Brexit: Le divorce bientôt consommé    Yazid Aït Moujane présélectionné avec les Lionceaux U20    A l'ère du numérique, les métiers classiques séduisent toujours    CAN Futsal 2020 : Arrivée de la Délégation de la CAF à Layoune    Coupe de France: Rachid Alioui absent face à Rennes    Egypte : elle glisse dans l'espace bordant la voie ferrée, son père la sauve in extremis    Le Maroc devient de moins en moins dépendant de l'eau du ciel, affirme Otmani    Coronavirus: les autorités chinoises mettent à la disposition des Marocains résidant à Hubei deux numéros verts    Le Roi Mohammed VI préside au lancement du « Programme intégré d'appui et de financement des entreprises »    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Forte hausse des exportations des produits agroalimentaires entre 2010 et 2018    L'ONEE et Taqa Morocco signent les contrats relatifs à la rénovation des unités 1 à 4 de la Centrale thermique de Jorf Lasfar    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Congrès du PAM : le recours concernant les listes commence ce lundi    Année judiciaire 2020 : La dématérialisation des tribunaux, grande ambition de Mustafa Fares…    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Coupe de la CAF : La RSB cartonne et le HUSA assure l'essentiel    Le hacker portugais Rui Pinto révèle avoir été derrière les "Luanda Leaks"    Kobe Bryant étoile filante de la NBA    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Abderrahim El Hafidi réagit aux rumeurs sur la tarification de l'électricité    La performance hebdomadaire de la Bourse de Casablanca dans le vert    La Mongolie ferme sa frontière terrestre avec la Chine    Partenariat entre l''éducation nationale et Math&Maroc    Divers    La DGAPR dément toutes les allégations de torture et de négligence médicale sur les détenus d'Al Hoceima    L'exposition "Mains de lumière" rend hommage à l'artiste peintre Malika Agueznay    Grand chelem pour la jeune Billie Eilish aux Grammy Awards    Bouillon de culture    Trump reçoit Netanyahu avec un plan de paix « déjà mort »    Bolton Claim Set to Scramble Impeachment Proceedings    Décès de Dr Jean Lévy : Un humaniste et combattant inlassable pour la tolérance    Surf : C'est parti pour le 1er Pro Taghazout Bay !    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Soirée caritative au profit des enfants atteints d'un cancer    Mahi Binebine: «On donne de nous un triste spectacle !»    Huawei: Londres s'apprête à trancher sous la pression de Washington    «La confiance de Sefrioui dans Addoha est un signal positif»    Les litiges relèvent désormais de la compétence des TPI    Le PPS perd un de ces doyens    Banque d'affaires: Les russes de Renaissance Capital tâtent le terrain    Algérie : après un an, la contestation populaire unit ses forces vives    Le Marocain Hicham Laqouahi remporte le 31è marathon international de Marrakech    Chute d'obus de mortier sur l'Est de Tripoli : Un Marocain tué    Groupe Addoha, de grandes ambitions au Ghana    Edito : Triste déballage    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF 2019 en phase finale chez les conseillers
Publié dans Albayane le 12 - 12 - 2018

L'adoption du projet de loi des finances est au stade final. La course contre la montre a bel et bien commence pour valider le projet de budget 2019 à la chambre des Conseillers.
La deuxième chambre devrait adopter le projet aujourd'hui après son examen lors des séances plénières du lundi et de ce mercredi. Des séances marathonienne suivront dés son atterrissage chez les députés pour le vote avant le 20 courant. Le projet place le volet social en pôle position et annonce une série de mesures et de plans sectoriels appropriés. L'intérêt pour l'investissement public est également salué. Le Groupe parlementaire du Parti du Progrès et du Socialisme à la chambre des conseillers, a en effet mit l'accent sur l'importance accordée à l'investissement dans le PLF-2019 et à la création d'un certain nombre de postes d'emploi dans le secteur de l'éducation. Le PLF a fait l'objet de plusieurs amendements tout au long de son débat.
Après l'adoption de la première partie du PLF 2019, les Conseillers débattent la seconde partie relative aux budgets sectoriels des différents départements ministériels. Le temps de remettre dans les brefs délais la version finale amendée du projet de budget 2019 aux députés pour valider les différents amendements votés par les conseillers. Ces amendements ont porté principalement sur des mesures fiscales et douanières ( TIC graduée sur les poissons gazeuses et non gazeuses, dédouanement pour 5 ans des voitures de tourisme ou celles utilitaires, exonération de la TVA sur certains médicaments, taxation des compromis de vente, exonération de la vignette pour les véhicules de transport mixte, exonération l'exonération de l'IR au profit des étudiants inscrits au cycle doctoral, pour les revenus ne dépassant pas 6.000 dirhams …) Suivra ainsi une deuxième lecture au sein de la première chambre qui bouclera le processus d'adoption du PLF2019.
Il faut rappeler que le lundi dernier lors de l'examen en séance plénière de projet de budget 2019, les différents groupes parlementaires restaient divergents sur la qualité du dit projet de loi des finances. Les groupes de la coalition gouvernementale ont qualifié le PLF de projet ambitieux et de positif à même de répondre aux attentes des différentes catégories sociales. L'intérêt accordé à l'emploi est également salué notamment le quota de 7% consacré aux jeunes handicapés. Le projet consacre aussi l'objectif d'améliorer le climat des affaires et celui de promouvoir l'investissement public et l'entreprise.
Toutefois, d'autres groupes parlementaires l'on taxé d'être au service de la dette. Ils appellent à la résolution de cette problématique de l'endettement des entreprises et à l'aboutissement du chantier de la réforme fiscale. Le projet de loi des finances est également taxé d'être une simple reproduction des budgets précédents et de ne pas contenir des mesures à même de réduire le déficit budgétaire structurel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.