Relance économique. Le Maroc sur la bonne voie selon le FMI    PLF-2022. 26 860 postes à créer au Maroc    Urgent. Le Maroc suspend ses vols vers l'Allemagne, les Pays-bas et le Royaume-Uni à compter de ce mercredi 20 Octobre    Chine. Quatre propositions pour assurer la protection de la biodiversité    Décès d'Ahmed Snoussi, ancien diplomate, 92 ans    Pass vaccinal: un choix stratégique pour les Marocains    PLF-2022: Voici le nombre de postes budgétaires prévus    Comment le Maroc se prépare pour exploiter son "or vert"    Santé: Akdital se mobilise dans la lutte contre le cancer du sein    Abdulrazak Gurnah, prix nobel de littérature 2021    Attentat à la bombe en Syrie: 13 morts à Damas    Botola Pro D1 / IRT-FAR (2-0) : Une victoire dopante des Militaires avant le décisif match « retour » de la Coupe de la CAF    LaLiga et le monde du football se préparent pour le premier ElClasico de la saison    CAN féminine 2022 : Ce mercredi, ouverture des qualifications    Latifa Akharbach: "La pandémie a rappelé la grande utilité sociale des médias"    L'ONU désigne Omar Hilale co-président d'un groupe sur les ODD    Le Maroc à l'expo 2020 dubai: Cap sur l'émergence    Budget de l'Etat: ce que dit la note de présentation PLF 2022    Urgent. Le Maroc suspend ses vols vers l'Allemagne, les Pays-bas et le Royaume-Uni à compter de ce mercredi 20 Octobre    EEP: Le montant des programmes d'investissement (PLF 2022)    Le Maroc suspend ses vols vers l'Allemagne, les Pays-bas et le Royaume-Uni    Covid-19 : Le pass vaccinal invalide sans la troisième dose    Impôt sur les sociétés: le PLF propose une nouvelle mesure    « La coopération migratoire avec le Maroc est très bonne », estime un ambassadeur suisse    Le gouvernement néerlandais réagit aux attaques contre les consulats marocains    Afghanistan: une grenade vise un véhicule de police    Allemagne : deux ex-soldats interpellés, soupçonnés d'avoir voulu créer un commando terroriste    Le nouvel ambassadeur d'Israël au Maroc accorde un entretien à la chaîne i24news [Vidéo]    Les vandales des Consulats du Maroc à Utrecht et Den Bosch condamnés par la Justice néerlandaise    Marrakech : La Mamounia s'apprête à abriter une grande vente aux enchères organisée par Artcurial Maroc    Le détail du Projet de loi de finances 2022 [Document]    ''Femmes écrites'', un nouveau recueil de Houda El Fchtali en kiosques au Maroc et dans plusieurs pays francophones    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Projet de loi des Finances 2022 : 245 milliards d'investissement public, 3,2% de croissance anticipée    Examen des Orientations générales du PLF pour l'année budgétaire 2022    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    Le WAC domine et s'incline, le Raja s'impose face aux Libériens de LPRC Oilers    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Béni Mellal-Khénifra : Exposition collective... aux couleurs de l'automne    Daech et les Talibans : un casse-tête ou une menace ?    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Faux printemps arabes    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Participons massivement au scrutin de demain pour barrer la route aux dépravateurs : Soutenons largement le PPS pour renforcer le pôle du progrès, de la démocratie et de la modernité
Publié dans Albayane le 24 - 11 - 2011

Aujourd'hui à minuit, la campagne électorale pour les élections législatives qui se dérouleront demain, prend fin. Le Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, dans un bref entretien à Al Bayane, a insisté, en cette veillée de vote, sur «la nécessité absolue que les citoyennes et les citoyens fassent leur devoir citoyen, ce vendredi». Car, estime-t-il, «seule une participation massive et forte peut faire changer la carte politique et la débarrasser des dépravateurs potentiels ». Et, faute d'un réel vote massif, à Dieu n'en plaise,«les barons des élections continueront à sévir et à déprécier l'action politique et électorale ».
Le Secrétaire général du PPS insiste également sur «le vote utile, en faveur des candidats et des listes (femmes et jeunes) du Parti du «Livre», pour « renforcer la présence et l'action du pôle de la démocratie, de la justice sociale et de la modernité ». Le Secrétaire général du PPS saisit cette occasion pour appeler, de nouveau, les citoyennes et les citoyens à faire confiance aux candidats du Parti, connu pour ses combats et sa fidélité aux intérêts du pays et du peuple.
« Les candidats que nous proposons à la Nation ont été choisis démocratiquement. Ils sont les meilleurs parmi les meilleurs, des jeunes, des cadres, des compétences reconnues et des citoyens militants pour le progrès et un avenir plus stable et prospère pour le pays».
