Espagne: Reconfinement massif en Catalogne    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf: l'Algérie pointée du doigt    Ces 33 belles destinations sans visa pour les Marocains    Mohamed Amekraz, le ministre à la tête de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), inéligible à ce poste    Le youtubeur marocain Taha Essou applaudi par la Toile (VIDEO)    Tunisie: allègement des mesures de réouverture des frontières    Le projet de loi n° 72.18, une étape décisive dans la réforme du système d'aide    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    Coronavirus : 146 nouveaux cas, 13.434 au total, samedi 4 juillet à 10h    Covid-19 : 146 nouveaux cas confirmés au Maroc en 16h, 13.434 au total    Des rapatriés victimes d'une intoxication à Agadir: ce que l'on sait    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    ONCF: 350.000 voyageurs depuis le 25 juin    L'ex-PDG de Platinum Power rebondit mais...    Investissement: 94 projets en cours de réalisation à Fès-Meknès    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ouverture des frontières espagnoles aux Marocains conditionnée par la réciprocité    Rapatriement d'un nouveau groupe de Marocains bloqués en Egypte    Le Maroc appelle l'Unesco à plancher sur un multilatéralisme innovant, pragmatique et inclusif    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Macron nomme Jean Castex nouveau premier ministre    «En créer l'atmosphère nécessaire, d'unité et d'enthousiasme»    Le groupe BCP dévoile une nouvelle organisation pour soutenir sa dynamique    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cristina López Barrio: Tanger la «captivante»
Publié dans Albayane le 23 - 08 - 2019

Tanger est une ville captivante de par son histoire et son identité forgée au fil du temps, estime l'écrivaine espagnole Cristina López Barrio pour laquelle cette cité exerce une influence surprenante sur de nombreux écrivains marocains et étrangers et représente une source inépuisable d'inspiration pour la création littéraire et artistique locale et internationale.
Dans un entretien accordé à la MAP en marge de sa participation au Salon international du livre au Panama, où elle a présenté son ouvrage «Brouillard à Tanger», López Barrio a affirmé que la ville du détroit, jouit d'un charme particulier qui permet à chaque écrivain d'y trouver «une Tanger, propre à lui».
Selon l'auteure, les ouvrages et romans qui traitent de l'histoire de Tanger ressemblent davantage à «des pages d'un livre sans fin sur la ville et sa mémoire», estimant que «nul ne peut résister à la beauté de cette cité une fois qu'il découvre son histoire et les événements ayant façonné son identité».
L'écrivaine espagnole a confié que depuis son enfance, elle a été fascinée par tout ce qui a trait à la culture arabe et marocaine en particulier, notamment l'architecture, la littérature et la cuisine.
«J'ai visité la ville de Tanger à l'âge de vingt ans. C'était mon premier contact avec ce monde», a indiqué Cristina López Barrio, notant qu'elle a été impressionnée par l'architecture de la ville et par les traditions et coutumes de ses habitants.
Pour satisfaire cette curiosité, l'écrivaine s'est lancée dans la lecture d'ouvrages traitant de l'histoire de Tanger, notamment les œuvres d'Ángel Vázquez et Mohamed Choukri.
Vingt ans après sa première visite, Cristina López Barrio retourne à Tanger. «Je me suis rappelé les détails de la ville qui habitait ma mémoire et suscitait ma passion. J'avais alors compris que j'ai trouvé le lieu où se dérouleront les événements de mon nouveau roman +Brouillard à Tanger+», a-t-elle fait savoir.
Les événements de ce livre, qui se déroulent dans la ville du Détroit à deux époques (durant les années 1950 à Tanger Internationale et l'ère contemporaine – 2015), racontent l'histoire de Flora Gascon, qui quitte Madrid pour Tanger en quête d'un changement dans sa vie.
Lopez Barrio a aussi mis en valeur la cohabitation entre les différentes religions et cultures à Tanger à l'ère internationale tout en décrivant les lieux les plus importants du joyau du nord marocain. A cet égard, elle a déclaré que «les endroits dans ses romans ne sont pas arbitraires. Ces lieux sont significatifs, elle les ressent et s'y attache».
«Brouillard à Tanger» est l'une des œuvres littéraires espagnoles contemporaines les plus importantes. Le roman a été classé deuxième pour le Prix Planita 2017, meilleure récompense littéraire en Espagne.
Evoquant les relations culturelles maroco-espagnoles, Cristina López Barrio a souligné la nécessité de mettre en place des mécanismes innovants pour promouvoir les échanges culturels bilatéraux, appelant à cet égard à la multiplication des initiatives des deux pays et au renforcement des efforts pour sauvegarder le patrimoine culturel et civilisationnel commun dans ses diverses formes.
Le Maroc et l'Espagne, eu égard à leurs relations historiques et humanitaires communes, sont voués à la compréhension mutuelle et à la coopération, d'où l'importance du rôle de la culture en tant que véritable levier favorisant le renforcement des relations entre les deux pays, a conclu l'écrivaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.