Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    La Sûreté nationale célèbre son 65e anniversaire    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara: Percée diplomatique majeure du Maroc dans l'isthme centraméricain
Publié dans Albayane le 03 - 01 - 2020

Le Maroc a réussi une percée diplomatique majeure en Amérique centrale en faveur de la question de l'intégrité territoriale. Une nouvelle ère a été amorcée dans les relations du Royaume avec des pays comme le Salvador, le Costa Rica et le Guatemala, dans le cadre d'une reconfiguration de la donne géostratégique dans la région.
En plus de servir d'occasion idoine pour le Maroc de faire valoir ses divers et importants atouts et mobiliser les soutiens à la question de l'intégrité territoriale, la visite de travail effectuée, en juin dernier, dans la région par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, Nasser Bourita, a constitué également un moment fort qui traduit la détermination du Maroc à hisser au plus haut niveau la coopération sud-sud.
Dans le cadre de cette action diplomatique aux contours bien définis, l'année qui s'achève a été marquée par la décision du gouvernement salvadorien de retirer sa reconnaissance de la pseudo RASD et de rompre toute relation avec le Polisario, dans un soutien plein et entier à la marocanité du Sahara.
L'échec de la thèse séparatiste en Amérique latine est désormais on ne peut plus patent. Depuis l'an 2000, pas moins de 17 pays de la région ont ainsi retiré leur reconnaissance à l'entité chimérique.
Le Salvador, qui a opéré un virage au centre du spectre politique avec l'arrivée au pouvoir du président Nayib Bukele a immédiatement procédé au retrait de sa reconnaissance de la pseudo « Rasd ». Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, la diplomatie marocaine s'est mobilisée avec vigueur pour concrétiser ce revirement de position en faveur de la question nationale, consolidant ainsi les acquis consécutifs réalisés au niveau de l'Amérique Centrale.
La visite effectuée par M. Bourita, marquée par une série de rencontres fructueuses avec les autorités de San Salvador, notamment le nouveau président de la République Nayib Bukele et la ministre salvadorienne des Relations extérieures, Alexandra Hill Tinoco, a constitué l'occasion pour l'initiation d'une nouvelle ère dans les relations bilatérales sur la base de l'amitié et de la coopération solidaire.
La position ferme du Salvador à l'égard de l'intégrité territoriale du Royaume a, de nouveau, été réitérée par la ministre des Affaires étrangères de ce pays centraméricain lors de sa rencontre, le 19 décembre à Rabat, avec son homologue marocain.
Au cours de sa visite, Mme Tinoco a qualifié l'Initiative marocaine d'autonomie comme étant la seule et unique solution sérieuse, crédible et définitive à même de mettre un terme au conflit du Sahara qui n'a que trop duré.
Même son de cloche du côté du Guatemala, un pays traditionnellement ami du Royaume qui a, pour sa part, réaffirmé sa position à l'égard de la question du Sahara marocain, à l'occasion de la visite officielle effectuée au Maroc, en septembre dernier, par le vice-ministre guatémaltèque des relations extérieures, Luis Carranza Cifuentes.
S'exprimant lors d'un point de presse, au terme d'un entretien avec M. Bourita, le haut responsable guatémaltèque a réitéré la position officielle de son pays qui consiste à appuyer les efforts du Maroc en faveur de la recherche d'une solution politique pour résoudre ce différend régional, considérant que l'Initiative marocaine d'autonomie, est la base réaliste, crédible et sérieuse pour une solutions négociée entre les parties, dans le cadre du respect de l'intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté nationale.
Par ailleurs, et dans le cadre de la diplomatie parlementaire, le Costa Rica a exprimé, pour sa part, en novembre dernier, par le biais du Président de l'Assemblée législative de ce pays, Carlos Ricardo Benavides, le soutien à la proposition marocaine d'autonomie, en vue d'aboutir à une « solution définitive et pacifique » au différend autour de la marocanité du Sahara.
Cette déclaration a été faite par M. Carlos Benavides, à l'occasion de la séance plénière du Congrès costaricain, qui s'est déroulée en présence d'une délégation parlementaire marocaine, en visite au Costa Rica, conduite par le président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach. Ces avancées notoires qui traduisent le soutien grandissant en faveur de l'intégrité territoriale du Royaume sont le fruit de l'offensive diplomatique marocaine menée dans des pays centraméricains autrefois alignés sur les thèses des séparatistes, mais désormais convaincus de la légalité et de la pertinence de la position du Maroc et de la justesse de sa cause nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.