Rabat: L'Intérieur se charge du budget 2020    Oriental: Le CRI en mode proximité    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Arganier: Le bio pour monter en gamme    Cafés hors la loi: La démolition commence!    Un nouveau souffle pour la Fondation «Esprit de Fès»    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité    Ligue Europa: Arsenal et la Roma au rendez-vous des seizièmes    Avec la victoire de Boris Johnson, tout reste à jouer pour l'économie britannique    Un ex-Premier ministre turc égratigne Erdogan en lançant son parti    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Deux alpinistes secourus après avoir perdu leur chemin en descendant du mont Tidirhine    Ateliers de formation sur l'écologie au profit des élèves    Mohamed Benabdelkader : La reconnaissance de la responsabilité de l'Etat en cas d'erreur judiciaire, une des grandes nouveautés de la Constitution de 2011    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    L'emprunt obligataire AWB visé par l'AMMC    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Présidence de la CGEM: Le binôme Alj-Tazi confiant    Et de 6 pour Lydec qui se voit décrocher le « Top Performer RSE » !    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    La BAD approuve près de 245 millions d'euros pour développer les réseaux de transport d'électricité et d'électrification rurale    Gestion des catastrophes naturelles : La Banque mondiale accorde un prêt de 275 millions de dollars au Maroc    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Iberia reliera Madrid à Fès en 2020    Twitter rêve de réseaux sociaux plus ouverts et de conversations en ligne moins énervées    Le Raja s'impose difficilement, le Wydad facilement    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Les prémices d'un nouvel espoir    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    Fares appelle à l'élaboration de rapports et études annuels sur la détention préventive    Ce que la Turquie pense du Polisario    L'opposition et la Constitution «adoptent» le PLF    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Destitution: le vote préliminaire sur le renvoi de Trump en procès reporté à vendredi    Une première, deux conventions collectives dans l'enseignement privé    La Gambie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat général à Dakhla    Officiel ! RAM intègre le 31 mars 2020 Oneworld    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    Expo: La symphonie en bleu de Saâd Hassani    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le hooligans qui persiste et signe
Publié dans Albayane le 01 - 03 - 2019

Les actes de violence et de vandalisme continuent toujours d'émailler nos stades. Après les incidents du derby de l'Oriental ayant donné lieu à des sanctions contre le Mouloudia Oujda (5 matches à huis clos) contre 2 seulement pour la RS Berkane, voilà le hooliganisme qui reprend service, en l'espace d'une semaine, au complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat.
C'était lors du classico remporté par l'équipe militaire de l'AS FAR face au Raja de Casablanca (2-1) pour le compte d'un match de 19e journée de la Botola. Ce match marqué par un fair-play et l'esprit sportif entre joueurs sur terrain ne l'a malheureusement pas été sur les gradins qui ont connu de graves incidents entre supporters. Ces actes de violence ont éclaté juste après le sifflet final du match. Des pierres et bouteilles ont été jetées sur la pelouse par les supporters des deux protagonistes. Ce qui a causé plusieurs victimes parmi les forces de l'ordre alors qu'on parle d'un reporter photographique qui serait grièvement blessé et qui a été vite évacué vers l'hôpital Avicenne.
Les supporters des deux équipes sont à sanctionner, les perdants rajaouis qui se sont déplacés massivement à Rabat et les militaires gagnants qui ont été également nombreux. Ils ont tous gâché une soirée footballistique entre les joueurs des deux équipes qui ont fait ce qu'ils ont pu sur le terrain. Ces malfaiteurs ont en plus endommagé les gradins du complexe avec notamment des chaises qui ont été sauvagement enlevées et jetées sur la pelouse, du côté réservé au public casablancais. Les supporters militaires, eux, ont commencé par allumer les fumigènes au bout des 10 dernières minutes. Ce qui a plongé le complexe dans une grande obscurité alors que l'arbitre n'a pas jugé utile d'arrêter le match préférant continuer jusqu'à la fin de la scène pour que le vandalisme prenne acte.
En attendant le verdict nécessaire aussi bien de la Fédération que des autorités envers ces hooligans, plusieurs arrestations ont eu lieu notamment au sein des supporters du Raja alors que ceux des militaires ont pris la fuite.
C'est honteux et scandaleux. Ce fléau du hooliganisme ne cesse d'envahir nos stades, de porter atteinte à notre football et à notre Botola dite professionnelle. Cela à un moment où notre fédération continue d'agir d'une manière peu convaincante et se contente de sanctionner les clubs par le traditionnel couperet du huis clos. On s'attend donc à ce que de lourdes sanctions soient prononcées à l'encontre des deux équipes menacées de disputer leurs prochaines rencontres sans public notamment le club des Verts qui accueille ses matches loin de son fief pour cause de fermeture du complexe Mohammed V, cette année, une nouvelle fois pour les travaux d'aménagement, après les sanctions des huis clos, maintes fois, lors des dernières années contre les deux clubs du Raja et du Wydad.
Que notre fédération change de stratégie, qu'elle cherche la racine du mal chez les auteurs de ces violences, notamment les mineurs qui doivent être carrément bannis de nos stades. Que la loi des tribunaux s'impose afin de châtier ces hooligans, une fois pour toute!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.