Un élan haussier royal!    Lydec se rattrape au second semestre 2018    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Vidéo-MSC2019 : La formule de Lavrov qui a fait mouche    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'art martial et la manière
Publié dans Albayane le 13 - 11 - 2018

«Les arts martiaux nous apprennent que, plus on excelle dans la pratique, moins on est enclin à la violence», dit-on. Car, ce sport intègre surtout une dimension spirituelle et morale avant d'apprendre les techniques de contrôle de toute situation conflictuelle. C'est dans cet esprit que maitre Ahmed El Atlassy, natif de Khemisset, forme et encadre des jeunes et moins jeunes, depuis longtemps, à l'art martial aiki-jutsu, après avoir investi de longues années en aikido, en karaté et autres disciplines.
En effet, c'est en 1981 que Shihan Ahmed EL Atlassy découvrit l'Aïkido dans les couloirs d'une école dirigée par Me Mazouzi Abderrahim. Ce fut le début d'une nouvelle ère dans sa carrière martiale. Car, à partir de cette date que Shihan Ahmed El Atlassy est devenu un maître digne de son art avec un palmarès riche en exploits. Animé d'une ferme volonté et d'une passion infinie pour les arts martiaux, maitre El Atlassy s'investit à fond, découvre et innove dans ce domaine. Ainsi, en 1997, une réunion du comité d'experts en Aïkado présidée par Me Mazouzi, dont Shihan Ahmed EL Atlassy est membre, a été tenue pour donner un nouveau souffle à ses perspectives en découvrant l'Aïki-Jutsu, un art martial ancestral au japon, aux mains de Maître J.R. Maroteaux qui, depuis lors, assura une supervision et un recyclage technique de haut niveau aux experts marocains avec Shihan Ahmed El Atlassy, l'un des membres fondateurs ayant suivi l'enseignement de cet art martial source de l' Aïkado. Quatrième Dan en aikido et septième Dan en aiki-jutsu, maitre EL Atlassy remplit ses fonctions en tant que chef instructeur, responsable régional et Directeur national adjoint (DNA), membre du comité national responsable de l'organisation et anime périodiquement des stages au niveau national. Au sein du Club El Atlassy Dubo Club Dojo Samurai au 182, boulevard Anoual à Casablanca, ou dans d'autres espaces de stages, Maître El Atlassy n'est pas du genre à se vanter de la richesse de son passé. Il n'en a pas besoin. Titulaire d'un diplôme d'enseignement de troisième degré, El Atlassy est un sage qui ne force jamais ses élèves à travailler. Il les encourage et les motive à le faire, de façon adroite et intelligente. Une philosophie apprise auprès des fondateurs de cet art martial.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.