France: le gouvernement Castex détaille sa feuille de route    Coronavirus : 165 nouveaux cas et 379 guérisons en 24h    Le petit fils d'Elvis Presley se suicide    Vols spéciaux : Des tarifs fixes pour la RAM    Report des cérémonies prévues à l'occasion de la fête du Trône    Pour un soutien gouvernemental juste et équitable à la presse    Maroc: le taux de réussite au Bac 2020 est de...    Un juriste japonais tire à boulets rouges sur le polisario    Casablanca à 2M ou l'homicide d'une cité    Rassemblement des artistes autour de «L'art pour l'espoir»    M2M décroche un marché à Casablanca    Nasser Bourita revient sur les accusations d'Amnesty International    Quelques réflexions pour une rentrée réussie    Comment booster son système immunitaire    Les plages: ces bombes à retardement?    Vacances. Le soleil c'est bon mais ça peut être dangereux    Mali: Un imam rigoriste fait trembler le pouvoir    Message du roi Mohammed VI au sultan de Brunei Darussalam    Serie A: l'Atalanta n'en finit plus de régaler    PAM-PJD. Un débat qui risque de mal finir    Aïd Al-Adha: voici le prix du mouton cette année (VIDEOS)    Tourisme : 16 milliards de DH pour relancer le secteur    Aïd Al-Adha : Les préparatifs dans le respect des exigences sanitaires    Urbanisme. La destruction du patrimoine se poursuit    La deuxième Chambre est dominée par l'opposition : Le PLFR à l'épreuve du feu des conseillers    Coronavirus : les autocars bientôt autorisés à transporter jusqu'à 75% de leur capacité    Coronavirus : Chakib Alj appelle les entreprises à plus de vigilance [Courrier]    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    Espagne: Arrestation de deux présumés terroristes algériens    Explications    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    La Turquie et le monde arabe    Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire    Sous conditions : Rentrer au Maroc ou en sortir, c'est possible    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    L'émergence du cinéma digital    Foot. Le Real se rapproche du titre    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le capital humain!
Publié dans Albayane le 19 - 09 - 2019

«Après des poursuites laborieuses dans les montagnes sinueuses, des militaires boliviens parvinrent à débusquer Ché Guevara de sa cachette par le biais des indications d'un berger. Ils demandèrent à ce dernier: «Pourquoi avoir dénoncé un homme qui se sacrifiait pourtant pour votre liberté et votre bien-être? Le berger rétorquait : «je l'ai fait parce que le crépitement des armes font peur à mes animaux en pâture!».
Cette histoire qui a fait le tour du monde, par la suite, traduit bel et bien la dichotomie qui continue à desservir nombre de pays, en phase de l'émergence tel que le nôtre. La démocratie authentique à laquelle on voue un effort faramineux, bute souvent contre des résistances forcenées de ceux dont les intérêts personnels sont piétinés par les changements opérés.
Le rapport de force alimente le conflit déchaîné des antagonismes en place et génère, de ce fait, de nouvelles situations sociétales, en fonction de l'aptitude de mobilisation et du degré de conscience.
Cependant, au-delà de cette réalité qui avait, de tout temps, dicté ces tournures en conséquence, la démocratie se heurte à des obstacles encore plus coriaces. En effet, l'ignorance et la pauvreté, plus en particulier, constituent, sans doute, des freins irrésistibles à tout développement.
Ne dit-on pas, dans le jargon populaire, «La misère a failli devenir mécréance !». On a beau élaborer les fondements de la croissance édifiant et pérenne, il s'avère, au demeurant, que seule l'optimisation du capital humain est en mesure de faire la différence. On a l'habitude de dire que la démocratie se fait avec les démocrates capables de transformer les idées aussi pertinentes soient-elles, en réel progrès. Toutefois, il importe aussi d'affirmer en toute latitude, que la démocratie est fort possible dans une société connaissante, avertie et prospère.
Est-ce le cas, aujourd'hui, dans la nôtre?
Certainement pas ! L'Individu marocain, dans sa globalité, est encore loin de ces valeurs civiques ou tout au moins, il en a perdu une bonne partie, sous l'effet cruel de la pauvreté et de l'illettrisme. Dieu sait qu'on en avait, ces valeurs héritées des ancêtres, qui faisaient l'exemplarité de notre force humaine, à l'époque ! Or, cette fracture n'est guère une fatalité, car notre pays garde toujours les atouts d'un Etat de Droit et d'Institutions qui gagne, tout au long de son parcours historique, en maturité et en plénitude. Il n'est pas alors à se leurrer, la démocratie telle qu'on conçoit pour les présentes et futures générations passe, à coup sûr, par la capitalisation de l'élément humain sur lequel devrait repose tous les essais de l'essor pluriel.
Des pays émergents qui ont carrément centré leurs stratégies de l'expansion sur le citoyen, à travers des politiques publiques conçues à son égard.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.