Le PPS a clairement cadré son engagement à l'adresse de chaque citoyenne et citoyen, par le biais d'une double responsabilité et un deal gagnant-gagnant : Le PPS et ses candidats ont la responsabilité de « l'engagement et de la reddition des comptes ». Aux citoyens revient la responsabilité du «vote responsable et du soutien au PPS ».
Nabil Benabdellah : Les urnes accorderont une majorité parlementaire progressiste : «J'espère que le PPS créera la surprise»
Le secrétaire général du Parti du Progrès et du socialisme (PPS) est confiant en le triomphe d'une majorité progressiste. Nabil Benabdellah qui intervenait, mardi soir, à Errachidia, lors d'un meeting populaire est clair : « Les urnes doivent dégager une majorité progressiste et le gouvernement prochain doit être composé des partis de la koutla démocratique». Seul un gouvernement homogène de cette trempe est en mesure d'affronter les challenges de l'avenir. Devant un grand public, dont beaucoup de sympathisants du PPS, Benabdellah a ajouté que « cela fait des décennies que les corrupteurs et professionnels de la fraude électorale sévissent sans compte… venu donc le temps où ils doivent être écartés du champ politique, seuls les vrais partis doivent rester». Dans ce cadre, il a fait savoir que le PPS sera la surprise de ces échéances électorales, grâce au sérieux du parti, son intégrité et ses thèses, mais aussi à la faveur de l'honnêteté et de l'abnégation de ses candidats accrédités dans les différentes circonscriptions. Le PPS, omniprésent sur la scène politique, sera également présent lors des élections communales avec le même esprit et la même ferveur : dénoncer les déviations, et contribuer à l'édification moderne et démocratique. Ce sont, dit-il, deux voies parallèles et l'une est liée automatiquement à l'autre. Pour ce, il a appelé les citoyens à aller voter massivement pour barrer la route, une fois pour toutes, aux habitués de la dépravation, de la corruption et des acheteurs des consciences publiques, se disant compréhensif des raisons de certaines voix et de certains appels, mais, la solution ne résiderait aucunement dans une fuite en avant injustifiée et infructueuse, plutôt dans la participation et dans le courage d'attaquer l'option démocratique. « Le boycott est la solution la plus facile et sert parfaitement les visées des fraudeurs et des corrupteurs. Dans un parler libre, spontané, réaliste et franc, le secrétaire général du PPS s'est dit en faveur de plans de développements spécifiques pour les régions, longtemps marginalisées, dont celle du Tafilalet. « La ville d'Errachidia mérite une infrastructure à la hauteur et son aéroport doit être désormais fonctionnel afin d'élancer le rythme d'échange et de contribuer à davantage de désenclavement aérien », dit-il. Par ailleurs, les militants du PPS, sereins et confiants en leurs candidats, mènent une campagne assez propre, où le Livre se présente comme étant un représentant des ambitions des jeunes, des femmes, des intellectuels, mais aussi d'un avenir prometteur pour les classes défavorisées. Dans ce cadre, Nabil Benabdellah n'a pas fait dans la démagogie électorale, en soulignant que son parti était et reste toujours prêt à rendre les comptes aux citoyens sur l'expérience et les responsabilités de ses membres, que ce soit dans le cadre de la députation ou au niveau des échéances communales. Voilà ce qui convient parfaitement à l'esprit de la nouvelle Constitution.
Anas Azizi
Les leaders du PPS montent en ligne
Abdeslam Seddiki : «le parti vaincra»
La campagne électorale, menée par le parti du progrès et du socialisme dans la région de Taza-Taounate-Al Hoceima, se déroule dans de meilleures conditions. Une campagne originale. Des militants du parti et des sympathisants sont mobilisés tout le temps obtenir de bons résultats. Ils partent à la rencontre des citoyennes et des citoyens dans les différentes zones de cette région, lors des meetings et dans les souks hebdomadaires. Eu égard à l'accueil chaleureux réservé par les citoyennes et les citoyens au «Livre», nous sommes convaincus que le parti vaincra dans cette bataille électorale qui est une étape cruciale dans le processus démocratique du pays. Et il s'est avéré que le slogan choisi par le parti «la dignité maintenant» est efficace.
