesse d'esprit    Le Médiateur dresse son bilan : Près de 10.000 plaintes en 2017    «Hacky hack hack» : un adolescent australien de 16 ans pirate les systèmes d'Apple    Pont effondré à Gênes: encore 10 à 20 disparus selon les médias italiens    Facebook offre la diffusion de la Ligue des champions à l'Amérique latine...et la Liga à l'Asie du Sud    Israël: Netanyahu entendu par la police pour corruption présumée    Pakistan: Imran Khan sur le point d'être élu Premier ministre    Un Canadien à la tête d'Air France-KLM    Le «Ceuta est marocaine», fait refuser la nationalité espagnole à une résidente marocaine    Emploi, social, politique : Ce que propose le CESE    Pluie d'hommages mondiaux après la mort d'Aretha Franklin    Classement mensuel de la FIFA: La Maroc perd 5 places et pointe au 46ème rang    760.000 spectateurs au Festival Jawhara    Le Festival des plages Maroc Telecom touche à sa fin    Dakhla : Coup d'envoi de la 4è édition du Dakhla Downwind Challenge    Appel à l'Union    Ali Yata ou la fidélité à un grand fidèle à la patrie et au peuple    3e tour de qualification pour la Ligue des champions d'e l'UEFA : Elimination précoce de Celtic et Fenerbahçe    Cheb El Hindi se retire de la scène artistique algérienne!    La FNM rend hommage au professeur Joudia Hassar-Benslimane    Le «Momo challenge», un nouveau défi dangereux pour nos enfants ?    Les recherches de survivants continuent dans les décombres    Le Paraguay soutient la marocanité du Sahara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fouad Douiri, président
de directoire de la compagnie RMA Watanya Un champion de l'assurance
Publié dans MarocHebdo le 15 - 02 - 2008


Fouad Douiri, président
de directoire de la compagnie RMA Watanya
Un champion de l'assurance
Tout réussit à Fouad Douiri, ce jeune ingénieur, manager expérimenté et visionnaire hors pair. Il est aujourd'hui président de directoire de la compagnie d'assurance RMA Watanya alors qu'il n'a que 47 ans. Sa nomination a été entérinée par un conseil d'administration de la compagnie, tenu le jeudi 7 février 2008, sous la présidence de Othman Benjelloun. Ce dernier, séduit par le talent immense et les qualités humaines de M.Douiri, a tenu à ce que celui-ci reprenne les rênes de la société après le départ volontaire de Sébastien Castro, l'un des fondateurs de RMA Watanya et celui qui a développé la compagnie jusqu'à occuper son rang actuel.
Personne ne renie au nouveau patron de RMA Watanya ses capacités dans la gestion, sa maîtrise du secteur de l'assurance et sa grande diplomatie pour gérer les rapports humains. Même les anciens étudiants auxquels il a enseigné dans certaines écoles privées de gestion se souviennent d'un professeur qui sait communiquer et expliquer. Et sait aussi transmettre son savoir à qui veut acquérir une connaissance dans le domaine de l'assurance.
Amicale
Grand de taille, carrure athlétique, verbe facile, forte intonation, Fouad Douiri a toutes les qualités pour réussir. Lauréat de la prestigieuse école nationale des Ponts et Chaussées d'où sont sortis les plus grands managers de notre pays, il a également obtenu un doctorat à l'école des Mines de Paris en 1985. Deux grands diplômes délivrés par deux temples de formation les plus réputés et les plus cotés dans le monde. À ce titre, Fouad Douiri préside aujourd'hui l'Amicale des ingénieurs des Ponts et Chaussées, une association des anciens lauréats de cette école dans laquelle ils se retrouvent pour se remémorer les bons souvenirs des années d'études. Elle sert aussi de carrefour d'idées et de rencontres qu'aucun membre ne peut abandonner pour une raison ou pour une autre.
C'est que l'Amicale des ingénieurs des Ponts et Chaussées s'est construit une grande place dans le paysage économique national, que tous les hommes d'affaires et patrons de grands groupes sollicitent pour dénicher les oiseaux rares. Cette association regroupe aujourd'hui plus de 300 membres, dont plusieurs grands commis de l'Etat, mais également des dirigeants et cadres supérieurs d'entreprises. 85% d'entre eux exercent au Maroc et près de 28% dans l'administration, en grande partie au ministère de l'Equipement et des Transports.
Métier
Rentré au pays après une première expérience professionnelle à Paris, en tant qu'ingénieur d'études chez Campenon-Bernard, il fait ses débuts au Maroc à l'ancien Office d'exploitation des ports (Marsa Maroc actuellement), où il était désigné chef de division chargé de suivre les travaux de construction et d'équipement du terminal pétrolier du port de Mohammedia. Cette expérience a ouvert ses yeux sur beaucoup de choses, notamment le manque d'activité d'assurance dans notre pays, surtout pour ce genre de projets d'infrastructure réputés à haut risque.
Il avouera alors un amour particulier pour l'assurance, cette discipline qu'il n'a pas étudiée et dans laquelle il ne savait strictement rien sauf quelques notions apprises sur le terrain. Il décide en 1988 d'entrer à la compagnie Al Watanya sur un coup de tête. Vu son profil intéressant, ses études poussées et ses diplômes de haute facture, il se voit confier d'importantes responsabilités au sein de la compagnie. Il était notamment directeur marketing, un poste dans lequel il a brillé par son dynamisme, son esprit d'innovation et son ouverture sur la communication.
Quelques années après, Al Watanya devient la première compagnie nationale d'assurance en termes de primes collectées. On ne peut pas dire que seul Fouad Douiri a été seul à l'origine du succès de cette compagnie. Ce succès revient également en partie à l'ancien patron de celle-ci, Abdelatif Chraïbi, un homme compétent, doué et professionnel, de qui M.Douiri a dit, à maintes reprises, avoir appris le métier de l'assurance.
Après le rachat d'Al Watanya en 1999 par la RMA (Royale marocaine d'assurance) détenue par Othman Benjelloun, les deux sociétés fusionnent en une seule pour donner naissance au groupe RMA Watanya, un champion national de l'assurance. Fouad Douiri trouvera alors la parade pour mieux évoluer et mieux affirmer ses compétences. Il sera promu au poste de directeur général du nouvel ensemble, tandis que la présidence a été confiée à Saâd Bendidi qui a orchestré l'opération de fusion.
Ce dernier sera pour M.Douiri non seulement un patron, mais aussi un ami et un conseiller. Le départ de M. Bendidi a laissé un vide pour le jeune Douiri, mais il a su quand même s'imposer jusqu'à prendre récemment la présidence de directoire de la compagnie. Une consécration pour ce grand professionnel de l'assurance, qui occupe également le poste de vice-président de la fédération marocaine des sociétés d'assurance et de réassurance.
À RMA Watanya, le nom de Fouad Douiri est synonyme de performance, d'efficacité, d'éthique et de réactivité. Développement de nouveaux produits, lancement de campagnes tous azimuts et restructuration du réseau exclusif, sont là les quelques actions menées par ce jeune dirigeant à l'esprit vif et à l'œil vigilant.
Othman Benjelloun, qui l'a nommé au poste de président de directoire, sait qu'il compte sur un homme compétent qui ne recule devant rien et qui persiste sur la voie du progrès et de la réussite. Ceux qui connaissent le patron du groupe BMCE Bank, savent qu'il ne se trompe jamais de personne quand il s'agit de grandes responsabilités à assumer. Fouad Douiri est marié et père de trois enfants.