Maroc: Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril 2021 (TGR)    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens    Coupe d'Angleterre: Chelsea perd en finale face à Leicester 1-0    Le Raja décroche un nul précieux en Afrique du Sud (VIDEO)    Le Maroc réceptionne un nouveau lot de vaccins AstraZeneca    Les transferts d'argents des migrants résistent à la crise du COVID-19 (Banque Mondiale)    Les relations maroco-espagnoles traversent la plus grande crise de leur histoire    SM le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Taqa Morocco: Hausse des bénéfices au premier trimestre    Un nul bénéfique pour le WAC face au Mouloudia    Le tunisien Fathi Jebal, nouvel homme fort du MAS    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Covid-19 : la France, à l'aube d'une semaine de libertés retrouvées    65 ans d'existence et d'abnégation    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Vigon Systems lève deux millions de dirhams auprès deWitamax One    Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    La situation épidémiologique au 16 mai 2021 à 16H00    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    OCI: Les ministres des AE saluent le rôle du Comité Al-Qods dans la protection de la ville sainte    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Histoire de la DGSN : les dates phares    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Covid: Les personnes vaccinées doivent garder le masque dans les régions à forte transmission (OMS)    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libéria: Carton rouge pour George Weah…
Publié dans Albayane le 12 - 01 - 2020

Moins de deux ans après son accession à la présidence du Libéria, pays anglophone d'Afrique de l'Ouest comptant 4,8 millions d'habitants, George Weah, ancienne gloire du football et premier «ballon d'or» africain, suscite contre lui colère et déception suite à l'aggravation de la crise économique dans le pays.
Ainsi, ce lundi 6 janvier, Monrovia, la capitale, était en ébullition quand, à l'appel d'un collectif d'associations de la société civile, soutenu par l'opposition, quelques 3.000 libériens ont brandi le carton rouge au nez de leur Chef d'Etat et exigé que ce dernier quitte la pelouse présidentielle, sa nouvelle aire de jeu, pour «promesses non tenues».
A quelques jours à peine du deuxième anniversaire de sa présidence, l'ancienne star du PSG et du Milan AC, a bien du mal à mettre en œuvre les objectifs qu'il s'était fixé et qui ont conduit à son élection ; à savoir la résorption de la pauvreté et la lutte contre la corruption dans un pays qui était encore hanté par la guerre civile qui avait fait quelque 250.000 morts entre 1989 et 2003, fortement éprouvé par le virus Ebola qui y a sévit de 2014 à 2016 et qui se débat actuellement avec une forte dévaluation de sa monnaie et une inflation galopante.
Cette manifestation, la troisième en l'espace de sept mois et à laquelle avait appelé Henry Costa, un populaire animateur de radio et farouche détracteur du président, s'est tenue en dépit des mises en garde du gouvernement qui, après avoir annoncé sa ferme opposition à toute manifestation de rue avant fin janvier par craintes d'éventuels «dérapages», avait fini par se rétracter et par l'accepter du bout des lèvres suite aux appels de la communauté internationale lui enjoignant d'éviter tout embrasement.
Aussi, ce lundi et pour disperser les protestataires – notamment ceux qui entendaient passer la nuit aux abords du Parlement – les forces de l'ordre ont fait usage de bombes lacrymogènes et de canons à eau si bien que de nombreux manifestants, pour la plupart tombées lors de leur fuite désordonnée, ont dû être évacués par ambulances vers divers hôpitaux et centres de soins de la capitale.
Au vu de l'enchaînement des manifestations qu'a connu le Libéria ces derniers temps, il semble qu'en descendant dans l'arène politique et en réussissant, en Décembre 2017, à accéder à la magistrature suprême de son pays, George Weah était bien loin de se douter qu'il foulait du pied un terrain beaucoup plus glissant qu'une pelouse de football.
Et même si, pour sa défense, Mister Weah rappelle qu'il a hérité d'un pays en crise, cela ne saurait, en aucun cas, le dédouaner, lui qui est appelé aujourd'hui à mettre en œuvre ses promesses de campagne en s'impliquant fortement dans la lutte contre la corruption, le trafic d'influences ou encore le favoritisme dans l'attribution des marchés publics.
Et si, par ces manifestations les libériens appellent leur président à se dessaisir du pouvoir faute d'avoir fait preuve de beaucoup plus d'engagement en ce moment où l'exacerbation des tensions politiques au Libéria bat son plein, peut-on valablement penser que la démission du Président serait la panacée et la solution à tous les maux qui gangrènent le pays ? Rien n'est moins sûr au vu de la complexité de la situation sociale et économique dans laquelle se débattent les libériens mais attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.