350 bénéficiaires de tablettes numériques : La Fondation Banque Populaire soutient les élèves des quartiers défavorisés    Commerce et industrie : Renault Maroc consolide son leadership    ONDA : Le trafic aérien en baisse de plus de 71% en 2020    Interdiction de fumer : Le niet gouvernemental !    BMCE Capital Research analyse les pistes de reprise : La relance économique tributaire de l'éradication de la Covid-19    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Liga : Mardi face à Alaves, En-Nesyri et Bounou étaient décisifs    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Lutte contre la corruption dans le secteur financier : 2021, une année de renforcement des capacités    Campagne de vaccination : Plus de 25.000 cadres de santé mobilisés    Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,88    Vaccination : le gouvernement envisage aussi d'autres mesures pour éviter les rechutes    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l'Espagne    Edito: Le maire doit partir    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    David Fisher: Nous soutenons fortement le plan d'autonomie    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Badr Hari refait surface sur Instagram    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Couvre-feu et semi-confinement : prolongation jusqu'au 3 février    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    Les USA n'ont fait que dire tout haut ce que pensent les autres Etats et le Conseil de sécurité    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    Euromed : Quel avenir ?    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A la plage, la Covid-19 aurait capitulé
Publié dans Albayane le 30 - 06 - 2020

Après avoir occupé tout l'espace public et contraint les habitants au confinement, à la distanciation physique, au port du masque et au respect de toutes les mesures de prévention et de précaution préconisées, la Covid-19 est tout simplement ignorée sur les plages.
A Skhirat, près de Rabat, à l'exception de quatre masques portés, lundi, par des agents des forces de sécurité, qui tentaient tant bien que mal de faire respecter la décision de ne pas jouer au football, aucune autre bavette n'a été visible. Et pourtant elles sont partout disponibles et à bon marché.
Partout, la plage est envahie par un grand nombre de baigneuses et de baigneurs «démasqués», de tous les âges, qui jouaient, couraient, se laissaient détendre sur le sable, s'exposaient au soleil, tout en rythmant leur sortie à la mer (TABH-HIRA) par des baignades.
Difficile, voir impossible pour eux de respecter tout ce qu'on a appris durant la dernière période pour éviter la contamination au nouveau coronavirus covid-19.
En l'absence de tout signe d'autorité, physique ou psychologique, le public se trouve livré donc à lui-même sans consigne, sans information, sans éducation, sans sens civique ou de responsabilité. Comme si l'on est sur une autre île, très loin de Rabat, où le virus n'a jamais circulé.
Dans certains coins sur cette plage, des groupes de jeunes du «quartier sans doute», fument des cigarettes et autres qu'ils s'échangent entre eux tout en discutant, en chantant, en s'insultant et en parlant de tout et de rien. Comme s'ils fêtent la démobilisation et la fin d'un confinement qui leur était imposé sans démagogie, sans sensibilisation, sans contrepartie, sans rien du tout.
Et pourtant c'était l'occasion idoine de les associer à cet élan d'ensemble ayant permis au pays de réaliser une véritable «success-story», de l'avis de nombreux commentateurs et politiques, en matière de lutte contre la pandémie qui aura duré plus de trois mois avec toute la panoplie de mesures prises au niveau national. Tout cet arsenal hautement salué est en train de s'évaporer et de s'effriter, faute de communication et de capitalisation.
A la plage, il n'y a ni panneaux de signalisation ou de repères, ni recommandations, ni rappels sur la dangerosité du virus, sa circulation parmi nous, sa proximité, etc... L'apparition des derniers foyers un peu partout dans le pays dont celui de Lalla Mimouna n'a pas été suffisamment exploitée pour rappeler au public que le déconfinement ne signifie aucunement qu'il faut crier victoire et lâcher totalement prise devant un ennemi invisible et meurtrier.
Le déconfinement ne doit pas non plus se traduire par la démission des autorités publiques. La phase est délicate et il semble qu'elle est plus compliquée que le début de la campagne de lutte contre la pandémie (état d'urgence et confinement sanitaires, mesures de prévention et de précaution, port de maques, distanciation sociale), lutte qu'il importe désormais de continuer, sans relâche. Car n'est sûr qu'il va disparaitre un jour.
Le déconfinement réussi doit se situer dans la même lancée et se traduire par une capitalisation sur tous les acquis réalisés durant la dernière période dont le regain de confiance des citoyens dans les institutions du pays, la focalisation de leur attention sur l'évolution de la pandémie dans le pays et leur localité et ce qu'il faut faire pour se protéger et protéger les autres, la réapparition de certaines bonnes pratiques de solidarité, etc...
A l'heure de la prolifération des fakes news et de la désinformation, à travers les réseaux sociaux et la rumeur, il est plus que jamais nécessaire d'intensifier la communication officielle surtout en direction du public et avec lui pour véhiculer la bonne information et les recommandations requises pour poursuivre les réalisations et les acquis dans le cadre de la «succes-story», citée plus haut et dont le Maroc tout entier est fier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.