Reportage de M6: les autorités algériennes contre-attaquent    Taqa Morocco: Le RNPG recule    Casablanca: la Fédération Marocaine du Commerce en Réseau voit le jour    Bureau d'ordre digital: Ça commence à prendre    SMI portée par la hausse du cours de l'argent    AIEA: Le Maroc préside la 64e conférence    Vidéo – Le Maroc fera entendre sa voix à la 1ère Assemblée générale des Nations Unies se tenant à distance    Botola: le Hassania d'Agadir tombe à Oued Zem (VIDEO)    Coronavirus: nouveau record de guérison au Maroc    Covid/Données personnelles: Fuites sans suite...    inwi money lance la réception du transfert international    Le déroulement de la rentrée scolaire au menu du Conseil de gouvernement    Mohammadia: des mesures restrictives pour affronter la prolifération du Covid-19    Fès : saisie de plus de 5 000 bouteilles de boissons alcoolisées    Casablanca: un individu interpellé pour trafic de psychotropes    Tanger: le lycée Regnault fermé pour 14 jours    Premier League: Liverpool mate Chelsea    Les professionnels du tourisme décidés à passer à l'offensive pour la reprise du secteur à Marrakech    L'hôpital des FAR prodigue des soins permanents aux brûlés de l'explosion de Beyrouth    Les poudres et liquides saisis lors de l'opération antiterroriste du 10 septembre servent à la fabrication des explosifs    Karima Benyaich : S.M le Roi a inscrit l'approche genre au centre des priorités de la consolidation de l'Etat de droit    Jawad Yamiq proche du Getafe    Le Real Madrid manque sa rentrée    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    La CGEM publie un guide sur la "Cybersécurité en entreprise"    Le Covid-19 a un impact "dévastateur " sur les populations les plus vulnérables    Michael Lonsdale, le comédien pèlerin, est décédé    Officiel: El Haddadi éligible pour représenter le Maroc    Une consécration de l'engagement du Royaume pour une pratique sportive saine    Italie: débuts flamboyants pour la Juve de Pirlo    Football : Nayef Aguerd débute bien la saison en France    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Suivez le LIVE de l'émission « Al Moukawil » de MFM Radio    Débat autour d'un viol. Au Maroc, on ne fouette pas, on ne coupe pas la main    L'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire au cœur d'un scandale sexuel    « FinCEN Files » : de grandes banques soupçonnées de faciliter la circulation d'argent sale    Bolivie: La présidente par intérim se retire de la course à la présidence    Préfecture de Marrakech : généralisation de l'enseignement en alternance à partir de ce lundi    Un rapport accablant du ministère public    Le Maroc s'est distingué par son engagement en faveur d'une solution pacifique libyo-libyenne, affirme un institut d'études slovène    Secteur de l'automobile : la courbe des exportations se redresse progressivement    Distribution : les Marocains fidèles au marché et à l'épicier pour l'alimentaire    Des centaines de sans-papiers entament un périple de 700 Km    Le roman des énigmes    «M'ZORA CARAVANE»: plus de 30 artistes internationaux à l'honneur    «Le Fez Art Lab», un nouvel espace culturel à Fès    Quatre productions marocaines en lice au Festival du film arabe de Malmö    Allemagne : des milliers de manifestants réclament à de prendre en charge les réfugiés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le hooligans qui persiste et signe
Publié dans Albayane le 01 - 03 - 2019

Les actes de violence et de vandalisme continuent toujours d'émailler nos stades. Après les incidents du derby de l'Oriental ayant donné lieu à des sanctions contre le Mouloudia Oujda (5 matches à huis clos) contre 2 seulement pour la RS Berkane, voilà le hooliganisme qui reprend service, en l'espace d'une semaine, au complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat.
C'était lors du classico remporté par l'équipe militaire de l'AS FAR face au Raja de Casablanca (2-1) pour le compte d'un match de 19e journée de la Botola. Ce match marqué par un fair-play et l'esprit sportif entre joueurs sur terrain ne l'a malheureusement pas été sur les gradins qui ont connu de graves incidents entre supporters. Ces actes de violence ont éclaté juste après le sifflet final du match. Des pierres et bouteilles ont été jetées sur la pelouse par les supporters des deux protagonistes. Ce qui a causé plusieurs victimes parmi les forces de l'ordre alors qu'on parle d'un reporter photographique qui serait grièvement blessé et qui a été vite évacué vers l'hôpital Avicenne.
Les supporters des deux équipes sont à sanctionner, les perdants rajaouis qui se sont déplacés massivement à Rabat et les militaires gagnants qui ont été également nombreux. Ils ont tous gâché une soirée footballistique entre les joueurs des deux équipes qui ont fait ce qu'ils ont pu sur le terrain. Ces malfaiteurs ont en plus endommagé les gradins du complexe avec notamment des chaises qui ont été sauvagement enlevées et jetées sur la pelouse, du côté réservé au public casablancais. Les supporters militaires, eux, ont commencé par allumer les fumigènes au bout des 10 dernières minutes. Ce qui a plongé le complexe dans une grande obscurité alors que l'arbitre n'a pas jugé utile d'arrêter le match préférant continuer jusqu'à la fin de la scène pour que le vandalisme prenne acte.
En attendant le verdict nécessaire aussi bien de la Fédération que des autorités envers ces hooligans, plusieurs arrestations ont eu lieu notamment au sein des supporters du Raja alors que ceux des militaires ont pris la fuite.
C'est honteux et scandaleux. Ce fléau du hooliganisme ne cesse d'envahir nos stades, de porter atteinte à notre football et à notre Botola dite professionnelle. Cela à un moment où notre fédération continue d'agir d'une manière peu convaincante et se contente de sanctionner les clubs par le traditionnel couperet du huis clos. On s'attend donc à ce que de lourdes sanctions soient prononcées à l'encontre des deux équipes menacées de disputer leurs prochaines rencontres sans public notamment le club des Verts qui accueille ses matches loin de son fief pour cause de fermeture du complexe Mohammed V, cette année, une nouvelle fois pour les travaux d'aménagement, après les sanctions des huis clos, maintes fois, lors des dernières années contre les deux clubs du Raja et du Wydad.
Que notre fédération change de stratégie, qu'elle cherche la racine du mal chez les auteurs de ces violences, notamment les mineurs qui doivent être carrément bannis de nos stades. Que la loi des tribunaux s'impose afin de châtier ces hooligans, une fois pour toute!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.