Bras de fer autour de Mellilia    La HACA sévit contre les dérapages : Carton rouge pour Radio Mars    Projet de loi organique sur la grève. L'impasse !    Procédure pénale. Aujjar livre sa copie    Sacré Maroc (12)    Habib El Malki invité à participer à la réunion de l'Assemblée parlementaire du Commonwealth    Le premier vice-président de la Chambre des conseillers décoré    Le Maroc primé à Libreville pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de la femme    Maroc : 74% des ménages équipés en accès internet    Compact II : La CGEM et le MCA-Morocco main dans la main    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: Les chiffres montrent une nouvelle piste pour l'inclusion    Trésor: 4,6 milliards de DH de dividendes à fin juin    Al Omrane et le CNRST s'allient pour promouvoir la recherche en matière d'habitat    Commission des investissements : 9 projets à l'étude pour 5 MMDH    Hausse historique de 26,54% :Transport aérien : Plus de deux millions de passagers en juin    Les aviculteurs font leur bilan dans le cadre du Plan Maroc Vert    Trump se défend de tout racisme, silence des leaders républicains    Ursula von der Leyen verdit son discours pour convaincre le Parlement européen    La géopolitique du Maroc dans un nouvel ordre mondial en crise    L'Egypte expulse des supporters algériens après la demi-finale de la CAN    Au moins 180 morts de la mousson en Asie du Sud    Une délégation d'éminents hommes d'affaires africains en visite au Maroc    PSA augmente de 4,7% sa part de marché au Maroc    France. 282 personnes interpellées après la victoire de l'Algérie    L'organisation des Jeux Africains est un défi pour le Maroc, dixit Talbi Alami    Achraf Bencherki rejoint le Zamalek    La décision du TAS avant la fin du mois en cours    La FRMF dément la démission de Hervé Renard    Karaté. Le Maroc champion d'Afrique    L'Algérie mobilise 28 avions pour la finale    Un ancien footballeur sud-africain tué par balles    Football marocain : Les vraies questions à poser sur ce sport-passion    La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire    Des braqueurs de camions sous les verrous    La plage Ba Kassem à Tanger hisse le Pavillon bleu pour la septième année consécutive    Lutte contre le sida en 2018: Ombres et lumière    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: A 33 contre 28, les jeux arrivent devant les espaces verts    Résultats du Bac: Nouveau record!    Le Groupe scolaire Jacques Chirac homologué    Rendez-vous, ce soir, avec l'éclipse lunaire    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    Il était une fois Hassan Megri    L'actrice Lashana Lynch va devenir l'agent 007 mais James Bond reste un homme    De l'urgence d'un plan «Maroc Culture»    The «Morocco Corner» s'invite chez les Vikings    Vers la création d'une Caisse sociale pour les auteurs    Farid Chamekh : "Il faut s'inspirer de tout, sans plagier bien sûr"    Le Maroc, invité d'honneur de la Foire internationale du livre de Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mairie de Casablanca: La propreté renvoyée aux calendes grecques
Publié dans Albayane le 21 - 10 - 2018

Le conseil de la ville de Casablanca a clôturé jeudi sa session ordinaire du mois d'octobre dans «la malpropreté». En effet, le point portant sur cette dernière question dans l'ordre du jour de cette session a été reporté à une date ultérieure.
Les élus de la mairie n'ont pas pu cerner les cahiers des charges relatifs à la gestion déléguée de ce secteur même si l'appel d'offres, lancé en été, devait être bouclé en septembre par le choix d'une entreprise ou groupe d'entreprises répondant aux critères exigés par la mairie de Casablanca. Du coup, ce secteur, hautement sensible, demeurera dans sa phase transitoire, en attendant de trouver une nouvelle formule consistant en des réglages dans les cahiers des charges avant de relancer la procédure.
Résultat des courses : la ville blanche restera otage d'une gestion transitoire du secteur du ramassage des ordures ménagères jusqu'à nouvel ordre. Ainsi, la mairie de Casablanca, qui avait résilié les contrats liant la commune urbaine aux entreprises Sita Blanca et Avderda, n'aurait pas une vision claire quant au démarrage des services dans leur nouvelle configuration après l'appel international à la concurrence qui serait avéré infructueux. Cette opération consistant en la mise en place d'un nouveau système de collecte des déchets ménagers sur une période de sept ou dix ans, est chapeauté par la société de développement local (SDL), «Casablanca prestations».
La mairie, qui a reporté la question relative à la gestion de ses ordures, a validé la création deux nouvelles SDL. La première sera chargée de gérer les abattoirs alors que la seconde s'occupera de l'Environnement. Ces deux sociétés de développement locales s'ajouteront ainsi à celles déjà mises en place, à savoir «Casablanca aménagement», «Casablanca Events et animation», «Casablanca prestations» et «Casa transports».
Lors de cette session d'octobre, la mairie de Casablanca a approuvé son budget pour l'exercice de l'année 2019, en dépit de quelques interventions timides de l'opposition qui reste minoritaire. Après cette approbation du budget, la mairie sera donc appelée à activer la procédure de mise en place du nouveau système de ramassage des ordures ménagères et d'effectuer le suivi de la gouvernance locale, désormais iplotée par les sociétés de développement local (SDL).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.