Nouzha Skalli : renforcer le capital de notre militantisme
Par sa campagne électorale, le PPS avec ses militantes et ses militants donne un nouveau visage, voire une image positive à l'action politique et ce en adoptant une politique de proximité, de partenariat et d'engagement avec les citoyens. Notre parti a présenté lors de ces élections de nouveaux visages, jeunes dotés d'une compétence intellectuelle très élevée. Cela ne fait que renforcer le capital de notre militantisme qui a été et est toujours au service des citoyens et citoyennes. Certainement, les citoyens apprécient cette particularité qui caractérise nos candidates et candidats. Je souligne que lors de notre campagne de communication au niveau de la liste nationale, nous avons trouvé un écho favorable auprès de la population, surtout que nous menons une campagne basée sur une approche genre. A titre d'exemple et lors de nos visites au Douar Sidi Masoud avec notre camarade Saïd El Menjra, candidat du parti dans la circonscription locale Aïn Chock, nous avons mené des discussions avec les deux sexes en écoutant les priorités de chacun d'eux. Cela nous a permis de créer un climat favorable caractérisé par l'écoute et de plus amples échanges. Les électeurs considèrent que notre devise « la dignité » ne peut se concrétiser que par la satisfaction de leurs besoins vitaux économiques et sociaux. Cela a un sens profond et mis la responsabilité des candidats et candidates en première ligne.
Khalid Naciri : les valeurs nobles au dessus de tous calculs
La campagne communicationnelle et politique entamée par notre parti demeure étroitement attaché à notre identité qui constitue un espace d'une pratique politique noble. La qualité de nos candidats et candidates et de notre discours adressé aux citoyens témoigne du caractère distingué de notre parti qui place les principes et les valeurs au dessus de tous calculs et loin de la démagogie et le populisme et les promesses vides de sens. La compréhension et la confiance que réservent les citoyens à nos candidats témoignent du fait que la construction démocratique en cours a toujours besoin du PPS. Et les résultats positifs que notre parti va réaliser est un indicateur d'espoir pour l'avenir de notre pays.
«La dignité maintenant» traduit les attentes profondes de la population marocaine et sans doute reflète ce que les citoyens attendent avec consistance. Le programme complet, ambitieux et réaliste élaboré par notre parti pour entamer la bataille électorale ne fait en fin de compte que traduire les valeurs de la dignité et de la citoyenneté.
Ahmed Zaki : une lourde responsabilité du futur gouvernement
On constate lors du déroulement de la campagne électorale une totale mobilisation de toutes les composantes du parti : militantes et militants et sympathisants et ce contrairement à d'autres partis politiques. La campagne électorale des candidats et candidates du PPS se base sur la communication avec les citoyens et citoyennes. Cela constitue une occasion pour plus d'échanges d'opinion et avis et entamer des débats autour des questions qui préoccupent les diverses catégories de la société marocaine. Les électeurs qui connaissent bien notre passé de militantisme et notre glorieuse histoire ont réservé un accueil chaleureux à tous nos candidats. Les citoyens marocains aspirent à ce que l'opération électorale se déroulera en totale transparence et intégrité. Ils s'attendent aussi que le Maroc puisse entamer une étape de réformes plus profondes. Et cela ne peut se réaliser que par la moralisation de la vie publique, la lutte contre la corruption et la promotion du développement et ce pour faire face au chômage tout en veillant à l'amélioration des prestations des divers secteurs sociaux, tels la sante l'éducation et l'habitat… Ainsi, la devise de notre parti dans cette campagne « la dignité maintenant » reflète auprès des citoyens la lourde responsabilité que devra assumer le futur gouvernement qui sera élu démocratiquement et conformément aux choix des citoyens.
Mohamed Khoukhchani : «Une campagne de proximité»
La campagne électorale dans la région de l'Oriental se poursuit à un rythme soutenu. Les militants du parti du progrès et du socialisme et ses nombreux sympathisants dans cette région optent pour le contact direct avec la population locale dans les différentes zones, les douars, les souks hebdomadaires. Ils expliquent aux citoyennes et citoyens les différents axes du programme du PPS, sa stratégie et sa vision globale après la validation de la nouvelle Constitution. Nous avons des présenté dans cette région, comme d'ailleurs dans toutes les autres circonscriptions, des candidats intègres, compétents et capables d'apporter une valeur ajoutée à la nouvelle institution qui sera mise en place à partir de ces élections. La camarade Aïcha El Makrini, avocate, membre du comité central conduit la liste du «Livre» dans cette circonscription. Sa candidature a été très bien accueillie par les jeunes et moins jeunes de la région. Aïcha mène sa campagne en s'adressant aux habitants en dialecte arabe et tamazight. Et n'oublions pas que notre parti a été la première formation politique qui a appelé à la constitutionnalisation de l'Amazigh.
