Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    HCP : la confiance des ménages poursuit sa tendance baissière    Une nouvelle banque dans le giron de la BCP    Brexit : Les principaux points d'accord entre Londres et Bruxelles    L'ancien SG du FLN Amar Saâdani affirme la marocanité du Sahara    Salon du cheval. El Jadida à l'heure de la fantasia    FIFM: Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition    Aéroport Hassan 1er de Laâyoune : Le trafic aérien grimpe de 11,68% à fin août    Le Forum régional des coopératives agricoles féminines les 18 et 19 octobre à Al Hoceima    Prix Katara du roman arabe : Deux Marocains distingués    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Crédit Agricole du Maroc. Une émission de 850 MDH dans le pipe    Pour sa première implantation au Maroc : Giovanni Galli opte pour le Morocco Mall    Communiqué du Bureau politique du PPS    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le capital humain!
Publié dans Albayane le 19 - 09 - 2019

«Après des poursuites laborieuses dans les montagnes sinueuses, des militaires boliviens parvinrent à débusquer Ché Guevara de sa cachette par le biais des indications d'un berger. Ils demandèrent à ce dernier: «Pourquoi avoir dénoncé un homme qui se sacrifiait pourtant pour votre liberté et votre bien-être? Le berger rétorquait : «je l'ai fait parce que le crépitement des armes font peur à mes animaux en pâture!».
Cette histoire qui a fait le tour du monde, par la suite, traduit bel et bien la dichotomie qui continue à desservir nombre de pays, en phase de l'émergence tel que le nôtre. La démocratie authentique à laquelle on voue un effort faramineux, bute souvent contre des résistances forcenées de ceux dont les intérêts personnels sont piétinés par les changements opérés.
Le rapport de force alimente le conflit déchaîné des antagonismes en place et génère, de ce fait, de nouvelles situations sociétales, en fonction de l'aptitude de mobilisation et du degré de conscience.
Cependant, au-delà de cette réalité qui avait, de tout temps, dicté ces tournures en conséquence, la démocratie se heurte à des obstacles encore plus coriaces. En effet, l'ignorance et la pauvreté, plus en particulier, constituent, sans doute, des freins irrésistibles à tout développement.
Ne dit-on pas, dans le jargon populaire, «La misère a failli devenir mécréance !». On a beau élaborer les fondements de la croissance édifiant et pérenne, il s'avère, au demeurant, que seule l'optimisation du capital humain est en mesure de faire la différence. On a l'habitude de dire que la démocratie se fait avec les démocrates capables de transformer les idées aussi pertinentes soient-elles, en réel progrès. Toutefois, il importe aussi d'affirmer en toute latitude, que la démocratie est fort possible dans une société connaissante, avertie et prospère.
Est-ce le cas, aujourd'hui, dans la nôtre?
Certainement pas ! L'Individu marocain, dans sa globalité, est encore loin de ces valeurs civiques ou tout au moins, il en a perdu une bonne partie, sous l'effet cruel de la pauvreté et de l'illettrisme. Dieu sait qu'on en avait, ces valeurs héritées des ancêtres, qui faisaient l'exemplarité de notre force humaine, à l'époque ! Or, cette fracture n'est guère une fatalité, car notre pays garde toujours les atouts d'un Etat de Droit et d'Institutions qui gagne, tout au long de son parcours historique, en maturité et en plénitude. Il n'est pas alors à se leurrer, la démocratie telle qu'on conçoit pour les présentes et futures générations passe, à coup sûr, par la capitalisation de l'élément humain sur lequel devrait repose tous les essais de l'essor pluriel.
Des pays émergents qui ont carrément centré leurs stratégies de l'expansion sur le citoyen, à travers des politiques publiques conçues à son égard.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.