Al Boraq sur la bonne voie    Elalamy : Le Maroc ne ménagera aucun effort pour continuer le développement de son industrie automobile    BTI Bank signe une convention avec la Confédération Marocaine de TPE-PME    Trafic de drogues : Gros coup de filet de la DGSN à Tan-Tan    ‘‘Lire Casablanca'', une référence sur l'histoire architecturale et urbanistique de Dar El Beida    Marrakech fête le 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits d'enfants    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    Le film « Adam » fait un beau parcours à l'international    Inzegane : Arrêté pour avoir fait chanter une jeune fille    Secousse tellurique de magnitude 3,1 dans la province de Midelt    Le FIFM célèbre le parcours de quatre grandes figures du cinéma international    La Tunisie instaure des cours d'éducation sexuelle, une première dans le monde islamique    Futsal: la sélection marocaine des personnes de petite taille affronte l'Egypte    Communiqué du Bureau politique du PPS    La CMR finalise sa stratégie de transformation digitale 2020-2024    Le 19 novembre décrété «Journée du Maroc à Los Angeles»    Amnesty: Le modèle économique de Facebook et Google est une « menace » pour les « droits humains »    Mali. Peine de mort prononcée pour l'homme qui a tué un imam    Le départ de Mustapha Iznasni : des témoignages    Nouvelle distinction pour Auto Hall    Le Maroc s'achète 36 hélicoptères Apache AH-64E américains    Affaire ukrainienne: Un ambassadeur dit avoir « suivi les ordres » de Trump    Le roi saoudien appelle l'Iran à renoncer à son « idéologie expansionniste »    Hay Mohammadi: accueil triomphal pour l'équipe du TAS    «La formation un maillon parmi tant d'autres pour structurer la filière musicale»    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    48es Assises de l'Union internationale de la presse francophone : Latifa Akharbach anime une table ronde    Immobilier. Toujours pas de corrélation entre transactions et prix    Ce vendredi, alerte météo dans plusieurs provinces du royaume    Accidents de la circulation : 9 morts et 1.711 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Edito : Modèle    Le Maroc que nous voulons...    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    Driss Lachguar : Il est nécessaire de doter les femmes des compétences scientifiques et d'encadrement    La bonne opération du Onze national à Bujumbura    L'EN des locaux déroule face à la Guinée    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    Les joueurs de basketball au Maroc s'organisent    Habib El Malki et Fatiha Saddas élus au Conseil de l'Alliance progressiste    Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture    Les prix des actifs immobiliers repartent à la hausse    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Les nouveautés en matière de géologie du quaternaire en débat à Kénitra    La richesse du patrimoine culturel africain célébrée à Mohammédia    Nouvelle édition du Festival international des écoles de cinéma de Tétouan    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival international du film de Dubaï
Publié dans Albayane le 19 - 12 - 2012


Le Marocain Kamal El Mahouti remporte
le prix du meilleur réalisateur
Le Marocain Kamal El Mahouti a remporté, dimanche à Dubaï, le prix du meilleur réalisateur dans la catégorie de Muhr de création arabe, pour son film «Khouya» (mon frère), lors de la 9ème édition du Festival international du film de Dubaï, qui s'est tenue du 7 au 16 décembre à Dubaï.
Le premier long-métrage de fiction de Kamal Mahouti, «Mon frère» décrit l'immersion total d'un peintre dans son art après une déception sentimentale. Réservé et solitaire, Mo Bensalah, qui vivait dans un petit appartement H.L.M. de la région parisienne n'arrivait pas à se défaire de son passé. Hanté par le fantôme de son frère, il décide de retourner au Maroc pour l'affronter. «Khouya» est un film pictural et sensoriel dont le héros est tiraillé entre deux pays, au rythme de la musique gnaoua.
Le film «Wajda» de la réalisatrice saoudienne Haïfa Mansour a été doublement prix lors de cette édition, en remportant les prix de meilleur actrice décerné à la comédienne Waad Mohammed et de meilleur film arabe de fiction.
L'acteur égyptien Amr Waked a reçu le prix du meilleur acteur pour son rôle dans le film «Winter of discountent», alors que le prix «Murh» émirati a été attribué au film «The Goat's Head» de son réalisateur émirati, Juma Al Sahli.
Le réalisateur palestinien Khalid Jarar s'est aussi démarqué lors de cette édition du festival de Dubaï par son film documentaire «Infiltrators», en gagnant le prix de la Fédération internationale de la presse cinématographique dans la catégorie documentaire (FIPRESCI-Documentary), tandis que le prix de la FIPRESC du meilleur film est revenu à la réalisatrice algérienne Djamila sahraoui, pour son film «Yema».
Le «Dubai Expo 2020 People's Choice Award» a été remis au film français «Ernest et Célestine» réalisé par Benjamin Renner et Vincent Patar, et au film suédois «Bekas» de son réalisateur Karzan Kader.
«Familial Fever» de son réalisateur jordanien Amr Abdelhadi a remporté, quant à lui, le prix de FIPRESCI des courts-métrages.
Dans la catégorie «Muhr» arabe des films documentaires, une mention spéciale a été décernée au film libanais «My Father looks like Abdel Nasser», de son réalisateur Farah Kassem, alors que le prix du meilleur réalisateur est revenu à la réalisatrice tunisienne Hinde Boujemaa pour «It was better tomorrow».
La soirée de clôture a été marquée par un hommage rendu à l'acteur égyptien Mahmoud Abdel Aziz et au réalisateur britannique Michael Apthid.
La 9ème édition du festival a connu la projection de 158 films représentant 61 pays dont le Maroc, qui a participé dans la compétition officielle par trois longs-métrages qui ont concouru aux côtés de 13 films d'autres pays arabes pour le Prix «Muhr» de création arabe.
Il s'agit du film «Zero» de Nour Eddine Lekhmari, «Defining Love, a failed attempt» de Hakim Belabbes et «Mon frère» de Kamal El Mahouti.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.