Bourita : la PEV est plus que nécessaire en ces temps de crise    Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des Fédérations interprofessionnelles    Tout savoir sur le budget sectoriel 2021    Black Friday. Orange casse les prix    Ligue des Champions de la CAF : Al Ahly et le Zamalek SC s'affrontent dans la finale du siècle    Diego Maradona enterré dans un cimetière de Buenos Aires    Affaire de la fillette torturée par sa mère à Larache: ce qu'a décidé la justice    Erreur de dosage pour le vaccin AstraZeneca : les précisions du Dr Samir Machour    Covid-19 au Maroc: voici la date des premières vaccinations    Sida Maroc : 73% des cas savent qu'ils sont atteints    La CGEM et l'IFC s'engagent pour l'employabilité des femmes    Guergarat. L'appui du batonnier Jean-Claude Muyambo et l'alliance des amitiés Congo-Maroc    UM6P : quatre chercheurs distingués par l'Université de Stanford    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 27 novembre    Covid-19 : La Russie promeut «Sputnik» au Maroc    Ce que coûtent les violences physiques et sexuelles par victime (HCP)    El Guerguarat: l'ambassadeur du Maroc à Genève recadre la délégation de la Namibie    Le bel hommage des joueurs de Naples à Maradona    Rencontre    L'appel de Johnny Depp rejetée dans l' affaire "The Sun "    Vernissage à Salé d' une exposition collective d' art contemporain autour du patrimoine marocain    Message de condoléances du roi Mohammed VI au président du Niger    Ils usurpent l'identité de Mehdi Qotbi pour acquérir des objets d'art antique    CAF : Ahmad Ahmad se scandalise et accuse la FIFA !    Tennis : À l'A.C.S.A... sympathique et conviviale    Le Mexique veut en finir avec le " machisme qui tue "    Le Bahreïn décide d'ouvrir un Consulat Général à Laâyoune    Au-delà des bonnes intentions, Biden confronté à des défis internationaux complexes    « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement »: Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    La RAM renforce son programme de vols internationaux    Le Parlement européen vote une résolution d'urgence sur la détérioration des libertés en Algérie    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19, le vaccin est là !    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    Belle opération de la Marine royale à Nador    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Indivisibili» rafle le grand prix Tamouda
Publié dans Albayane le 03 - 04 - 2017

Le long-métrage «Indivisibili» du réalisateur italien Edouardo De Engilis a raflé le grand prix Tamouda dans la catégorie long métrage de la 23e édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (25 mars-1 avril), qui a clôturé sa programmation samedi soir dans la ville de la Colombe blanche.
Le jury du prix Tamouda dans la catégorie long métrage a décerné la mention spéciale aux films «Headbang Lullaby» de Hicham Lasri (Maroc) et «Park» de Sofia Exarchou (Grèce/Pologne).
Le prix de la critique (Mustapha Messnaoui) a, quant à lui, été remis à «Godless» de la Bulgare Ralitza Petrova, un film qui a également remporté le prix spécial jury Mohamed Reggab.
Le film «A Good Wife» de Marjana Karanović (Serbie/Bosnia/Croatia) a remporté le prix de première œuvre Azzedine Meddour, tandis que l'actrice espagnole Carmen Machi a remporté le prix de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans le film «la puerta abierta» de Marina Seresski (Espagne).
L'acteur Amr Saad a remporté le prix de la meilleure intérprétation masculine pour son rôle dans le film «Mawlana» du réalisateur égyptien Magdi Ahmed Ali.
Dans la catégorie long métrage, douze films appartenant à 15 pays de la Méditerranée étaient en lice pour le grand prix Tamouda d'Or du Festival, ainsi que pour les prix spécial jury Mohamed Reggab, de première œuvre Azzedine Meddour, des meilleures interprétations féminine et masculine et du jury critique Mustapha Messnaoui.
Il s'agit de «Paris la blanche» de Lidia Terki (France), «La puerta abierta» de Marina Seresesky (Espagne), «Tramontane de Vatche Boulghourjian » (Liban), «Demain dès l'Aube» de Lotfi Achour (Tunisie- France), «Indivisibili» d'Edoardo De Angelis (Italie), «A Good Wife» de Karanović (Serbie/Bosnia/Croatia), «Amerika Square» de Yannis Sakaridis (Grèce), «Godless» de Ralitza Petrova (Bulgarie / Danemark / France), «Park» de Sofia Exarchou (Grèce/Pologne), «My Father's Wings» de Kivanc Sezer (Turquie), «Mawlana» d'Ahmed Majdi Ali (Egypte) et «Headbang Lullaby» de Hicham Lasri (Maroc).
Dans la catégorie documentaire, le prix première œuvre a été décerné au film «Islam pour mémoire» de Bénédicte Pagnot (France), qui a remporté la mention spéciale de la commission du spécial jury, dont le prix a été remis au film «Mail yarzail» de la réalisatrice libanaise Ilian Rahib.
Dans la même catégorie, le prix de la ville de Tétouan a été décerné au film documentaire «la terre abandonnée» du réalisateur belge Gil Laurent qui a perdu la vie dans un attentat terroriste en 2016 à Bruxelles. Dans la catégorie documentaire, les douze films en compétition sont: « Islam pour «mémoire» de Bénédicte Pagnot (France), «Delta Park» de Karine Devilliers et Mario Brenta (Belgique/Italie), «Hizam» de Hamid Benam (Algérie /France), «Histoire de Sanae» de Rogena Bassaly (Egypte), «Un dia vi 10 000 elefantes» d'Alex Guimera et Juan Pajares (Espagne), «La terre abandonnée» de Gilles Laurent (Belgique), «Bouchra : rêves en mouvement» de Khalid El Hasnaoui (Maroc), «Asphalt» d'Ali Hammoud (Liban), «Tout était un beau rêve– LE «Frenchie» de Vukowar de Branko Istvancic (Croatie), «Weldek Rajel» de Ben Youssef Heifel (Tunisie), «Mayal Ya Ghazal» de Jocelyne Abi Gebrayel (Liban) et «Kazarken – En creusant» de Güldem Durmaz (Belgique/France).
Lors de la cérémonie de clôture de la 23 édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, un vibrant hommage a été rendu à l'acteur marocain Mohamed Khouyi et à l'actrice espagnole Ana Fernandez.
Présidé par le réalisateur grec Panos Karkanevatos, le jury de la compétition long métrage a été composé de la journaliste marocaine Fatima Loukili, l'actrice espagnole Cristina Plazas, de la journaliste et critique italienne Cristiana Paterno, du critique français Francis Bordat, et de l'actrice ivoirienne Kadhy Touré.
Le jury des films documentaires, présidé par le cinéaste français Thomas Bauer, était composé de la critique italienne Patrizia Pistagnezi, de la réalisatrice espagnole Fatima Luzardo, de la chercheuse belge Annick Ghijzelings et de Mohamed Chouika (Maroc).
Le célèbre chanteur et musicien marocain, Abdelawahab Doukkali a été l'invité d'honneur de la 23e édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, organisé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.
Cet événement cinématographique a aussi rendu un vibrant hommage aux acteurs Khalid Sawi (Egypte), à Ana Fernanandez (Espagne) et à Saâdia Labib et Mohamed Khouyi (Maroc).
«Le Ruisseau, le Pré Vert et le Doux Visage», un long métrage du réalisateur égyptien Yousry Nasrallah a ouvert le bal de cette édition dans la salle de théâtre du Cinéma Espagnol, tandis que le film français «Il a déjà tes yeux» de Lucien-Jean Baptiste a été projeté en clôture du Festival.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.