Fatima Ferhat : le début du changement
Le coup d'envoi de la campagne électorale dans la circonscription électorale Al-Fida Derb Sultan a été donné par le secrétaire général du parti qui a participé avec nous dans une tournée de communication. Nous avons été bien accueillies par les citoyens. Notons que la majorité de la population de cette circonscription souffre de la précarité sociale. Et nous étions l'un des premiers partis qui a tissé des contacts avec cette population. Le comité de soutien mène une campagne bien organisée dans divers quartiers. Nous avons eu également des rencontres avec les jeunes notamment ceux qui affichent un comportement de désintéressement à toute participation. Mais cela n'empêche qu'ils ont écouté nos explications et propositions avec soin. Je souligne que tous nos rencontres avec les citoyens ont été organisées dans un cadre de respect et d'échanges mutuels. Je précise que notre devise « La dignité » jouit d'un écho favorable auprès des citoyens, aspirant à ce qu'elle soit concrétisée. Soulignons que beaucoup de citoyens considèrent que ce slogan n'est que le début du changement. Pour ce faire, leur participation à ce scrutin demeure d'une importance cruciale.
Karim Naitlhou : une campagne sans précédent
Notre parti entame dans la région de Meknès-Tafilalet une campagne sans précédent. Le ralliement de nos candidats et militants aux citoyens et la défense de leurs principales causes et ce depuis des lustres en témoignent. Notre histoire de militantisme prouve que nous étions toujours à côté du peuple. Nous menons une campagne clean avec des cadres jeunes, militants et compétents, sous le signe « La dignité maintenant. » C'est un slogan qui résume en substance les grandes lignes de notre programme et reflète notre ralliement aux grandes questions qui préoccupent toute la nation (L'accès au logement, santé, éducation..). Evidemment, tout cela se fait dans le cadre d'une approche participative dont l'acteur principal est le citoyen. Je souligne que les citoyens affichent une attitude positive envers notre parti, étant donné que nos camarades mènent une campagne sérieuse avec la participation et l'implication de tous les sympathisant et militants…
Nous veillons à concrétiser tous nos objectifs mais cela est tributaire des résultats du 25 novembre qui vont certainement crédibiliser l'action du futur parlement.
Anas Doukkali : établir une culture de confiance
La campagne électorale est sur le point de prendre fin. Je souligne que les contacts directs avec les citoyennes et citoyens dès les premiers jours de la campagne se sont déroulés d'une manière très positive, notamment avec les catégories sociales marginalisées. Je précise aussi que nos militants et militantes doivent déployer plus d'efforts pour établir une certaine culture de confiance auprès des citoyens et les encourager à participer massivement au scrutin de 25 novembre, et les sensibiliser de leurs responsabilités dans ce contexte marqué par une nouvelle donne politique et qui requiert une nouvelle élite politique au niveau parlementaire et gouvernemental, voire des élites capables de concrétiser l'esprit de la Constitution et qui aura un impact sur le statut du citoyen, Je vous signale que notre campagne menée d'une manière sérieuse et la méthode adoptée pour la sélection de la liste nationale a laisse ont laissé un écho positif auprès des jeunes et ont donné plus de crédibilité à nos engagements en tant que candidats. Les citoyens de la capitale considèrent que notre slogan « La dignité maintenant » traduit leurs préoccupations. Pour eux, c'est le slogan idéal pour lutter contre les corrupteurs et garantir l'élection d'une institution législative plus crédible.
Mustapha Addichane : un rendez-vous avec l'histoire
Le scrutin historique du 25 novembre aura lieu demain. Il constitue une étape décisive dans la construction d'un Etat moderne et démocratique. Conscient de l'importance de cette étape, le PPS a mobilisé toutes ses ressources humaines au niveau local, régional et national pour qu'il soit au rendez-vous avec l'histoire comme il l'était d toujours. Bref, des dizaines de militantes et militants œuvrent sans désemparer….
Hussein El Ouardi : un programme très fort
C'est une campagne très honorable que mène notre parti. Je pense que le PPS va réaliser un succès lors de ces échéances. J'ai constaté que la plupart des professionnels de la santé et les staffs médicaux témoignent de la qualité et du haut niveau de notre campagne. Cela me rend plus optimiste quant aux résultats que nous allons réaliser. Je souligne que nous avons un programme très fort et nous menons un travail quotidien et permanent en particulier avec la population casablancaise.
Abdessamad Zemzmi : une campagne saine et intègre
La campagne électorale est une campagne politique basée sur le contact direct avec les citoyens dans le cadre des rassemblements. Notre travail consiste à écouter les citoyens et leur expliquer le contenu de notre programme électoral. Le sens de notre devise « La dignité » traduit parfaitement les enjeux de l'étape actuelle et correspond parfaitement aux attentes des citoyens marocains. Notre campagne est le couronnement d'un travail permanent et quotidien que nous effectuons depuis plusieurs années et ce on adoptant une approche de proximité et de communication permanente. Tout cela a fait que notre campagne soit saine et intègre, appréciée par tous les citoyens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.