Coronavirus: 12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    Coronavirus/Juve: le salaire de Cristiano Ronaldo va baisser    Covid-19: 319 nouveaux décès en France, 2.314 au total    McDonald's lance son initiative « Meta7dine »    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    Nasr Mégri chante « Corona »    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Le ministère public incite à plus de rigueur dans l'application du nouveau dispositif juridique    Différend entre la CGEM et le GPBM    Tramway: Explications sur l'interruption temporaire de ligne T1    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Météo: les températures prévues ce samedi 28 mars au Maroc    Coronavirus: coup dur pour Hassan El Fad (PHOTO)    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    La médecine militaire à la rescousse    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Merkel, Pedro Sanchez, Tsipras… à Marrakech
Publié dans Albayane le 11 - 12 - 2018

Malgré des réticences, des retraits de certains Etats, des controverses … le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a finalement été adopté par consensus très tôt, lundi matin, bien avant la cérémonie d'ouverture. L'annonce en a été faite le même jour par le porte-parole de la Conférence, lors d'un point de presse. Au total, ce sont 164 Etats présents à Marrakech, soit 83 chefs d'Etats et gouvernements et 81 délégués, qui ont décidé de soutenir ce Pacte. Pour l'instant, 6 Etats, dont la Suisse, Israël, la Bulgarie, l'Estonie, la Slovénie, l'Italie… sont encore indécis et 10 autres s'en sont retirés définitivement.
Les controverses autour du Pacte mondial ne seront pas parvenues à arrêter la tenue de la conférence de l'ONU. La Conférence internationale pour l'adoption du Pacte mondial pour les migrations a bel et bien ouvert ses portes hier. Dès 7H30, ils étaient nombreux (médias, société civile, ONGS, délégués des gouvernements, secteur public, secteur privé…) à se diriger vers le site de Bab Ighli. Ce sont un peu plus de 700 représentants de plus de 150 gouvernements, avec à la clé de hautes personnalités, chefs d'Etat, de gouvernement…dont la Chancelière allemande Angela Merkel, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, le premier ministre grec Alexis Tsipras… qui ont pris part à la cérémonie d'ouverture de la conférence, qui statuera pendant deux jours sur l'avenir de la gestion migratoire à l'échelle mondiale pour les prochaines années.
Après des mots de bienvenue d'Antonio Guterres, secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Nasser Bourita, ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Maroc, a été élu à l'unanimité en tant que président de la conférence, en charge de conduire les échanges et dialogues durant la conférence. «Si nous sommes réunis ici aujourd'hui, c'est parce que nous mesurons plus que jamais, et sur la thématique migratoire plus qu'ailleurs que notre interdépendance est réelle autant que notre responsabilité est partagée. Nous sommes incontournables les uns pour les autres. Nous avons fait la preuve de lucidité en optant pour un cadre multilatéral et global», a déclaré Bourita, une fois ses fonctions prises.
Dès les premières phrases de son discours, le SG de l'ONU a pour sa part salué les participants à la Conférence, qui soutiennent le Pacte. «Vous êtes ici parce que vous reconnaissez l'importance de cette conférence comme une feuille de route pour prévenir la souffrance et le chao et pour proposer des stratégies opératoires qui bénéficieront à tous», a-t-il déclaré.
Emboitant le pas au SG de l'ONU, plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement africains, européens et américains se sont adressés aux délégués à la conférence, dont le président de l'Union des Comores, Azai Assoumani, qui a représenté l'Afrique lors des négociations, sur le Pacte. «Le pacte ne deviendra réalité que si les Etats font le choix du pragmatisme», a-t-il déclaré.
Angela Merkel, dont le discours était très attendu, a insisté sur l'importance d'un travail commun entre les Etats pour gérer la question migratoire. Pedro Sanchez, chef de gouvernement espagnol et Alexis Tsipras, premier ministre de la Grèce font également des hautes personnalités qui ont répondu présent à cette cérémonie d'ouverture.
Au cours des deux jours de la Conférence, auront lieu des dialogues entre les différents Etats, des débats et des side events organisés par les organisations de la société civile, les ONG…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.